Camel Bechikh, l’islam à la française ! Par Olivier Fabre

Publié le 16 Décembre 2014

Camel Bechikh,

Camel Bechikh,

De nouveaux auteurs réguliers ont rejoint Dreuz info ces dernières semaines.
Magali Marc, Frank Khalifa, Guy Haddad, François Sweydan, nous envoient maintenant régulièrement leurs articles, ainsi que Stanislas Bronstein, Sidney Touati et Frédéric Sroussi.

Olivier Fabre nous propose ici sa première contribution.

Dreuz est heureux d’offrir à ses lecteurs et ses auteurs l’un des rares espaces d’expression libre, le seul site chrétien, néo-conservateur et pro-israélien du web en langue française.

o=o=o=o=o=o=o

Camel Bechikh, président de l’association Fils de France, est la nouvelle figure d’un islam qui se revendique patriote.

L’idée mensongère que l’islam est compatible avec la France

Il va utiliser son association pour promouvoir au sein de la droite et des souverainistes, sur un air de conservatisme, l’idée mensongère que l’islam est compatible avec la France.

Qui est ce nouveau venu dans la sphère patriote qui avant 2012 (date de création de son association), n’était connu que comme un agent de l’islam international ?

Point noir sur le front, la marque de dévotion dans la prière des musulmans radicaux, cet individu est membre de l’UOIF, la branche des Frères musulmans en France, figurant sur la liste des organisations terroristes des Emirats Arabes Unis et de l’Egypte (1).

Dans son engagement pour les Frères musulmans, Camel Bechikh a été le porte-parole du CBSP(Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens), organisation elle aussi reconnue comme terroriste par le Canada (2), les Etats-Unis (3), Israël, et au sujet duquel Monsieur Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur, écrira le 19 décembre 2005 dans une lettre adressée au Centre Simon Wiesenthal, que « Certaines associations palestiniennes avec lesquelles travaille le CBSP sont cependant affiliées plus ou moins directement au mouvement Hamas ». Il a été reproché au CBSP de soutenir l’effort de guerre du Hamas notamment par des parrainages de financement aux familles de terroristes.

Le Hamas étant la branche armée des Frères musulmans, ils le financent dans un effort international auquel le CBSP participe depuis la France.

La proximité entre ces deux organisations se révèle aussi par la ressemblance de leurs logos où Israël est rayé de la carte – fantasme des musulmans radicaux :

CBSP copy

En tant que porte-parole de ce mouvement, Camel Bechikh a défendu l’aide au Hamas dans l’affaire de la flotille de Gaza où sept « Français » du CBSP se trouvaient, avec d’autres organisations islamiques internationales, à bord des navires, essayant de forcer le blocus sécuritaire israélien.

Enfin, Camel Bechikh a participé à la conférence «l’éveil islamique et les évolutions politiques et culturelles, au Moyen-Orient» organisée à Téhéran par les Ayatollahs, et réunissant des penseurs islamiques venant de 20 pays différents.

Un « éveil islamique » qui semble enthousiasmer Camel Bechikh de par son caractère endogène à comparer aux autres formes de gouvernement (nationalisme, socialisme, marxisme) qui ne sont que des produits d’importation occidentale dans les pays arabes :

« Les identités politiques dans les pays arabes ont été depuis les libérations des produits d’importation. Nous avons connu le nationalisme dans les années 20-30 puis ça a été la mode du socialisme, du marxisme et puis, dans les années 80-90 enfin, nous avions un produit endogène qui était l’islamisme, l’islam politique » (voir vidéo ci-dessous)

Dans cette conférence, Camel Bechikh a pu jouer le rôle d’ambassadeur français des Frères musulmans (qu’il appelle familièrement « les frères »), vantant leur ouverture d’esprit à une démocratie où une opposition non religieuse serait tolérée.

Un éveil islamique qui a été initié par la révolution d’Iran, modèle pour tous les musulmans radicaux, y compris pour Camel Bechikh :

« Pour une première fois, une révolution islamique aboutissait, arrivait au pouvoir et dynamisait et rendait surtout surtout surtout la souveraineté à un pays qui était trop largement inféodé à l’Amérique. » (vidéo ci-dessous)

Deux ans plus tard, l’ambassadeur des Frères musulmans en Iran se retrouve à la tête d’un mouvement, Fils de France, se revendiquant d’un « islam patriotique ».

La France est dans une époque instable, plusieurs dangers de natures différentes la guettent. L’idéologie post-moderniste, asexuée et dépravée, compte parmi ces dangers. Mais l’islam et le remplacement de population en œuvre menacent de manière bien plus essentielle, car il est irréversible.

En souhaitant s’allier avec le peuple de droite contre le danger post-moderniste, Camel Bechikh et son association tentent de le séduire en présentant un islam sous des atours patriotes qui ne serait de ce fait plus un danger mais un partenaire de lutte.

Ainsi, le peuple de droite qui pour l’instant est la frange de la population la plus méfiante envers l’islam, serait amadoué par une lutte commune, et le dernier pôle de résistance à l’islam serait annihilé.

