Centrafrique-Mali : et si les Blancs n’étaient pas toujours les méchants…

Publié le 28 Novembre 2013

Pour le cerveau à deux neurones d’un anti-raciste, la vie est simple : le méchant  c’est toujours le blanc et le gentil c’est toujours le noir, l’arabe ou le musulman.

Par Huineng - Ripostye-Laïque

 

Pour l’anti-raciste à deux neurones, le blanc doit se repentir ad vitae aeternam,  de son passé d’esclavagiste, de colonisateur, de croisé et de tortionnaire du pauvre noir, du pauvre arabe, du pauvre musulman…

L’anti-racisme à deux neurones, c’est la promotion idéal pour le neuneu blanc de service (M.R.A.P., SOS Racisme, Ligue des droits de l’Homme). Vous pouvez toujours vous évertuer à causer avec lui : hors l’anti-racisme, point de salut, tous les samedis soir qu’il peut, « il écoute pousser ses cheveux » .

Déjà qu’avec le Mali, la situation n’est pas prêt de s’éclaircir, mais avec ce qui arrive en ce moment en Angola où les noirs veulent virer les 1% de musulmans du pays et interdire la construction de mosquées, et en Centrafrique, où les noirs non-musulmans deviennent islamophobes à cause des massacres perpétrés par la clique de pseudo-militaires musulmans qui viennent de faire un coup d’Etat et chasser le président en poste, le neuneu blanc de service à deux neurones, il n’en peut plus .

http://senego.net/2013/11/26/centrafrique-bord-genocide-entre-chretiens-musulmans_133537.html

Il a beau demander autour de lui, qui c’est les bons, qui c’est les méchants. Personne pour lui répondre parce qu’au Mali, en Angola et en Centrafrique, il y a,  à 99%, que des africains noirs.

Hou Hou ! mon gars, le neuneu blanc de service à deux neurones,  il va falloir que tu changes radicalement ta façon de réfléchir ou que tu te fasses greffer un cerveau, car en Afrique aujourd’hui, si cela va de plus en plus mal , ce n’est pas à cause des croisades, pas à cause de la traite négrière, pas à cause de la colonisation, mais à cause des noirs convertis à l’islam de conquête, le véritable islam comme Mahomet l’a prophétisé, qui est là pour soumettre le reste de l’humanité à la religion de l’amour, de la paix et de la tolérance.

Huineng

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 29/11/2013 16:10



Une expo qui critique l’islam maintenue malgré les menaces



Posted On 22 nov 2013


By : Rosaly


Comments: 38




L’art au service de la défense de la Liberté d’expression ou la passion de la liberté.


Nous assistons à l’émergence d’une politique de censure visant à réduire au silence quiconque ne respecte pas l’exigence de plus en plus virulente de l’OCI : l’interdiction de toute critique
de l’Islam – y compris ses innombrables crimes.


Par contre, le racisme islamique, la haine des infidèles, règnent en maître et ne sont jamais l’objet de poursuites judiciaires. Les Musulmans sont endoctrinés et enjoints par les
organisations islamiques « modérées », ayant pignon sur rue d’exploiter la démocratie occidentale pour occuper nos pays et une fois majoritaires, y instaurer la loi d’allah, la charia.


Oriana Fallaci, farouche ennemie de l’islam et fervente opposante à l’ignoble projet Eurabia, avait une fois comparé l’islam à un étang fétide :


« L’Islam est un étang. Et un étang est une cuvette d’eau stagnante… Il n’est jamais purifié… Il se pollue facilement, comme un trou destiné à abreuver un bétail de peu de valeur. L’étang
n’aime pas la vie : il aime la mort.”



Passion for Freedom



Mais de temps à autre, dans cette atmosphère de plus en plus étouffante, un souffle de liberté, accompagné d’un rayon de lumière viennent redonner l’espoir : non, l’islamisation forcée de
l’Occident n’est pas inéluctable. Des voix courageuses s’élèvent pour s’y opposer et malgré les menaces, poursuivent le combat, à leur façon. Comme par exemple ces artistes, ayant participé à
Londres, ville hélas parmi les plus islamisées d’Europe, à une exposition d’art critique envers l’islam, dédiée à la défense de la Liberté d’expression, joliment appelée « Passion for
Freedom ».


