Castanet-Tolosan : malgré l’opposition de la gauche, le conseil municipal vote le repas laïque

Publié le 2 Octobre 2011

Par Justin  Bivouac-ID le 30 septembre 2011

Il y a deux semaines, Arnaud Lafon, maire de Castanet Tolosan, avait sifflé la fin des repas sans porc (et également des repas végétariens) servis à la cantine (relire notre billet). Il ne voulait pas mettre le doigt dans l’engrenage de la conformation à la charia.

Aujourd’hui on se pose la question pour savoir si la viande est hallal ou pas, mais demain on va s’interroger sur la présence de porc dans une gélatine ou savoir si les repas ont été préparés par un non musulman ” expliquait alors le courageux élu.

Le parti socialiste avait quant à lui annoncé la couleur la semaine dernière dans un communiqué à teneur garantie en poncifs victimaires éculés :

« La section PS de Castanet condamne fermement la décision prise de manière unilatérale par le maire Arnaud Lafon de ne plus servir de menus différenciés dans les cantines des écoles…

Cette décision a aussi brutalement confronté des parents à une stigmatisation de leurs pratiques et de leurs enfants sans qu’aucune alternative ne soit proposée, et sans aucune justification réelle.

La circulaire ministérielle émise par Claude Guéant, derrière laquelle s’abrite Arnaud Lafon, ne demande en aucun cas de revenir sur des dispositions existantes et bien vécues par tout le monde. Le concept de « laïcité à la française » qu’il a invoqué ne justifie pas de mettre à l’index des enfants qui ont des pratiques alimentaires différentes quelle qu’en soit la raison… » (source)

Hier le conseil municipal a tranché au grand dam de la gauche islamophile : finis les repas halal, retour aux repas laïques.

Après une heure et demie de débat, le conseil municipal de Castanet a approuvé le point 5.2 de l’ordre du jour modifiant le règlement intérieur de la cantine scolaire. Comme prévu, l’opposition a voté contre cette décision intervenue le jour de la rentrée et privant 11 % des enfants scolarisés de repas sans porc ou végétariens.

Avant d’en arriver là, dans une salle sous tension, les deux parties se sont déchirées à grands coups de laïcité. Une notion qu’Arnaud Lafon et ses amis d’un côté, Cécile Payan et les siens de l’autre, défendent bec et ongles mais qu’ils n’interprètent pas de la même façon.

Le maire, en préambule, tint à rappeler tout ce que son équipe municipale a fait pour les enfants des écoles.

« Des actions sans aucune discrimination », dit-il, après avoir précisé « qu’il n’intervenait pas avec ses croyances mais en tant que citoyen de la République. » Lui succéda, Béatrix de Veyrinas, fustigeant l’opposition mais aussi la presse d’avoir repris ses propos de « décision politique » et de n’avoir pas compris qu’il s’agissait de politique… municipale.

Enfin, Arnaud Lafon a fait donner l’artillerie lourde donnant la parole à son adjoint Franck Krtichmar, puis à sa conseillère Camilla Assadi, tous deux issus de l’immigration.

« Vos ancêtres se sont battus pour abolir tous les privilèges, y compris le diktat de l’Église , rappela Camilla Assadi. Allez voir en Iran comment ça se passe. »

« Je suis juif ukrainien par ma mère et algérien par mon père. J’ai baigné dans les deux religions mais l’école, c’est tout sauf religieux », lança le premier.

« Vos ancêtres se sont battus pour abolir tous les privilèges, y compris le diktat de l’Église, rappela la seconde. Allez voir en Iran comment ça se passe. »

CES DEUX TÉMOIGNAGES, ÉMOUVANTS, ÉTAIENT- ILS VRAIMENT LE PROPOS ?

Pascal Clerc s’échina à recadrer le débat : « La laïcité peut paraître simple mais son application est complexe. La vraie question, c’est « A Castanet, on fait quoi ? Nous ne demandons rien de plus que le maintien d’un système qui fonctionnait jusque-là. Cette décision a abîmé la confiance. les familles sont dans le doute. J e leur ai demandé de ne pas enlever leurs enfants de la cantine. Pourquoi les exclure alors que l’école doit apprendre à vivre ensemble ? Si les enfants n’y vont plus, alors on peut aller vers le communautarisme. »

arnaud lafon
Arnaud Lafon, le courageux maire de Castanet Tolosan.

« Tout le monde a la liberté d’adhérer ou de ne pas adhérer », rétorqua le maire.

« Nous n’avons pas voulu cette confrontation. Nous refusons que cette décision devienne facteur d’exclusion de l’école républicaine ! », lança Cécile Payan, applaudie par son camp. Pascal Clerc demanda, une nouvelle fois, pourquoi le maire avait changé d’avis entre le 30 juin et la rentrée.

Et Yvette Lesoin souligna que Castanet est la seule commune du syndicat intercommunal (SIVURS) a avoir agi de la sorte. Mais Arnaud Lafon décidé de passer au vote. « Nous prenons acte de votre refus de débat », conclut Cécile Payan.

Après ce vote sans surprise, à la cantine de Castanet, l’assiette unique est désormais réglementaire.

Un comité de soutien réduit

Ils étaient une dizaine tout au plus, vêtus de tee-shirts noirs, brandissant leur banderole « Bravo monsieur le maire » devant l’entrée de l’hôtel de ville. Matthieu et ses amis avaient également trouvé un slogan de circonstance inscrit sur les mains caractéristiques de SOS racisme : « Touche pas à mon porc ». Ces jeunes gens ont rejoint tranquillement la salle du conseil. Les partisans des repas différenciés sont arrivés u peu plus tard, en ordre dispersé. Certains avaient emmené leurs enfants dont ils esayaient de tempérer l’exubérance. Dans la salle trop exiguë, on eut ainsi le spectacle de femme voilée écoutant attentivement les débats, debout, à côté d’un des copains de Matthieu. Quelques salariés de l’association Parenthèse, inquiets pour leur avenir, avaient aussi grossi le public. Tout s’est finalement déroulé dans le calme ; Un bon point pour la démocratie.

Paru sur La Dépêche.
Signalé par Roger

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Claude Germain V 03/10/2011 09:47






mairie@castanet-tolosan.fr

Bonjour .


Pour Monsieur le Maire et son conseil municipal ,félicitations de votre action laïque au sujet de la cantine scolaire .Sans être passéiste ,il serait peut être temps de revenir bien
des années en arrière pour remettre en état la laïcité Française .


Félicitations encore et merci pour cette action républicaine .Des centaines de milliers de citoyens vont voir et apprécier votre action .


 


Salutations respectueuses .


Claude Germain V


 


 


http://puteaux-libre.over-blog.com/article-castanet-tolosan-malgre-l-opposition-de-la-gauche-le-conseil-municipal-vote-le-repas-laiqueo-85568858.html




















Claude Germain V 03/10/2011 09:26



J'ai téléphoné à la Mairie du Village et j'ai laissé un message de félicitation pour le Maire .



Loly 02/10/2011 12:23



Enfin un peu de sagesse et de bon sens dans ce monde de fous! Un exemple qui devrait être suivi, mais j'en doute fort....les pressions forcenées d'islamophilies galopantes sont partout.