Canal plus: une télé du nougat, du caramel mou, celle de la bien pensance

Publié le 13 Septembre 2011

Canal plus n'a jamais été une télévision libre, indépendante dans le sens d'une télévision équilibrée. Sa ligne rédactrice est à gauche! La pire qui soit, celle du nougat, du caramel mou, celle de la bien pensance, du politiquement correct. Son arme absolue: l'ironie, le rire, la moquerie. Pétande souvent, elle diffuse son prêt à penser chaque soir et tenez-vous bien, les gens parfois, paient pour celà. Canal plus a son opinion politique, pourquoi pas! C'est une chaîne privée. Le malheur est que la famille France télévision navigue dans les mêmes eaux de la bien pensance et du soporifique et qu'il n' y a pas de pirates somaliens des ondes. Toutefois, il est toujours possible de ne pas, plus s'abonner. 

Voici donc un article de l'Observatoire de l'Islamisation qui souligne le parti pris de Canal Plus. 

Pour l'émission elle-même, Pour les courageux se sentant capables d’endurer une heure de malhonnêteté intellectuelle. Allez ICI chez Bivouac ID.

Gérard Brazon

**********************

Paul Moreira (Canal+) parle du projet de mosquée de New-York sans le connaître

ground zero mosque

"les ‘vrais’ musulmans qui entrent dans les plus hauts niveaux du paradis  sont ceux qui paient le prix ultime du sacrifice dans le but de mettre en œuvre la charia, la loi islamique,” a déclaré dans une conférence l’imamAbdallah Adhami (photo ci-dessous) qui est devenu le nouveau visage du Centre culturel islamique de Ground Zero à New York. Source: Fox News 

2948540272.jpg

La semaine dernière Canal + a diffusé un documentaire déjà célébré par le premier site musulman de France Oumma.com pour son acharnement à vilipender ceux qui critiquent l'islam. Intitulé finement "Islam, apocalypse et jambon beurre", réalisé par Paul Moreira, il consiste à aller receuillir les propos des militants anti-islamisation, souvent caricaturaux et exaltés (et ne maitrisant pas bien le sujet) et des principaux acteurs de la résistance outre-atlantique, dont l'arabisant Robert Spencer  (dirigeant JihadWatch) dont on doute que Moreira ait  lu un livre.

Le reportage  s'arrête longuement sur le projet de grande mosquée, nommé Centre culturel pour les besoins de la communication, qui se situerait à quelques pas de Ground Zero, aujourd'hui à l'arrêt faute de financement, mais dont l'Observatoire de l'islamisation avait analysé le profil des instigateurs, leur orientation idéologique, ainsi que leurs liens amicaux avec l'IIIT, un institut de pensée des Frères Musulmans. Voir notre dossier en deux parties sur l'imâmFeisal Abdul Rauf, son projet de "Sharia Index"  ainsi que ses liens avec les Frères Musulmans:

Le projet de mosquée à Ground Zero est islamiste: les preuves (partie 1)

Le projet de mosquée à Ground Zero est islamiste: les preuves (partie 2)

Paul Moreira réussi le prodige d'arriver à placer au centre de son documentaire ce projet de mosquée, sans prononcer une seule fois le nom de ceux qui sont à sa tête. Et pour cause, le premier imâm (Rauf) qui a dirigé la communication du projet a été remplacé par Abdallah Adhami , car sa défense de la Charia et ses liens avec des Frères Musulmans devenait trop embarrassante :

Iran.JPG

Le genre de photo que le documentaire de Canal + s'est gardé de montrer: le chef de projet de la mosquée de New-York, Feisal Abdul Rauf, lors d'une réunion de travail avec Mohammad Javad Larijani connu pour avoir justifié la torture des dissidents iraniens et les peines corporelles prévues par la Charia.  

Quant à l'imâm qui remplace aujourd'hui l'imâm Rauf, Abdallah Adhami,  afin de lisser l'image du projet de plus en plus décrié, il a rapidement été confondu dans l'enregistrement d'une conférence.  En effet, Il s'y exprime clairement contre la liberté religieuse (un musulman quittant l'islam devant être tué selon la Charia), en préconisant la prison plutôt que la mort, dans sa grande mansuétude. Voir notre article :Le nouvel imâm du projet de mosquée à Ground Zero: déjà grillé 

Aussi, on peut s'étonner de la présentation complaisante du Council on american islamic relation  (CAIR) faite par Paul Moreira qui va à la rencontre de ses responsables dans son "enquête". A-t-il a ce point refuser de travailler pour ignorer que le CAIR est notoirement lié aux Frères Musulmans, qu'il a financé le Hamas par le passé via une association intermédiaire ? Deux journalistes d'investigation, David Gaubatz et Paul Sperry, ont infiltré le CAIR pendant de long mois afin d'enregistrer les propos tenus en "off" et d'obtenir des documents internes. Ils ont publié un livre "Muslim mafia", contenant leurs révélations. A titre d'exemple,   CAIR-Californie a placé une photo sur la page d'accueil de son site web de son responsable Hussame Ayloush tout sourire avec Yusuf al-Qaradawi (note :cheikh favorable aux peines de mort pour apostasie, homosexualité, le viol des occidentales trop peu vétues etc.)". Lire aussi un article sur Free Hudson New York  présentant les propos de Ayloush sur le djihad...

Canal +, en finançant des documentaires aussi orientés et baclés dans l'unique but de pointer du doigt les méchants "islamophobes", a clairement choisi son camp.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

henri 13/09/2011 17:50



Il y a la vue...


"celle du nougat, du caramel mou"


Mais aussi l'odeur....