Ce que ne vous dira pas la FTP sur les attaques commises contre les coptes!

Publié le 31 Janvier 2012

Lu au hasard des voyages sur le blogosphére!

Au motif allégué qu’un jeune copte avait sur son téléphone portable la photo d’une jeune musulmane, plus de 3 000 mahométans ont attaqué, hier après-midi, les maisons et les boutiques des coptes du village de Kobry-el-Sharbat (el-Ameriya) dans la province d’Alexandrie. Après les avoir pillées, les attaquants y ont mis le feu. Il y aurait au moins deux blessés mais le nombre de maisons et de commerces détruits n’était pas connu hier après-midi. Des témoins affirment que beaucoup de ces agresseurs portaient la barbe et de longues robes blanches ce qui les identifient comme des salafistes. Les pompiers ont été empêchés d’accéder aux maisons en feu, car leurs camions ont été bloqués par les musulmans. Des dizaines de familles coptes de ce village sont désormais sans toit. »

Daniel Hamiche

Source

Ce sont des salafistes, pas des israéliens. TF1 ne vas pas en parler non plus. Pas d’images

***********

 

(AINA) - Une foule de plus de 3000 musulmans ont attaqué les coptes dans le village de Kobry-el-Sharbat (el-Ameriya), Alexandrie cet après-midi. Maisons coptes et magasins ont été pillés avant d'être incendiées. Deux coptes et un musulman ont été blessés. Les violences ont commencé après une rumeur se répandit que un homme copte avait une photo prétendument intime d'une femme musulmane sur son téléphone portable. L'homme copte, Mourad Samy Guirgis, livré à la police ce matin, le matin pour sa protection.

Selon des témoins oculaires, les agresseurs étaient des hommes barbus en blouses blanches. «Ils étaient des salafistes, et certains d'entre étaient des Frères musulmans", selon un témoin. Il a été rapporté que les femmes terrorisées et les enfants qui ont perdu leurs maisons étaient dans les rues sans aucun endroit où aller.

Selon le Père Boktor Nashed de l'église St. George à el-Nahdah, une réunion entre les représentants musulmans et chrétiens était censé avoir lieu dans la soirée dans Kobry-el-Sharbat. Mais, en 15 heures une foule de musulmans ont pillé et incendié la maison de Guirgis Samy Mourad, ainsi que la maison de sa famille et ses trois maisons des voisins coptes. Un certain nombre de coptes appartenant à des magasins et entreprises ont également été pillées et incendiées. "Nous avons contacté les forces de sécurité, mais ils sont arrivés très, très tard», dit le père Nashad. La brigade des pompiers a été empêché d'entrer dans le village par les musulmans et les feux ont été laissés à eux-mêmes burn-out. "Ceux qui ont perdu leur maison, a quitté le village», dit le père Nashed.

Copte militante Mariam Ragy, qui couvrait la violence dans Kobry-el-Sharbat, a déclaré qu'il a pris de l'armée 1 heure à conduire 2 km du village. "Cela arrive à chaque fois. Ils attendent à l'extérieur du village jusqu'à ce que les musulmans ont eu assez de violence, alors qu'ils apparaissent." Elle a dit qu'elle a parlé à de nombreux coptes du village ce soir qui a dit que bien que leurs maisons n'ont pas été attaqués, les musulmans se dans la rue en leur demandant de venir à leurs maisons pour se cacher.«Ils croyaient que c'était un nouveau truc pour les faire partir, alors que les musulmans de butin et la torche leurs maisons pendant leur absence», a déclaré Ragy.

Le Gouvernement d'Alexandrie a visité al-Nahda, près Kobry-el-Sharbat, ce soir et dit Elyoum 7 journal que les deux coptes et un musulman qui ont été blessés ont été transportés à l'hôpital. Il a dit que la famille de la jeune fille musulmane dont l'image était sur le téléphone portable du copte a voulu se venger de l'homme copte. Ils ont fait irruption dans sa maison et incendié une usine de meubles situé dans le même bâtiment.

Joseph Malak, un avocat de l'Eglise copte d'Alexandrie, a déclaré qu'il est trop tôt pour compter les blessures aux coptes ou les pertes de leurs biens.

M. Mina Girguis, de la Jeunesse de l'Union Maspero à Alexandrie, a déclaré que «la punition collective des Coptes de quelqu'un d'autre erreur, qui est encore à déterminer, est totalement inacceptable." Il croit que la raison de cette violence est fabriqué, et l'armée est derrière elle. "Ils essaient de détourner l'attention de la deuxième révolution qui se déroule aujourd'hui."

Le Père Nashed nié que les islamistes étaient présents, seuls les musulmans ordinaires village, et ne pouvait pas donner une explication pourquoi les gens qui ont vécu ensemble pendant des années à l'amiable pourrait commettre une telle violence. "Peut-être à cause du manque de sécurité, ils pensent qu'ils peuvent faire comme ils s'il vous plaît."

Il a dit que les près de 65 familles coptes ont été condamnés à rester à l'intérieur et de ne pas ouvrir leurs commerces et entreprises de demain. Il a ajouté que les forces de sécurité n'a arrêté aucun des auteurs », au contraire, ils ont été mendier la foule pour rentrer à la maison."

Vers minuit, la violence avait diminué.

Par Mary Abdelmas

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article