Ce sont des Kabyles qui nous démontrent les dégâts du ramadan! Chapeau la Kabylie...

Publié le 28 Août 2010

Les "bienfaits" du ramadan sur la société par Kabyles.net

 

           Un institut de sondage a fait une enquête en comparant les nombre d’accidents pendant le mois de ramadan et les autres mois de l’année. Il s’avère que le mois de ramadan est un mois dangereux pendant lequel les accidents, tous les types d’accidents, sont en nette progression. Sommes-nous en mesure de dire que le mois de ramadan est dangereux pour la société ?

 

La Rédaction

Les rixes augmentent de 400%, les accidents de circulation de 42%

Durant le Ramadhan, tous les accidents progressent.

Enquête.

Services d’urgence des hôpitaux (13 points observés)
- Accidents de travail : + 150% par rapport aux moyennes annuelles
- Urgences médicales : + 300%
- Accidents domestiques : + 250% par rapport aux autres mois de l’année
- Rixes et disputes causant des blessures : +400%
- Accidents de la circulation : + 42%
- Intoxications alimentaires : + 39%
- Aggravation et complications des maladies chroniques : +80%
- Décès : +18%

Commissariats de police (06 points enquêtés)
- Petites délinquances : +220%
- Rixes, disputes, voie de fait, agressions : + 320%
- Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadhan : +120%
- Dépôts de plaintes : +40%
- Délits pour vente et consommation de drogues et autres stupéfiants : +96%
- Vols de voitures, escroqueries, faux et usages de faux : +180%.

Brigades de gendarmerie (05 points enquêtés)- Accidents de la circulation : +52%
- Rixes et troubles à l’ordre public : +320%
- Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadhan : +72%
- Accidents professionnels graves, incendies : +20%
- Agressions physique avec coups et blessures, voie de fait : +160%
- Vols et escroqueries : +42%

Contrôle des prix et de l’hygiène : (09 points interrogés)
- Augmentation illégale et injustifiée des prix : +420%
- Activités commerciales illégales ou non autorisées : +340%
- Espaces commerciaux grand public insalubres : +140%
- Produits impropres à la consommation : +540%
- Produits d’origine douteuse ou inconnue : + 640%
- Activité commerciale grand public non-conforme à la raison sociale : 167%
- Tromperie sur la marchandise et défaut d’étiquetage : 212%
- Vente sur la voie publique non autorisée : +620%

Protection civile (pompiers (17 points observés)
- Interventions sur site : +520%
- Nombre de sinistres : + 410%
- Accidents domestiques : +295%
- Accidents professionnels : +156%
- Nombre d’évacuations sur les urgences hospitalières : +245%
- Nombres de blessés : + 214%
- Nombre de décès : +80%
- Appels téléphoniques de secours et d’interventions : +520%.

 

Les dépenses augmentent de 20 à 200 %

Ramadhan et l’économie du ménage : (questionnaire administré auprès de 620 ménages ; répondant le chef du foyer)

Question : Vos habitudes de consommation ont-elles changé durant le mois du Ramadhan

Réponses consolidées :- Oui un peu : 6%
- Oui beaucoup : 87%
- Non pas du tout : 2%
- NSPP : 5%

Si OUI comportement durant Ramadhan a changé = beaucoup Durant le moyen du Ramadhan, les dépenses du foyer augmentent de :

- 20 à 50% par rapport à la moyenne mensuelle des autres mois de l’année : 16%

- 50 à 100% : 32%
- 100 à 200% : 44%
- Plus de 200% : 11%
- NSPP : 9%

Question : Votre revenu mensuel du mois de Ramadhan vous suffit-il pour couvrir vos dépenses durant ce mois ? Réponses consolidées : Oui, largement : 4% Oui, mais tout juste : 9% Non, pas du tout : 81% NSPP : 6%

Si réponse = Non pas du tout : Question chaînée : Comment faites-vous alors pour équilibrer votre budget du mois de Ramadhan ?

- Je puise dans mes économies : 16%
- J’emprunte à ma famille, à mes amis : 12%
- J’emprunte à mon employeur : 9%
- J’achète à crédit : 6%
- Je compte sur les aides publiques et les charités privées : 16%
- NSPP : 41% (par pudeur, beaucoup de personnes dans la gêne n’avouent pas leur dépendance) La disponibilité des produits de large consommation.
- S’est améliorée : 74%
- S’est détériorée : 25%
- NSPP : 01%

Les prix des produits de large consommation et en particulier les fruits et légumes et les viandes.

- Se sont améliorés : 02%
- Se sont détériorés : 94%
- NSPP : 04%

Source : L.M.

Lire l'ensemble ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article