CARPENTRAS: une indigestion d'immigration! Préface Gérard Brazon

Publié le 30 Décembre 2011

Beaucoup de Français font une indigestion en cette fin d'année! Dans l'article du Monde ci-joint, ce sont les habitants de Carpentras, comme dans l'article précédent, à Nice !

Mais si on voulait faire un référendum, c'est probablement la France entière qui est dans une indigestion d'immigration. Une immigration qui ne peut que s'associer avec l'islamisation forte de la France. Quoiqu'en dise la bien pensance, ce n'est pas l'immigration asiatique ou européenne voire, américaine qui pose un problème d'indigestion mais bien celle venue d'Afrique, du Moyen-Orient avec, dans ses bagages, une encombrante religion qu'elle cherche à imposer au pays d'accueil !

Bref, les français ne sont pas racistes loin de là, mais ils en ont assez de cette imposition de règles religieuses dans l'espace public. Ils ont un certain bon sens qui se résume en quelques mots: un invité reste un invité, il ne fouille pas dans le frigo ni dans le porte-monnaie de son hôte! Et a encore moins le droit de changer les draps sans autorisation!

C'est tout bête mais c'est une réalité! En fait, les Français sont las qu'on leur explique

- Que ne pas accepter ces abus revient à du racisme!

- Qu'ils sont intolérants de ne pas accepter des mosquées à leurs frais dans leurs villes!

- Qu'ils souffrent des discours culpabilisants, du racisme anti blanc totalement nié par les responsables associatifs, juridiques et politiques.

- Qu'ils sont las de constater que leurs représentants les oublient et leur imposent les mœurs des immigrants par la ruse en vue de futures élections !

Après cela mesdames et messieurs les responsables politiques, ne soyez pas étonnés, ne faîtes pas semblant de ne rien comprendre de cette souffrance. Ne faîtes pas comme si vous ne connaissiez pas les Français et cessez de les considérer comme manipulés ou victimes de "l'extrême droite" comme vous dites!

Si les Français se tournent vers le Front National, vers les blocs Idenditaires ou que sais-je encore, c'est parce que vous ne répondez pas aux angoisses des français! Vous fuyez vos responsabilités face à une immigration de remplacement. Vous niez encore cette islamisation mortifère pour nos valeurs! Soyez un peu plus courageux mesdames et messieurs les députés et sénateurs, si vous n'êtes plus patriotes, au moins admettez la réalité et agissez pour que les Français gardent confiance en leurs élus. Sinon, il est fort probable que les français reprendront le pouvoir qu'ils vous ont confié !

Gérard Brazon

**************** 

CARPENTRAS (VAUCLUSE) ENVOYÉ SPÉCIAL - C'est une ville "insulaire". Une ville de 30 000 habitants nichée au cœur du Vaucluse, entre Avignon et Orange, et qui semble isolée. Pour s'y rendre, pas question de prendre le train. Depuis 1938, c'est une gare de fret. Dans son centre-ville historique, en forme de cœur, tout de maisons en pierre typiques de la région, Carpentras montre son lustre d'ancienne capitale politique des Etats du pape.

A travers son lacis de ruelles, les gens que l'on croise sont presque exclusivement maghrébins. Souvent, les femmes – jeunes et moins jeunes – sont voilées. L'ambiance est paisible, tranquille. Presque trop. Le soir, les rideaux des commerces et restaurants tombent tôt, laissant une ville fantomatique.

 

Carpentras, c'est presque un laboratoire des vicissitudes actuelles de la vie politique française. Cette ville de droite a élu en 2008 un maire socialiste, Francis Adolphe, à la faveur des divisions de la droite locale. Le premier depuis 1908. Le département et la région sont dirigés par la gauche, alors que l'électorat a voté très majoritairement à droite à la présidentielle de 2007.

Son député emblématique, Jean-Michel Ferrand, réélu six fois, est membre de la Droite populaire. "C'est dans ma circonscription que Jean-Marie Le Pen a fait le plus gros score en 2002. Pourtant, j'ai été réélu aux législatives sans aucun problème", se félicite-t-il. A l'entendre, l'UMP n'a rien à craindre du Front national dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur"Le FN prospère sur l'insécurité, l'immigration, la crise, mais ils n'ont aucun argument. Ça se joue beaucoup en fonction des candidats. Quand celui de l'UMP est bon, le FN n'existe pas", assure l'élu.

Le FN, justement. Lors des dernières élections cantonales, Carpentras a donné au parti d'extrême droite son seul conseiller général, Patrick Bassot. L'autre, Jean-Paul Dispard, élu à Brignoles (Var), a vu son élection invalidée. De l'avis de tous – même de l'intéressé –, le candidat frontiste n'a même pas eu à faire campagne pour remporter l'élection, avec plus de 800 voix d'écart.

