C'est maintenant: Harlem Désir, un repris de justice, nommé à la tête du Parti Socialiste.

Publié le 12 Septembre 2012

Gérard 52ansEn 1984, je portais cette petite main jaune sur ma veste car je croyais sincèrement qu'elle signifiait une main ouverte vers une immigration mal intégrée. Quelle naïveté n'est-ce pas?

Lorsque je me souviens du port de cette insigne dans lequel  je ne voyais que le thème littéral, je mesure ô combien j'ai été pris pour un imbécile profond. Je n'ai jamais été de gauche mais en tant qu'humaniste cette action m'allait bien finalement.  

Je mesure aujourd'hui, le chemin que j'ai parcouru depuis toutes ces années! cette petite main est comme un jalon, un repère de cette évolution. De prise de conscience en prise de conscience, je compare souvent ce chemin au film "Matrix" qui relate la découverte du vrai monde. Un chemin qui m'a fait prendre conscience que je me suis souvent trompé hélas sur les hommes politiques en général et sur les "représentants de "l'humanisme français". Certains doivent sourire devant un tel aveu. Tant pis si quelque part je les déçois.

Venant "d'en bas", je constate aujourd'hui que mon éclairage est largement supérieur à bien des "élites" (auto déclarées) "éclairées". C'est dans la douleur de ses prises de conscience successives que je me suis politiquement construit. Chaque jour, je peux voir l'état de déliquescence de la pensée politique, l'ignominie de la pensée médiatique, la lâcheté de nos dirigeants et souvent hélas, l'impuissance des peuples à réagir. Alors la nomination d'autorité d'Harlem Désir, créateur avec Julien Dray de SOS-Racisme, cette officine "humaniste" tellement coûteuse et dévoreuse des libertés ne m'étonne même pas. C'est dire.

Le Parti Socialiste est honteusement antidémocrate et les militants de ce parti, ceux qui n'ont pas encore réalisé combien ils sont les "bouffons" du Roi, combien les dirigeants de ce parti se moquent d'eux, devraient vite en prendre conscience. C'est douloureux mais la Liberté de pensée par soi-même se mérite.

J'en profite pour faire lire le communiqué de Marion Le Pen auquel j'adhère.

Gérard Brazon

******

Par Marion Le Pen

La nomination de Harlem Désir comme premier secrétaire achève de discréditer un Parti Socialiste qui s’est progressivement éloigné de sa base populaire pour concentrer sa stratégie sur la séduction du vote des minorités.

Symbole des années Mitterrand, où les trotskystes avaient reçus pour mission d’infiltrer les mouvements issus de la marche des beurs pour en faire un satellite du PS, Harlem Désir fut un des grands ordonnateurs de SOS Racisme, officine qui a tant contribué à culpabiliser les Français en assimilant toute politique de préférence nationale à du racisme et en poursuivant devant les tribunaux tous ceux qui doutent des bienfaits de l’immigration massive.

La présence d’Harlem Désir à la tête du parti qui domine, plus que jamais aucun parti, les institutions nationales est là pour rappeler la stratégie du PS, tristement décrite dans les études de son think tank Terra Nova : abandonner l’électorat populaire et ouvrier pour se focaliser sur les minorités, et notamment sur les français issus de l’immigration récente, dont on sait qu’ils votent à gauche pour les trois quarts voire plus.

On notera ici que le nouveau premier secrétaire a été nommé, sans vote des militants de gauche, par la volonté du Prince. Ses condamnations pour emplois fictifs rappellent enfin la haute morale républicaine de SOS Racisme, association vivant de subventions publiques et pourtant souvent mise en cause pour sa gestion, notamment lors de l’affaire Dray.

Il y a fort à craindre que la République exemplaire que promettait le candidat Hollande ne trouvera pas un promoteur très pugnace en la personne du nouveau premier secrétaire, laissant aux Guérini, Kucheida et à leurs émules une paix royale.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Yves IMBERT 12/09/2012 15:43


Cette histoire de "touche pas à mon pote" est une escroquerie intellectuelle et tous les problèmes actuels de la société remontent à cette époque

S. Dekerle 12/09/2012 15:22


Moi aussi, j'ai porté ce badge, j'étais au collège et tous mes camarades de classe en faisaient de même. On s'est fait avoir en beauté!