Ces "repris de justice" qui veulent nous gouverner /2 -Parti Socialiste

Publié le 16 Septembre 2014

Liste des condamnations et mises en examen du PS

Anne Hidalgo condamnée en 2012 à 40 000 € d'amende pour infraction à la législation sur la durée du travail. Actuelle Maire de Paris.
Bernard Granier condamné en 2011 pour corruption.
Bertrand Delanöe condamné en 2010 pour atteinte au droit du travail.
Catherine Trautmann condamnée en 1999 pour diffamation.
Christian Bourquin condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
Claude Pradille condamné en 1995 pour corruption.
Edmond Hervé condamné en 1999 pour manquement à une obligation de sécurité dans l'affaire du sang contaminé.
Elie Pigmal condamné en 2012 pour délit de favoritisme.

François Bernardini condamné en 2001 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux.
François Xavier Bordeaux condamné en 2011 pour abus de faiblesse
Georges Frêche (ex PS) condamné régulièrement en fin de carrière pour de multiples dérapages verbaux.Décédé aujourd'hui.
Harlem Desir condamné en 1998 pour recel d'abus de confiance. Mitterrand qui lui fit grâce en plus de ses PV impayés. Actuel ministre donneur de leçons.
Henri Emmanuelli condamné en 1997 pour trafic d'influence.
Jack Lang condamné en 2008 pour rupture de contrat.
Jack Mellick condamné en 1997 dans l'affaire OM-VA pour faux témoignage.
Jeanine Ecochard condamnée en 1998 dans l'affaire Urba(financement occulte du PS).
Jean-Christophe Cambadélis actuel patron du PS ancien trotskiste de l'extrêm gauche converti au PS, condamné en 2006 pour l'affaire de la MNEF. C'est un de ces
vertueux mis en examen le 7 juin 2000 pour abus de confiance dans l’affaire de la MNEF.

Il est soupçonné d’avoir bénéficié d’un emploi fictif au sein de la mutuelle étudiante MNEF entre 1991 et 1995. Il aurait touché 620 500 francs (94 580 euros) d’une filiale de la MNEF, au titre d’une activité permanente de conseil.

De 1991 à 1993, c’est en qualité de « sociologue » que Jean-Christophe Cambadélis a été rétribué à hauteur de 420 499 francs ( 64.100 euros ) par la Mutuelle interprofessionnelle de France (MIF), une filiale de la Mnef.

Cambadelis était alors député, avec les revenus correspondants !!

Non réélu en 1993, il reçoit jusqu’en 1995 quelque 200 000 francs ( 30.500 euros ) supplémentaires de la MIF, en tant qu’administrateur « chargé des contacts auprès des ambassades ou des universités ».

Seuls « trois documents manuscrits » auraient attesté du « travail » du député.

 Le 2 juin 2006, reconnu « coupable de recel d’abus de confiance », il est condamné, à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende, par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Jean-François Noyes mis en examen en 2012 dans le cadre de l'Affaire Guérini pour association de malfaiteurs en vue de trafic d'influence et recel de trafic d'influence.
Jean-Marc Ayrault condamné en 1997 pour délit de favoritisme. A été le Premier Ministre de François Hollande l'auteur de "Moi Président" qui fait tout le contraire à savoir ne pas mettre dans son gouvernement des repris de justice.
Jean-Marie Le Chevallier condamné en 2003 pour subordination de témoin.
Jean-Noel Guérini mis en examen en 2011 pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence.
Jean-Paul Huchon condamné en 2007 pour prise illégale d'intérêt et en 2011 par le Conseil d'Etat. Président de la Région Île de France
Jean-Pierre Balduyck condamné en 2005 pour favoritisme a fait appel de sa condamnation.
Jean-Pierre Destrade condamné en 2005 pour escroquerie et trafic d'influence.
Khadija Aram (ex PS) condamnée en 2011 pour trafic d'influence et abus de confiance.
Line Cohen Solal condamnée en 2011 dans la même affaire que celle touchant Pierre Mauroy.
Malek Boutih condamné en 2006 pour diffamation.

Michel Delebarre condamné en 2005 dans l'Affaire des Ecoutes Téléphoniques.
Michel Laignel condamné en 2006 pour faux, usage de faux, délit de favoritisme, prise illégale d'intérêt, et détournement de fonds. Toujours Président de région.

Michel Pezet condamné en 1998 pour recel de fonds utilisés [pour un financement politique] en dehors de tout enrichissement personnel. 

Mohamed Abdi condamné en 2007 pour escroquerie.   

Monique Delessard condamné en 2010 pour mariage illégal.

Olivier Spithakis condamné en 2005 dans l'affaire de la MNEF. 

Patrick Sève mis en examen en 2011 pour octroie injustifié de marchés publics et soustraction de fonds publics.  Pascal Buchet reconnu coupable en 2012 de harcèlement moral après le suicide d'une de ses collaboratrice.  

Philippe Sanmarco condamné en 1997 pour complicité de trafic d'influence dans l'affaire du financement occulte du PS, l'Affaire Urba. 

Pierre Mauroy condamné en 2011 pour emploi fictif. Ancien premier ministre et Maire de Lilles entres autres... 

Pierre Moscovici condamné en 2001 pour atteinte au droit à l'image. Ancien trotskiste, passé au PS, ministre de François Hollande et actuel Commissaire européen ayant rang de ministre.

René Teulade condamné en juin 2011 pour abus de confiance. 

Robert Gaïa condamné en 2002 pour favoritisme. 

Ségolène Royal condamnée en 2008 pour licenciements abusifs. Actuel ministre de l'écologie (2014) 

Serge Andréoni mis en examen en 2011 pour complicité de trafic d'influence dans le cas de l'affaire Guérini.

Sylvie Andrieux mise en examen en 2010 pour complicité de tentative d'escroquerie et de détournements de fonds publics dans l'affaire du financement présumés à hauteur de 700 000 € d'associations présumées fictives. Toujours députée (2014)

Yacine Chaouat condamné en 2011 en appel pour violences conjugales  

 

Cette liste est non exhaustive. 

(Source )

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article