Comme ailleurs dans la région, l'UMP locale est issue d'une droite dure. M. Ferrand, qui se réclame du gaullisme et condamne avec des mots très durs le FN, le dit franchement : "Dire certaines choses que le FN a eu tendance à monopoliser, ce n'est pas un crime. Et je ne compte pas laisser se fourvoyer un électorat qui peut être en déshérence." Mais, jure-t-il, il n'y a pas de "passerelle entre FN et UMP". Pourtant, aux cantonales, là où M. Bassot a été élu, le report de voix s'est fait largement de l'UMP vers le FN.

"UNE UMP UN PEU MUSCLÉE"

Patrick Bassot, lui, semble serein. Il est bien en délicatesse avec son parti qui ne veut pas l'investir pour les législatives. Mais il jouit de l'aura du seul élu FN en France au scrutin uninominal. Et ne se sent pas du tout menacé par l'UMP et les déclarations tonitruantes du ministre de l'intérieur, Claude Guéant, ou de la Droite populaire.

"On a toujours eu une UMP un peu musclée ici, mais ça ne m'inquiète pas. Sarkozy a pris des thèmes et des thèses du FN. Pas mal de gens de chez nous y ont cru. Mais il y a un rejet général. La Droite populaire, c'est un leurre", veut-ilcroire.

André Mathieu, 66 ans, responsable pour la Ligue des droits de l'homme de la zone "Avignon Carpentras", en est persuadé : "Le FN est dans le jeu, ce n'est pas un épiphénomène. Ils sont implantés dans la région." Ce militant socialiste avoue qu'il ne voit pas de solutions à la poussée frontiste. Pour lui, certains élus de droite ne seraient d'ailleurs pas gênés de faire alliance avec le parti de Marine Le Pen.

Un scénario que UMP et FN rejettent. "Thierry Mariani [ministre des transports et élu du Vaucluse] et la Droite populaire légitiment le FN, continue M. Mathieu. Avant, les gens avaient honte, maintenant, c'est banalisé. C'est de leur faute, ils ont banalisé le vote extrême. Ils ne les endiguent pas. Ils leur donnent de l'élan." 

"Quand Claude Guéant dit que l'“on ne se sent plus chez nous”, ici, ça parle", assure un jeune membre du cabinet du maire, qui souhaite conserver l'anonymat."La Droite populaire, c'est juste le FN qui veut gouverner. La droite de l'UMP veutaller sur le discours du FN mais ça ne marche pas." Il ajoute : "Ça ne sert à rien. Les gens peuvent voter Marine Le Pen à la présidentielle et Thierry Mariani aux législatives. Ils sont attachés aux personnes, pas aux étiquettes."

A Carpentras, deux communautés cohabitent sans pratiquement avoir de rapports entre elles. Au centre-ville, les Maghrébins, venus s'installer dans les logements vides quand les commerçants ont quitté le secteur. Dans les années 1960 et 1970, de nombreux immigrés sont venus pour travailler comme journaliers dans les exploitations fruitières et se sont installés.

Longtemps, la porte d'Orange –dernier vestige des remparts – a été surnommée le"marché aux esclaves" : c'est là que l'on embauchait à la journée les ouvriers agricoles, tous immigrés. Du coup, la population "européenne" est à l'extérieur de la ville.

Avec 17 % de chômage, Carpentras est aussi touchée de plein fouet par la crise.

Mais à cela s'ajoute encore une "crise identitaire" que gauche et droite reconnaissent. Beaucoup d'habitants ont une réaction très dure envers la pratique de l'islam. Carpentras compte en effet deux mosquées. "La droite fait campagne sur l'islam, note-t-on à la mairie. Mais les gens préfèrent toujours l'original à la copie. “Les Arabes dehors”, c'est une vraie motivation ici. Les gens ne veulent plus les voir."

Abel Mestre

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 30/12/2011 23:40


Mon voisin (3 enfants)qui osait à peine me dire qu'il votait Sarko aux dernières élections vient de me dire avec un grand sourire qu'il était pour Marine  ...

L'En SAIGNANT 30/12/2011 18:39


Que DIEU (Jehovah et non Allah) vous entende mon fils.!


Amen.

yves IMBERT 30/12/2011 09:57


Le constat n'est  pas nouveau mais il y a toujours une majorité de FDS qui élit des bouffons de confession marxiste  aux élections locales et veut un traitre multiculturaliste
anti-France   à la présidence- Au pays de Descartes ce qui est navrant c'est cette incapacité du plus grand nombre à faire la relation entre les causes et les conséquences , où est le
bons sens du paysan ou du compagnon amoureux de la belle ouvrage - quand je me suis engagé dans la voie des études pour obtenir un diplôme d'ingénieur je me suis rappelé des propos de mon grand
père paysan "quand on ne dispose pas d'un ingénieur pour définir le tracé d'une route il est possible d'obtenir le meilleur cheminement en ayant recours à un âne"

francis Claude 30/12/2011 08:48


Que vous le vouliez ou non mais plus les jours passent et nous rapprochent de l'élection Présidentielle plus MARINE est courtisée par L'UMPS!!!merci venez trés nombreux voté pour nous!!!