Caca nerveux de "l'AFP" et du quotidien "Le Monde" à la convention des idenditaires

Publié le 4 Novembre 2012

Je trouve que l'expression "couverture déséquilibrée" est plutôt sympathique! Nous savons tous dans la vraie droite que le déséquilibre est patent si ce n'est permanent. La presse est majoritairement à gauche c'est une évidence. Pour avoir assisté aux Universités du FN à la Baule, j'ai été, je ne sais pas pourquoi, interviewé par LCI et bien sûr, rien n'est sorti puisque l'on me demandait mon avis sur Jean Marie Le Pen et les différences avec Marine! Les autres interviews étaient de la même eau et espéraient le petit évenement croustillant qui ferait le buzz! Pourquoi en serait-il autrement avec les identitaires que l'on cherche là aussi, à diaboliser. C'est la presse de gauche qui devrait se poser des questions!

Gérard Brazon

*** 

Le journaliste de l'AFP qui couvrait la convention du Bloc identitaire se déroulant samedi et dimanche à Orange s'est vu refuser dimanche matin l'accès à l'événement pour toute la journée, le mouvement invoquant comme motif sa "couverture déséquilibrée" de la manifestation.

"Cette mesure est inacceptable et nous espérons que l'AFP pourra couvrir normalement la fin de cette manifestation", a réagi le directeur de l'information de l'AFP, Philippe Massonnet.

Il a été reproché à l'AFP d'avoir donné trop d'importance à l'intervention, samedi, du député européen italien de la Ligue du Nord, Mario Borghezio.

Ce dernier avait été ovationné lorsqu'il avait lancé: "Vive les Blancs de l'Europe, vive notre identité, notre ethnie, notre race".

"Il y avait beaucoup d'autres intervenants dont vous n'avez pas parlé", a dit à l'AFP une porte-parole de Génération identitaire, Louise Demory, parlant de "couverture déséquilibrée".

Génération identitaire est le mouvement de jeunesse associé au Bloc identitaire.

Interrogé, le président du Bloc identitaire Fabrice Robert a confirmé au journaliste de l'AFP que son accréditation était refusée dimanche. Il n'a pas souhaité donner plus d'explication dans l'immédiat.

Parmi les interventions remarquées samedi figuraient aussi celle de l'ancien député de l'UMP Christian Vanneste, ou du président du Bloc identitaire, Fabrice Robert, qui ont été cités par l'AFP.

Une autre dépêche portait par ailleurs sur les ambitions du Bloc identitaire pour les municipales de 2014 et son espoir de conclure des alliances avec le Front national.

Par solidarité, le journaliste du quotidien Le Monde qui couvrait la convention du BI a décidé de ne plus y assister dimanche. "Le journaliste de l'AFP empêché de rentrer (...), j'me barre aussi #solidarité", a écrit Abel Mestre sur son compte Twitter. (Cela n'empêchera pas de dormir les identitaires j'imagine! ndlr Gérard Brazon)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article