Ce qu'est véritablement l'islam! Conférence de René Marchand à Troyes.

Publié le 4 Mai 2013

Les Aubois et les Troyens avaient rendez-vous à la Maison Des Associations (M.D.A.) pour écouter René Marchand, invité du CARED (Comité d’Action pour le Respect de l’Etat de Droit). C’était le 30 avril en fin d’après-midi.

Le thème de la conférence était Reconquista ou la mort de l’Europe, titre de son livre qui vient de  paraître aux Éditions Riposte Laïque. Le thème est porteur : cent vingt personnes au moins se sont retrouvées dans la belle salle de la M.D.A., une veille de 1er mai.

MARCHAND-TROYES01

D’emblée, René Marchand a montré un réel talent  à captiver l’attention de son auditoire. Devant son calme et son élégance, devant ses convictions et ses connaissances de l’islam et du monde arabe, son expérience des médias, tout le monde retenait son souffle.

« C’est quoi l’islam, à votre avis ? » Ce fut d’emblée la question qu’il posa à l’auditoire et à laquelle beaucoup pensaient pouvoir répondre : « Eh bien, c’est une religion ! ». Mais, par un retour aux sources du 7esiècle, au tout début de l’islam, sa réponse fut donnée, éclairée par de nombreux faits : « Non, l’islam n’est pas une religion. L’islam est une idéologie totalitaire, fondée par Mahomet, dont bien des actions sont assassinats, mensonges, ruses, viols, indéfendables et injustifiables pour notre morale occidentale. »

Il a expliqué le rôle des conquêtes arabes, qui ne sont qu’un aspect magnifié des razzias propres à la vie tribale, avec répartition du butin comportant marchandises, bétail, hommes et surtout femmes vaincues, rendues à l’esclavage puis revendues selon le bon vouloir de leur maître.

Le conférencier a abordé la période actuelle en montrant que les conquêtes d’autrefois se poursuivent devant nos yeux. Aujourd’hui, le but est de soumettre et d’asservir à l’islam l’Europe, l’Occident et le monde. C’est un continuum des visées expansionnistes du 7e siècle. Tout est dit dans les textes de l’islam et propager l’islam est le premier devoir de tout musulman.

L’islam prend son temps, il avance avec prudence, ruse et dissimulation (takiyya). Il ne livre bataille qu’en position de force. René Marchand a bien insisté sur cette stratégie.

René Marchand nous le dit : « Si nous sommes parvenus à ce point de recul face à l’islam, ce n’est pas par l’ignorance de nos élus ou de nos décideurs mais par leur lâcheté. La reconquista ne se fera pas avec eux. C’est du peuple lui-même que l’appel jaillira. En attendant, l’islam est convaincu de triompher face à notre passivité. Nous ne dressons pas de barrages contre lui. Au contraire, nous lui accordons, par notre magnanimité et notre tolérance, accommodements sur accommodements qui ne sont que les coups destructeurs de notre propre culture et de notre propre avenir ».

MARCHAND-TROYES09

René Marchand aurait pu continuer sur sa lancée mais il a tenu à laisser  place aux échanges qui furent nombreux. A un point tel que, même après la clôture du débat, il a été entouré pendant une demi-heure d’une trentaine de personnes désireuses de poursuivre un dialogue bien enclenché. Par cette « standing attention », l’assistance est venue questionner et remercier chaleureusement René Marchand de s’être déplacé à Troyes et de les avoir éclairés sur des aspects de l’islam que beaucoup, en France, ignorent ou ne soupçonnent même pas.

A-t-il promis de revenir ?

Bernard Dick (Pour commander ce livre)

 Cliquez sur le livre pour le commander

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article