Ainsi, à Londres, l’art se met au service de la défense de l’une des valeurs fondamentales de l’humanité, le droit à la liberté, ce bien si précieux, si cher à nos cœurs, mais hélas si
attaqué par ceux qui veulent le faire disparaître.



A Londres donc, une exposition d’art critique envers l’islam a été maintenue en dépit des menaces



« Vous devez bien sentir la pierre dans votre main. Elle ne doit être ni trop lourde, ni trop légère, pour vous permettre de la lancer bien loin. »


Ainsi furent accueillis les visiteurs médusés, quand, descendant les escaliers étroits qui menaient à l’entrée de la galerie, ils reçurent une pierre en guise de bienvenue. Ils jouèrent le
jeu, prirent la pierre, et se promenèrent dans la galerie, admirant les œuvres d’art exposées.


A mi-chemin dans la galerie, ils comprirent la signification de ce présent insolite.


LA PIERRE PARFAITE


Sur un pilier de la salle d’exposition, l’article 102 du code pénal iranien était affiché. Il décrivait comment la femme infidèle devait être lapidée à mort, ainsi que la taille idéale de la
pierre à utiliser.



“Elle ne doit être ni trop petite, ni trop grosse et la lapidation ne doit pas se faire trop rapidement »
(La cruauté islamique : faire durer le plaisir des justiciers d’Allah par la lente agonie de la victime).


Cet oeuvre est appelée “La pierre parfaite” et à l’instar d’autres oeuvres exposées, elle se réfère clairement à l’islam.


Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir
les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.


“Les references à l’islam ne sont pas des coïncidences», a déclaré l’une des organisatrices, Marianne Fox, « car il est impossible d’ignorer l’islam ».


« Nous avons demandé aux artistes de se baser sur le concept de la liberté, car elle est très difficile à conquérir, mais si facile à perdre. »


 
«Avec un tel thème, comment ne pas se référer à l’islam, à la fois à l’échelle du monde, mais également ici au Royaume Uni, où l’islamisme gagne du terrain et où nous voyons apparaître la
censure et les lois liberticides, réprimant les soi-disant discours de haine. »


« D’autres œuvres sont exposées, sans référence à l’islam. Nous essayons de mettre l’accent sur toutes les menaces relatives à la liberté, car nous pensons qu’elle est de plus en
plus violemment attaquée. »


Le fait de souligner que l’islam est une menace pour la liberté ne relève pas de l’exagération, encore moins de la paranoïa. Deux jours avant l’ouverture, les organisateurs, parmi lesquels
les membres du mouvement «Une loi pour tous » durent faire face à une situation des plus alarmantes.


Marianna Fox reçut un mail angoissé de la propriétaire de la galerie, avec laquelle elle avait signé le contrat. Son message disait clairement qu’elle avait été la cible de menaces de mort et
exprimait sa crainte d’être tuée par des « gentlemen » de la si belle « religion de paix ».


« Nous dûmes trouver rapidement une autre solution et heureusement, tout se termina bien » ajouta Marianna Fox.



Le temps presse et c’est juste une question de temps avant que notre liberté d’expression ne disparaisse à jamais



« C’est la cinquième année consécutive que nous organisons cette exposition et apparemment, certains ne l’apprécient guère. Cela prouve que ce que nous faisons dérange. Nous n’avons
pas peur et nous n’avons aucun autre choix. Le temps presse et c’est juste une question de temps avant que notre liberté d’expression ne disparaisse à jamais. Nous devons réagir à cette
menace. Nous ne craignons pas d’être taxés de racistes.»


Plusieurs artistes


marie-plume 28/11/2013 18:09


Si ces informations sont véridiques, pourquoi les familles de  ces personnes ne réagissent-elles pas? Pourquoi ce mutisme coupable? Et le silence de la patronne de France 24 et RFI est-ce
aussi un signe de respect posthume?  Qie d'hypocrisie et de lâchetés, en tous genres...Gageons que les responsables politiques qui auraient omis de dire la vérité, cruelle, mais nécessaire
pour le bien de notre pays, gageons que cela ne les empêchera pas de fêter Noêl et le Jour de l'An avec faste et bonheur! Hommes de pacotille, sinistres épouvantails, à jeter dans le purin!
Douleur partagée avec les familles, mais pas d'accord pour leur silence si...

