Ce qu'il est possible de dire et interdit de penser dans la France politiquement correcte

Publié le 30 Septembre 2012

Interdit aux français

  

J’aime la France

Est-ce que d’aimer son pays, c’est être raciste ?

“Qui donne ne doit jamais s’en souvenir.

Qui reçoit ne doit jamais oublier.”

Proverbe hébreu

INTERDIT !
En France, il existe une police de la pensée qui règne sur nos esprits. Cette police affecte d’abord les politiques et  surtout les médias.
Tu as le droit de dire que ce qui est permis et correct. permis par la gauche bien sûr.
Pour le reste, ouvrir la bouche est un véritable crime contre la nation. La nation bien sûr est à gauche comme les bien pensants. Les moralisateurs et donneurs de leçons officiels, oui ils ont ce label en France, et dont on constate aujourd’hui le mal qu’ils peuvent faire. En plus ils sont racistes comme de vulgaires extrémistes de droite. (voirnational-socialiste)
Il est donc interdit de dire que :
-       l’Islam est fanatique et véhicule une pensée moyenâgeuse,
-       l’étranger en France a plus de droits sociaux qu’un français, preuves à l’appui,
-       le juif de gauche est anti Israël quasiment ouvertement, dans ce cas il y a plusieurs mots interdits ensemble,
-       l’écologiste se fout bien de la nature et fait de la politique,
-       les socialistes sont des marxistes et vivent avec au moins cent ans de retard,
-       un noir est noir,
-       et le plus grave est bien sûr de dire que tu aimes la France.
Evidemment si tu utilises un de ces phrases, c’est que tu es un réactionnaire bourgeois raciste.
Si tu utilises plusieurs de ces phrases tu deviens un fasciste et même en cas de récidive un nazi.
Pendant ce temps, les islamistes font sauter leurs bombes partout dans le monde. Pendant ce temps les islamistes détruisent les sociétés. Pendant ce temps l’Occident est lâche.
Pendant ce temps des milliers de civils, par définition innocents, sont abattus sans sommation ni possibilité de se défendre.
Les islamistes au non de leur « Jihad » tuent bébés, enfants, femmes, vieux sans un remord.
Les bombes sont destinées à tuer (oui, Mesdames et Messieurs les journalistes, les bombes sont fabriquées dans cet unique but).
Les islamistes posent leurs bombes au marché, dans une école, dans un bus, dans un hôtel, dans un aéroport, dans un lieu de prières, dans un magasin, dans un bâtiment public, bref partout où des civils sans défense vont mourir.
Pendant ce temps, dans ton propre pays, toi l’affreux fasciste raciste tendance nazi et blanc, tu payes pour que tous les autres aient la possibilité de se faire soigner dans les hôpitaux français gracieusement.
Pour les « tu crois », « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai », je leur propose une visite instructive d’un hôpital public au choix et après, nous pourrons entamer un débat juste et sérieux.
Sinon certains quartiers de Paris sont pas mal non plus à visiter mais là prenez votre passeport.
Pendant ce temps en France, et malgré les belles phrases et autres envolées lyriques de la gauche socialiste, l’antijudaïsme se développe sans modération mais pas seulement car un nouveau mal s’est déclaré : l’anti-français.
L’anti-français crache sur la France, l’insulte et la bafoue mais les gens de la gauche caviar vont vous expliquer que c’est un phénomène social dû à Sarkozy…
L’antijuif  va même jusqu’à pouvoir s’exprimer publiquement avec le concours financier de l’état comme à  Avignon, cet été au Festival bien connu. Là un spectacle intitulé sans ambages « Jérusalem,  Plomb Durci » et présenté officiellement n’a eu que pour but de traîner les juifs dans la boue la plus abjecte…
Alors quand la gauche française marxiste et tellement proudhonienne nous joue les éplorées pour bercer et berner les gogos d’un côté et que de l’autre, tous, je dis bien tous, les actes réels antijuif sont accomplis sans aucune restriction quelconque, j’affirme que c’est bien de la désinformation.
Quand j’entends des amis juifs de gauche raconter avec force conviction des bobards pour jobards contre les sionistes donc contre les juifs, désolé mais je ne vois pas d’autre mot qui corresponde, j’ai le droit en tant que citoyen français de dire mon dégoût pour ces pratiques pourries et dramatiques.
D’ailleurs, je n’ai pas vu de manifestants en provenance des associations anti ceci ou anti cela si promptes pourtant à condamner les pensées des israéliens avant même qu’elles n’existent réellement et se traduisent par des actes…
Nous avons tous un devoir de mémoire qui est sacré.
Encore ne faut-il pas essayer de le diluer dans des mélanges savants dont le seul but est justement de le faire disparaître.
Encore ne faut-il pas l’atténuer en le comparant à des faits qui n’ont rien à voir avec.
Serions-nous assez stupides pour laisser passer ce convoi de la haine qui ne cherche qu’à minimiser ce triste et cruel souvenir ?
Ceux qui ont perdu des parents, des amis, des voisins savent ce que je veux dire et il n’est  pas question et il ne doit pas être question d’autre chose.
Serions-nous tellement abrutis par ce tintamarre médiatique et pseudo culturel pour croire que ce drame horrible et inimaginable a bien eu lieu ?
Je sais que la mode est au révisionnisme et au négativisme  afin de servir la cause politique de la « Jihad » et des intellectuels marxistes qui n’arrivent pas à se remettre de l’effondrement de l’URSS.
Je sais que certains nostalgiques voient dans la cause islamique l’occasion rêvée de régler leurs comptes passés contre le Juif, coupable à leurs yeux de tous les crimes possibles et même du sacrifice ultime, celui de tuer des enfants.
Je sais pour l’avoir vécu à plusieurs reprises que l’intolérance et le fanatisme relayés dominent notre monde car il est plus facile de faire courir n’importe quelle rumeur que d’étayer un raisonnement, qu’il est aisé dans notre société d’affirmer un mensonge blasphématoire que de développer une thèse basée sur la vérité.
L’amalgame est leur épée pour attaquer l’adversaire, celui qui ose ne pas penser comme eux.
Mais je suis incapable finalement d’accepter tout ce merdier en tant qu’homme libre et de bonnes mœurs.
Mon combat, votre combat continue et ensemble, même aujourd’hui minoritaires, je crois qu’il en vaut la peine.
 

 

Alexandre Goldfarb
Copyright: Alexandre Goldfarb  pour http://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Aaron 23/10/2012 16:52


Chers lecteurs, je pense que vous avez fiffusé ce texte clair et net auprès de vos relations; continuons le combat contre la pieuvre de la "bienpensance". Ce combat commence par le rasemblement
le 10 Novembre prochain à Paris, sur les Champs-Elysées.

Geronimo 30/09/2012 13:48


Je suis FRANCAISE et fière de l' être. J'aime LA FRANCE, c'est mon PAYS et je me battrais pour elle, comme l'ont fait des millions de Français pour défendre, son histoire, ses valeurs, ses
coutumes. Il faut garder son identité. VIVE MARINE

Claude Germain V 30/09/2012 13:14


J'aime la France et je vous emmerde ..... vous les biens-pensants Nazis

Yves IMBERT 30/09/2012 13:01


bigre, je découvre à la lecture de ce billet que je suis NAZI donc socialiste, quelle honte pour ma famille qui me croyait d'abord gaulliste puis à droite de Marine