Charia: Les politiques nous mentiraient-ils? En Allemagne c'est sûr.

Publié le 15 Octobre 2010

           Un éminent professeur de droit contredit la déclaration de la chancelière Angela Merkel à l’effet que la charia n'est pas appliquée en Allemagne.

          Il a déclaré que des décisions fondées sur la charia étaient rendues de façon routinière. «Nous appliquons la loi islamique depuis des années, et c'est une bonne chose», a dit Hilmar Krüger, professeur de droit international privé à l'Université de Cologne, au magazine Der Spiegel.

         Les décisions en droit de la famille et des successions sont souvent rendues conformément à la loi islamique, a-t-il dit, énumérant une série d'exemples. Les femmes dans des mariages polygames qui sont légaux dans leur pays d'origine peuvent faire des demandes à leur mari en Allemagne même si leur mariage n’est pas légal ici. Elles peuvent réclamer une pension alimentaire de leur mari et une part d’un éventuel héritage, a déclaré Krüger.

           Les juges allemands font souvent référence à la charia, comme ce fut le cas pour la cour sociale fédérale de Kassel il y a quelques années. La deuxième épouse d'un homme décédé réclamait une part de sa pension de retraite mais la première épouse voulait la garder en totalité pour elle seule. La cour lui a ordonné de la partager.

Dans un autre cas, la chambre d'appel du tribunal administratif de Coblence a accordé à la seconde épouse d'un Irakien vivant en Allemagne, le droit de rester au pays. Elle avait vécu avec lui en Allemagne en tant qu’épouse pendant cinq ans et le tribunal a estimé qu’il serait injuste de la renvoyer seule en Irak.

Un juge de Cologne a statué qu’un Iranien devait remettre à sa femme la dot de 600 pièces d’or après leur divorce, conformément à la charia appliquée en Iran. 

Mathias Rohe, avocat et spécialiste de l’islam à Erlangen a déclaré au magazine que l’application des lois de différents pays était une expression de la mondialisation. «Nous appliquons la loi islamique comme nous appliquons la loi française », dit-il.

Un pays comme le Canada, par exemple, ne reconnaît aucune loi étrangère, mais la structure juridique allemande permet à certaines de ces lois d’être appliquées dans la mesure où elles ne contreviennent pas à la constitution.

Source : Sharia law being used in Germany in Muslims' domestic disputes,

The Local, 9 octobre 2010

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article