Calife Al Baghdadi : celui qui remet en cause l’envoyé d’Allah doit mourir Par Hamdane Ammar

Publié le 7 Juillet 2014

Pour Riposte-Laïque

L’islam est présenté par les musulmans comme étant une religion de paix, d’amour et de tolérance. Hélas pour eux, la réalité est diamétralement opposée à ce qu’ils vendent. Les faits sont là pour les contredire. De Tanger à Djakarta, matin et soir, leur religion se montre agressive, intolérante et prête à en découdre avec les non musulmans à la première occasion qui s’offre à elle…

Dans la sourate 33 verset 21, il est écrit :

 
« En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au jour Dernier et invoque Allah fréquemment. »

D’après ce verset les musulmans sont tenus de prendre Mahomet, comme exemple, (« le beau modèle de Médine ») donc pour eux, il est nécessaire de prendre comme référence la violence, les meurtres, les pillages (razzias), l’esclavage, le viol (le mariage temporaire de jouissance Al Mout’a), la pédophilie (Aïcha mariée à 6 ans et déflorée à 9 ans alors que Mahomet avait dépassé la cinquantaine), la ruse, le mensonge et l’utilisation de la peur en commettant des attentats aveugles (taquia), les guerres de conquêtes (jihad), le racket (jizya), la polygamie, le paradis physique et matériel hédonique et sexuel, la lapidation, les punitions par mutilation du corps, la propagation de l’islam par la contrainte forcée et la guerre…

Bref c’est faire fi de la morale et encenser la barbarie. Le vrai islam se trouve dans le coran et pas cette vision de la religion que les musulmans commercialisent comme tolérante qui est en vérité intolérante et cruelle.

 

Actuellement en Syrie et en Irak, l’EIIL (état islamique de l’Irak et du levant) sous la conduite du Calife autoproclamé Al Baghdadi- Al Koreichi- Al Husseini qui prétend être un descendant direct de Mahomet, démontre une fois encore la vraie nature de l’islam qui veut conquérir le monde par la terreur de la décapitation.

Il est vrai que le calife Al Baghdadi s’appuie sur un hadith rapporté dans sahih Bukhari qui stipule que la fonction de commandeur des croyants revient de droit divin à la famille de Mahomet. Et celui qui remet en cause l’Envoyé d’Allah ou son successeur doit mourir.

Al-Baghdadi représente le vrai islam quoique qu’en pensent ceux qui tentent de le dénigrer, au moins lui, il est conséquent avec lui-même, en parfaite harmonie avec le coran et la sunna tout en suivant pas à pas le comportement du beau modèle de Médine, son illustre ancêtre.

En effet, il est écrit dans la sourate 33, versets 36 et 57 :
« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et son Messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à son Messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. »
« Ceux qui offensent Allah et son Messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant. »

Les théologiens musulmans ne sont pas avares sur le sujet.

Al-Baghdadi, n’est-il pas le nouveau calife que certains théologiens musulmans attendaient avec impatience pour reconquérir le pays d’Al-Andalous ( Espagne) mais aussi la Mecque et pourquoi pas Rome?

Où sont alors la paix, la tolérance et l’amour dont se gargarisent les musulmans ? L’islam n’est-il pas une religion qui appelle au meurtre, aux conquêtes pour s’affirmer ? Prétendre le contraire, c’est ignorer le coran et les hadiths ou bien utiliser à fond la caisse la taquia comme le recommande l’islam pour tromper son ennemi.

L’islam, n’a-t-il pas classé les humains en trois catégories ?

La oumma, constituée théoriquement pas tous les musulmans sans distinction de race, de nationalité mais la réalité est toute autre, car les Arabes n’aiment pas les Noirs. Les musulmans sont les élus d’Allah selon le coran et de ce fait, se croient supérieurs aux autres humains et qu’ils ont hérité la terre de la part d’Allah.

Les juifs, les Chrétiens et les Sabéens (les gens du Livre) qui vivent en terre d’islam et qui ont un statut inférieur (dhimmis). Ils sont en quelque sorte les serfs des musulmans et qui doivent payer une taxe (la jizya) pour être protégés. En vérité, Ils se font dépouiller au nom d’Allah.

Les infidèles, les mécréants, les hérétiques, les apostats, les athées, les animistes, les Bouddhistes, les Hindouistes, les Taoïstes, les Chamanistes, les Zoroastriens, les Juifs, les Chrétiens qui n’ont pas un statut de dhimmis, sont considérés par le coran comme du bétail qui doivent être soumis par l’épée dans le sentier d’Allah et de son Envoyé.

A cet effet, il est écrit dans la sourate 2 verset 171 :

« Les mécréants ressemblent à du bétail auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. »

Alors que pense la caste politico-médiatique de France et de Navarre, celle qui croit encore que l’islam est une religion, de ce verset qui la considère comme du bétail ?

Il serait aussi judicieux de poser la question suivante au grand savant de l’islam M. Tareq Ramadan et par ricochet à ses fans : êtes-vous d’accord d’abroger ce verset médinois qui véhicule un racisme primaire de bas étage ?

Mais aura-t-il le courage de répondre à cette légitime question ?

Le doute est permis, car les semeurs de haine et de corruption n’avouent jamais leur crime…

Hamdane Ammar

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article