Vieux harki 28/11/2013 17:48


Et on va encore foutre les pieds dans une galère sans vouloir la régler. Car les bons islamistes qui détruisent la Centrafrique viennent du Tchad, de Libye et d'ailleurs d'islam bien sur. Et si
nous tuons quelques djihadistes dans ce pays nous serons encore les salauds de racistes, les faces de craie, les colonialistes, la Françafrique nouvelle. Pourquoi ne pas mettre la Taubira à la
tête de ce pays et la laisser se démerder avec ses problèmes ?

Marie-claire Muller 28/11/2013 16:59


FABIUS VA MÊME JUSQU A COMPTABILISER LES CARTOUCHES "LE TOUPET"

Marie-claire Muller 28/11/2013 16:50


Fabius et toute la clique de menteurs et d'arrivistes veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes!!! mais on sait bien qu'en Afrique comme partout les assassins islamiques s'en
donnent à coeur joie d'autant plus qu'ils ont à faire à des lâches,pour répandre la terreur et égorger comme l'ont été les deux malheureux journalistes pourtant prévenus par l'armée qu'ils
courraient un grand risque(FABIUS A MENTI)


 




Comment sont morts nos 2 journalistes à Kidal (Mali) ?





 



C’est pas beau de mentir, Messieurs du gouvernement !!!!! 


 


 


Information vérifiée sur :  


http://www.kabyles.net/Les-journalistes-de-RFI-tues-a,10858 
> > > > 


http://euro-jihad.com/blog/?p=7468 


http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/11/06/journalistes-de-rfi-beaucoup-de-questions-peu-de-reponses-88.html 


COMMENT SONT VRAIMENT MORTS LES 2 JOURNALISTES DE
R.F.I.  ASSASSINES AU MALI  IL Y A QUELQUES JOURS ?
> > > > 


Officiellement, selon les déclarations de Fabius, reprises d'ailleurs par tous les médias français, ils auraient
été "criblés" de balles. Donc, leur mort aurait été immédiate, sans souffrances quoi... 
> > > > 


Français, on vous cache la vérité !  Le ministre des Affaires Étrangères, ainsi que les médias à la solde
du gouvernement, vous mentent !
> > > > 


Il ne faut surtout pas faire passer les islamistes - que le pouvoir en place ne tient pas à froisser - pour des
barbares. Ces gens là tuent de temps en temps, certes, mais ils font ça proprement n'est-ce pas ? Ce ne sont pas des sauvages tout de même ! 


 Le New York Times précise bien qu'ils ont été égorgés 


 


Version
officielle du gouvernement français : deux journalistes
de RFI ont été enlevés ce samedi 2 novembre à Kidal au Mali par un commando islamiste. Peu de temps après, ils ont été retrouvés morts, « criblés de balles », à 10km de là. 


La réalité
: Les deux journalistes n’ont pas été "criblés de balles", mais égorgés comme des moutons, c'est-à-dire au couteau et vivants ! Leur
épouvantable agonie a donc duré d'interminables secondes.
> > > > 


Les circonstances exactes de leur mort ont été confirmées par le préfet de Kidal : « Des militaires de l’opération
Serval ont retrouvé la journaliste Ghislaine Dupont et son cameraman Claude Verlon à 12 km à l’est de Kidal, égorgés par leurs ravisseurs". Le préfet malien a ajouté que « les ravisseurs sont en ce moment recherchés par des hélicoptères de la force française Serval. »
> > > > 


Le New York Times et bien d'autres médias non français précisent bien que les journalistes ont été égorgés. Les journaux
africains aussi.
> > > > 


Ce serait cohérent, car le Coran prescrit l'égorgement pour donner la mort. Une religion de paix et d'amour vous
dis-je... 


Pourquoi les autorités françaises - Fabius en tête - n'ont-elles pas dit que les victimes avaient été égorgées



Quand on pense que pour rendre son mensonge encore plus crédible, Fabius va même jusqu'à comptabiliser l