Ce n'est pas Mort aux Juifs mais "Égorgez les juifs" que disaient les islamistes lors de leur manifestation!

Publié le 26 Septembre 2011

Un communiqué à toutes fins utiles sur la bonté d'une religion faite de tolérance, d'amour et de paix dans les rue de Paris.
Gérard Brazon
***************
Dans la dernière parution de Riposte-Laïque, il y a eu une petite erreur de traduction concernant les slogans beuglés par ceux qui allaient prier dans la caserne de pompiers à la Porte de Clignancourt.
Ils n'auraient pas dit "Mort aux Juifs !" mais plus explicitement "Egorgez les Juifs!".  
 
Il serait bon peut être, de communiquer largement une courte lettre ouverte à toutes les associations anti racistes et humanistes que nous connaissons bien, pour les inciter à se porter partie civile contre X pour propos haineux, anti sémitisme et incitation à la haine.
 
Quand un de ces dirigeants financés par l'Etat nous expliquera que ce slogan est en fait une expression de la pratique religieuse faisant référence au sacrifice par égorgement (Aïd) mais aussi à la vie du prophète (extermination d'une tribu juive de Médine) et qu'à ce titre, rien ne peut s'opposer à l'expression de la liberté religieuse.
Bernard

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 26/09/2011 22:44



Ce Juppé est un ÂNE. Dans peu de temps in verra les merveilleux résultats de sa diplomatie tant en Libye qu'en Egypte et des régimes islamistes fleurir...



Marie-Claire Muller 26/09/2011 18:47



Juppé est autiste! c'est la constatation que l'on peut faire aprés ses déclarations, concernant les révoltes arabes et son contact si léche babouches avec les frères musulmans; en particulier en
Egypte, ou ces mêmes frères musulmans ont déclaré que le peuple égyptien n'était pas laïque mais croyant et était pour l'instauration de la charia!!!Après la manif mahométane et l'appel au
meurtre des juifs,ensuite de nous,DANS NOTRE PAYS au nez et à la barbe des autorités ou est la compatibilité ave notre Démocratie?????


Alain Juppé : « On nous a un peu intoxiqués en nous faisant croire que l’islam était incompatible avec la démocratie »





Les élections en Egypte et Tunisie n'ont pas encore eu lieu, aucun gouvernement islamique ne s'est
encore mis en place dans les pays révolutionnaires  mais cela n'empêche pas Alain Juppé (qui déroule le tapis vert aux Frères Musulmans à Bordeaux) de tirer des conclusions sur le prétendu
caractère démocratique de l'idéologie islamique. La
multiplication des violences contre les Chrétiens, l'attaque de monastères par l'armée égyptienne
doivent être un avant goût de la "démocratie islamique". L'exemple de la Turquie dirigée par le Parti islamiste AK qui traque les journalistes trop curieux et ne fait guère d'efforts pour garantir la
liberté religieuse est en effet encourageant. (Les crimes d'honneur ont 
été multiplié par 14  depuis l'arrivée de l'AKP !).


Lu dans La Croix du 23 septembre :






« La France a recadré sa politique arabe, incontestablement », a déclaré le ministre
français des affaires étrangères Alain Juppé dans un long entretien accordé jeudi 22 septembre à la chaîne de télévision arabe Al-Jazirah.


Selon le chef de la diplomatie française, « nous avons sans doute donné trop d’importance à ce
qu’on a appelé la stabilité des pays arabes, c’est-à-dire que nous avons prêté trop de crédit à des régimes qui nous disaient être les meilleurs remparts contre l’extrémisme et le fanatisme
religieux. Et, nous avons donc sous-estimé la frustration des peuples et l’aspiration des peuples à la liberté et la démocratie ».


« Qui n’a pas fait de maladresse ? », a toutefois voulu relativiser Alain Juppé
selon qui « nous n’avons pas vu venir le grand mouvement qui nous a pris par surprise ».


« Nous avons compris que la situation avait évolué et qu’il fallait changer notre façon de
voir tout simplement la relation de l’islam à la démocratie, a-t-il expliqué. On nous a un peu intoxiqués en nous faisant croire que l’islam était incompatible avec la démocratie.
Je ne crois pas que cela soit vrai. Il y a des pays musulmans qui sont attachés à leur foi, à leur religion et qui sont tout à fait capables d’évolutions démocratiques. Le Maroc,
par exemple, en donne une sorte de modèle qu’il faut soutenir. »  Juppé ignore-t-il que les Chrétiens ne peuvent construire d' églises ou annoncer le Christ au Maroc selon
l'article
220 du code pénal ? Le Maroc corrompu jusqu'à la moelle, dont le peuple est miné par la misère, où paradent les aparatchiks dégoulinant de richesses, serait donc un modèle
qui devrait inspirer les autres pays musulmans. Cynisme de Juppé ou ignorance crasse de la réalité marocaine ?





19:28 Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note


 



Marie-Claire Muller 26/09/2011 18:32



Je suis allée sur le site de sos racisme mais je ne sais pas comment on peut les contacter pour leur rappeler de faire le boulot pour lequel ils sont grassement payés!!et pour le mrap même
topo!!!!Egorger les juifs c'est bien + que du racisme c'et un appel au meurtre. "Que font les autorités?"