Ce qu'il faut savoir sur l'éducation scolaire des jeunes égyptiens./1

Publié le 10 Octobre 2011

Une autre façon de nier la véritable histoire de l'Egypte!  Un  pays occupé par une dictature religieuse qui est décrite et enseignée comme une page de lumière en Egypte. La négation du glorieux passé de l'Egypte ancienne et des premiers habitants à commencer par les Chrétiens dont les Coptes sont les principaux représentants.

Gérard Brazon

***********

 

2.3 La langue copte

Enfin, il faut bien relever le cas de la langue copte. Il ne s'agit pas d'une langue maternelle en Égypte. Ironiquement, le mot Égypte vient du grecAiguptios, mot est formé d'après le nom donné par les Grecs à l'Égypte; quant au mot copte, il provient de l'arabe qibt, formé du même mot sans la première syllabe lors de la «période arabe». Les Coptes se condidèrent comme les «vrais Égyptiens». La langue copte est le résultat de la dernière évolution de la langue égyptienne antique, écrite auparavant avec les hiéroglyphes. Attesté dès le IVe siècle avant notre ère, le copte, une langue chamito-sémitique, était encore parlé par les paysans de la Haute-Égypte au XVIIe siècle. Le copte était fragmenté en plusieurs variétés dialectales: l'akhmimique, le bohaïrique, le fayoumique, le lycopolitain (ou subakhmimique), l'oxyrhynchite (moyen-égyptien) et le sahidique. Mais seul le bohaïrique est encore utilisé et uniquement dans la liturgie copte. Au XIe siècle, il avait remplacé le sahidique. C'est en fonction du choix de la variété sahidique qu'a surgi l'identité copte.

Quand on parle des Coptes en Égypte, on fait référence à une minorité religieuse comptant environ 6,5 millions d'adeptes. L'écriture copte est la transcription de la langue égyptienne en lettres grecques complétée par sept caractères démotiques pour rendre les sons qui n'existaient pas en grec.  

3 Bref historique

L’ancienne civilisation égyptienne ne fut que très tardivement découverte par l’Occident. Effet, l’égyptologie est née au XIXe siècle, lors de l’expédition de Bonaparte; c'est donc une science jeune. La préhistoire et l’histoire ancienne de l'Égypte se sont révélées progressivement, mais les périodes les plus reculées demeurent encore mal connues; elles risquent de le rester probablement pour toujours, car l'information reste lacunaire. Elle est essentiellement fondée sur les inscriptions en hiéroglyphes gravées sur les monuments, les papyrus et rouleaux de cuir sur lesquels écrivaient les Égyptiens de l’Antiquité ayant été en grande partie perdus.

3.1 La langue égyptienne

La langue égyptienne du temps des pharaons n'existe plus aujourd'hui. On a longtemps émis l'hypothèse que l'égyptien ancien était la «langue-mère» qui aurait donné naissance aux langues chamitiques et sémitiques actuelles. Mais ce n'est pas le cas, car certaines de ses «langues-filles» lui étaient contemporaines. On sait que l'ancien égyptien ayant évolué en néo-égyptien, la langue de la Haute-Égypte, resta en usage jusqu'aux environs de 600 avant notre ère. 

(...)

3.2  L'Égypte musulmane 

En 639, les armées musulmanes du général Amr ibn al-As conquirent l'Égypte et furent accueillies en libératrices. Dès 642, Alexandrie capitulait. L'islamisation et l'arabisation se répandirent rapidement dans le pays. L'Égypte devint un pays prospère et Le Caire l'une des plus belles villes de l'islam. La dynastie des Ayyubides (1170-1250) porta un coup décisif à la présence des croisés en terre d'islam. (négation de la présence de religions plus anciennes et que la prétendue "terre d'islam" était d'abord une terre pharaonique puis juive et chtétienne. Ndr Gérard Brazon). Au XIVe siècle, ceux-ci furent battus, ce qui renforça la puissance économique du pays. Le XVe siècle fut la plus grande période que l'Égypte a connu depuis l'époque hellénistique. (...) (la négation des Empires egyptiens est patent, le fait que la gloire est islamique également, en passant sous silence les destructions des précédents régimes ou religions.)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 10/10/2011 12:19



L'Egypte, comme la Syrie, est un repère de Nazis les plus sanguinaires et est totalement tissée depuis les années 50 d'une éducation et idéologie politique anti juive et anti sioniste évidemment
que ces nazis ont nourries...Le résultat en est comme dans les années 30, un Nazislamiosme anti judéo-chrétien et un archaïsme pervers de toute pensée qui laisse les Juifs accumuler les Nobel et
autres inventions de la Modernité scientifique et morale...


Ces Nazislmamistes vont perdre la aprtie mais il y faudra encore une fois des millions de morts! Les leurs surtout j'espère!


En fait, rappelons nous que les Allemands ont perdu pas loin de 5 millions de Soldats et environ 6 millions de civils, dans la IIe GM....Sans le Nazisme et Avec leurs Juifs, ils seraient
aujourd'hui 130 à 140 Millions (autant que la Russie) et les premiers du monde devant ou juste après les USA dont toutes les avancées scientifiques et industrielles modernes essentielles se
firent grâce aux émigrants juifs, élites et Nobel, des territoires européens allemands, austro-hongrois,italiens,polonais etc...


Rien de bon ne peut sortir d'un "printemps arabe"dont les plus beaux bourgeons sont coupés ou à l'Etranger!



henri 10/10/2011 11:35



j'ajouterai :


http://www.marianne2.fr/Reforme-des-programmes-d-histoire-nous-venons-de-si-loin_a196918.html



henri 10/10/2011 11:33



Pas besoin d'aller si loin Gérard:nous avons un exemple "vivant" sous nos pieds !


notre France !