Christianophobie au Nigéria: des hommes armés ont ouvert le feu hier sur des fidèles

Publié le 9 Janvier 2012

Pour l'information de nos biens pensants, nos chrétiens à claques, les Curés, les Prêtres et même le Pape! Tous ces braves gens qui ne s'expriment jamais sur l'islam autrement qu'en affirmant qu'il faut s'entendre et se comprendre! Ces braves gens qui ignorent les messages, les témoignages de Chrétiens d'Orient, ceux d'Afrique et l'histoire de l'islam depuis sa naissance et les dégâts commis par cette religion totalitaire! Ces braves gens seront responsables de cet avenir qui s'annonce sombre pour notre pays, notre culture, notre civilisation et pour nos enfants s'ils s'entêtent à ne rien voir.

Gérard Brazon 

*************

Figaro.fr

Des hommes armés ont ouvert le feu hier sur des fidèles tuant au moins huit d'entre eux au cours d'une nouvelle attaque dans une église à Yola, capitale de l'Etat d'Adawama (nord-est du Nigeria). "Des corps ont été amenés après l'attaque dans l'église, nous avons entre huit et dix corps", a-t-on ajouté de source hospitalière.

L'attaque a eu lieu à Yola où au moins 17 personnes avaient été tuées dans une autre attaque plus tôt dans la journée contre des chrétiens dans une maison où ils étaient venus rendre visite à des proches d'une personnes assassinée la veille par des inconnus. La source hospitalière ne pouvait pas préciser le nombre des blessés. "Je ne peux pas dire combien il y a eu de blessés car les infirmières et les médecins sont en train de soigner les victimes", a dit cette source.

Selon un journaliste local de Yola, l'attaque a eu lieu dans une église de la ville.
"Il y a eu une attaque ce soir à l'Eglise chrétienne apostolique. Des hommes armés sont entrés dans l'église et ont ouvert le feu sur des fidèles, en tuant quelques uns et en blessant plusieurs autres", a-t-il dit, en demandant de garder l'anonymat. Avant-hier soir, des hommes armés avaient également fait irruption dans une église au nord-est de la ville de Gombe et avaient ouvert le feu alors que les fidèles priaient, les yeux fermés. Ils avaient tué six personnes, dont la femme du pasteur.

Ces attaques ont été commises à la fin de l'ultimatum de trois jours délivré par le porte-parole du groupe islamiste Boko Haram qui enjoignait aux chrétiens de quitter le nord du pays.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Vanpyperzele 09/01/2012 14:10


On se demande vraiment si les élites européennes ne sont pas en train de nous entuber volontairement.Le mieux ce serait de les rendre inoperant afin de renouveler notre dignité.

riziere 09/01/2012 13:25


je pense surtout à nos élites ecclésiastiques qui prônent l'accommodement  ainsi qu' aux "braves chrétiens" qui plaignent ces gens là. On ne les entends pas ?? Coment se fait-il que le pape
se taise sur ces sujets. On pleure pour les Syriens qui se font massacrer mais rien pour les coptes rien pour les chrétiens du nigéria et d'ailleurs.Alors réveillez vous St Louis n'est plus là.

23bixente23 09/01/2012 10:46


sâles bâtards de mahometants...


je pense que le moyen le - violent pour que ces persécutions de chrétiens cessent ou au moins diminuent, c'est de faire péter une mosquée qq part dans le monde, le mieux étant
dans le pays même où a eu lieu l'agression, pour chaque mort chrétien... le but n'est pas de buter de ces connards, car ce serait s'abaisser à leur niveau, mais de
contre-attaquer sur un point sensible en essayant de limiter les victimes "humaines" (les muzz oint-ils une âme immortelle, comme les autres humains ? le débat est ouvert...).


en détruisant des mosquées, on fait d'une pierre 2 ,coups en éliminant des centres d'endoctrinement ET des symboles de l'islamisation triomphante, sans tomber dans le piège de la guerre qui est
leur but.