En témoignent ses déclarations :

« C’est avec ces gens-là – islamophobes carabinés – qu’il faut discuter en priorité. La politique de la chaise vide n’est pas une solution. Il faut leur expliquer rationnellement que tous les musulmans ne sont pas des poseurs de bombes…

Souvent, on dit que je suis récupéré. Mais lorsque je vais dans un colloque du FN déconstruire certains imaginaires à propos de la communauté musulmane, c’est aussi dans mon intérêt. Qui récupère qui finalement ? » (6)

L’hypocrisie de cette position est encore illustrée dans cette déclaration :

« Ce n’est pas la réforme institutionnelle de l’islam qui semble nécessaire, simplement celle du regard, au sens large. » (7)

Camel Bechikh ne remet rien en cause dans l’institution islamique. Il ne s’engage qu’à changerl’apparence dérangeante de l’islam.

 

Un bon exemple d’assimilation ? Une mosquée construite avec des pierres du Morvan

Une mosquée construite avec des pierres du Morvan est un bon exemple d’assimilation suivant ce tartuffe. Sinon, à la place du voile, un bandana, un bérêt couleur locale serait mieux venu. Bref, le fond de l’islam n’est pas appelé à changer, simplement son apparence, pour endormir.

Or, c’est là que le bât blesse.

 

Le problème est dans cet islam authentique qui hait tout ce qui n’est pas lui

 

L’islam institutionnel est bien plus dangereux et problématique pour la France que sa vilaine mode vestimentaire. Plus que des barbes hirsutes ou des voiles mortuaires, le problème est dans cet islam authentique qui hait tout ce qui n’est pas lui, qui a un but d’hégémonie, où qu’il se trouve.

En ne souhaitant que changer l’apparence de l’islam mais non son fond (qui lui est immuable), Camel Bechikh cherche à tromper la vigilance des Français quant au réel problème de l’islamisation.

Dans la même ligne stratégique, Camel Bechikh prend position contre une immigration massive et pour un statut de minorité de la communauté islamique en France. De cette manière, il entend se faire apprécier des gens de droite tout en évitant d’aborder les problématiques de fond de l’islam sous prétexte que celui-ci n’est pas majoritaire en France :

« Point ne sert alors de débattre du concept de shari’a, de “dhimmitude” ou autre puisque Fils de France n’entend pas penser un islam de gouvernement français. » (7)

Cependant, quand bien même l’immigration invasive serait arrêtée, l’islamisation continuerait. On sait que 40% des naissances dans l’ensemble du pays et 65% en Ile de France sont dues à un parent africain ou maghrébin (très majoritairement islamiques). Ajoutons à cela les conversions à l’islam, et au bout de quelques générations, la France sera à majorité islamique.

Les prises de position de Camel Bechikh ne remettraient pas en cause à moyen terme l’islamisation de la société française, qui est un objectif principal des Frères. D’ailleurs le frère Camel nous le rappelle :

« Rappelons un poncif : la foi des français regarde les français. Si les français décident de se convertir en masse à l’islam, il ne saurait y avoir de limite numérique. » (7)

Ce que montre Camel Bechikh est l’impasse de tout compromis avec l’islam. L’islam veut s’imposer où qu’il soit, et en France, il est déjà tellement présent, que seules des décisions politiques extrêmement fermes, telles que celles proposées par Geert Wildeers, pourraient endiguer sa progression.

Lorsque Bechikh dresse la liste des partenaires de droite et des souverainistes intéressés par son discours, Nicolas Dupont Aignan, Jean-Pierre Chevènement, le Front National, Hubert Védrine, Alain Soral et même Henri Guaino apparaissent.

L’offre de Fils de France séduit des partis de droite bien mal immunisés contre le danger islamique.

Cette niaiserie d’un parti se réclamant du « patriotisme envers l’islam » montre que nos hommes politiques ne sont pas soucieux de protéger la France contre ses dangers civilisationnels.

Ils veulent, au contraire, faire taire au moyen d’un habillage cosmétique bon marché, les résistances à l’hégémonie islamique qui s’impose dans nos rues, nos écoles, et jusque dans les entreprises.

Si beaucoup de Français se méfient et craignent l’islam, aucune formation politique n’apporte de réponse adaptée pour stopper l’islamisation de la France. Pas même le FN.

Avant 2012, Camel Bechikh était lié à l’islam international et radical. Il continue à faire partie des Frères musulmans. Son « patriotisme français », qui s’intègre dans la défense de la civilisation occidentale, peut-il être compatible avec les desseins de l’islam, aspirant à l’état islamique et combattant ceux qui s’en défendent ?

La fourberie de Camel Bechokh est une arme plus redoutable que la folie des djihadistes.

Pendant que ces derniers nous font la guerre, le sournois s’emploie à anéantir nos défenses.

Par Olivier Fabre pour Dreuz.info.

  1. english.alarabiya.net/UAE-formally-blacklists-82-groups-as-terrorist-.html)
  2. www.canlii.org/fr/ca/legis/regl/dors-2001-360.html
  3. www.treasury.gov/ofac/t11sdn.pdf
  4. https://www.youtube.com/watch?v=b3rNWWB_JOw
  5. https://www.youtube.com/watch?v=iUPNFzlVGOI
  6. http://rue89.nouvelobs.com/2014/02/13/camel-bechikh-musulman-voulait-islam-franchouille-249851
  7. http://www.lebreviairedespatriotes.fr/25/07/2014/societe/entretien-avec-camel-bechikh-lislam-ne-soppose-pas-a-lidee-de-nation/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article