Canada : Le multiculturalisme, un mensonge - par Salim Mansur

Publié le 5 Septembre 2011

Le multiculturalisme officiel pratiqué au Canada et dans d'autres démocraties occidentales détruit les idéaux des droits et libertés individuels du libéralisme classique.

Par Salim Mansour

En remplaçant la valeur libérale de base de l’égalité des personnes par l’idée fausse selon laquelle toutes les cultures sont d’égale valeur et méritent un traitement égal, le multiculturalisme officiel sape les principes de la démocratie occidentale. Pire, il est utilisé par les islamistes pour miner les démocraties libérales de l'intérieur en attaquant des principes essentiels comme la liberté d'expression et la séparation de l'Église et de l'État.

Ce sont les arguments fondamentaux du nouveau livre du chroniqueur Salim Mansur : Delectable Lie : A liberal repudiation of multiculturalism.

Mansour explique : «Je fais valoir que le multiculturalisme, qui a été considéré comme une très bonne idée, du moins par les politiciens et tous ceux qui rêvent d’unité, s’avère de plus en plus être un mensonge – un mensonge délectable peut-être, mais néanmoins un mensonge, lequel détruit l’héritage démocratique libéral de l’Occident, ses traditions et ses valeurs fondées sur les droits et libertés individuels.»

Mansour, un musulman, nous avertit, à l’approche du dixième anniversaire du 11 Septembre : «Les évènements du 11 septembre 2011 ont montré, je crois, comment le multiculturalisme est devenu un instrument de l'islamisme, une idéologie politique extrémiste, et peut se retourner contre les valeurs et les intérêts des démocraties libérales.»

Mansur, professeur de sciences politiques à l'Université de Western Ontario, retrace les origines du libéralisme classique, qui met l'accent sur la liberté – « l’individu libre de toute coercition indésirable par le collectif dans la société » - à travers les écrits de John Locke, David Hume, Adam Smith, John Stuart Mill, Friedrich Hayek et d'autres. Il explique que le libéralisme classique ne ressemble en rien à la définition populaire du «libéralisme» d’aujourd'hui.

Au contraire, les «libéraux» des temps modernes attaquent toute critique de la vache sacrée du multiculturalisme officiel – dont l’origine remonte au Canada sous Pierre Trudeau en 1971 - comme raciste et source de discorde. Pour sa part, Mansur estime que le multiculturalisme officiel est dangereux car il produit l’effet inverse de son objectif déclaré d'aider les immigrants à s'intégrer dans la société canadienne et à adopter des valeurs libérales et démocratiques. Le multiculturalisme encourage les immigrants non seulement à rester en dehors de la société mainstream, mais à tenter de forcer la société à accepter et accommoder des valeurs aussi anti-démocratiques que la charia.

Pour Mansur, les commissions des droits de la personne qui ont poussé un peu partout au Canada de concert avec le multiculturalisme officiel, sont devenues des instruments d'oppression par l’État – «des polices de la pensée» - utilisés par les islamistes et d'autres pour tenter d'étouffer la liberté d’expression et la critique légitime de leurs idées anti-démocratiques.

Mansur fait valoir que toute cette superstructure imposée par l’État «est basée sur l’idée fausse – un autre mensonge officiel, en fait – selon laquelle toutes les cultures sont égales», alors qu’il existe «des critères reconnus permettant de juger les réalisations de chaque culture, qu’il s’agisse des arts et de la littérature, de la religion, de la philosophie, de la technologie, des modes de gouvernance, ou de la science».

«Le principal facteur qui rend possibles les réalisations humaines, écrit Mansur, est la liberté». Contrairement à l'Europe, où les dirigeants politiques ont reconnu publiquement que le multiculturalisme officiel a été un échec, nos propres dirigeants politiques font preuve d'un silence assourdissant. [...]

Source : One big, Delectable Lie, par Lorrie Goldstein, Ifpress, 1 septembre 2011. Traduction par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article