Christianophobie des homosexuels ou homophobie des croyants? Cela devient compliqué!

Publié le 23 Mai 2010

Mardi 18 mai 2010 à Lyon, environ 400 manifestants homosexuels, soutenus par l’extrême gauche, comptaient procéder à un kiss-in devant la cathédrale Saint-Jean dans le 5éme. Un Kiss-in, pour ceux qui l’ignore tout comme moi il y a peu, signifie en fait s’embrasser à pleine bouche, publiquement mais surtout sur le parvis d’une Cathédrale.  Personne ignore que les croyants sont pour le moins peu réceptifs à ce genre démonstration. 

 Comme il fallait s’y attendre, mais cela faisait partie du scénario, il y avait des croyants catholiques qui n’ont pas goûter de genre d’humour homosexuel. C'est donc environ 200 catholiques qui se sont réunit pour manifester qu'ils n’entendaient pas tolérer cet acte sur ce lieu. Un acte qu’ils ont jugés anti-catholique et surtout provocateur devant un haut lieu du christianisme. L'une des manifestation était autorisée, pas la seconde. On se demande à quoi pense la Préfecture?

A partir de 19h00, les croyants catholiques ont occupé le parvis de la cathédrale empêchant ainsi les homosexuels et les amis issus de la gauche extrême, ceux qui aiment tant donner des leçons de morale civiles et d’humanisme, d’y accéder.

Donc, pas d’embrassades à pleine bouche avé la langue pour ces provocateurs qui trouvent normal ce genre d’excès. Cette démonstration de force catholique s’est terminé vers 21h30 par une charge violente et brutale des CRS, de la gendarmerie mobile et de la BAC contre les chrétiens catholiques à genoux en train de prier. L’un des CRS a même délibérément cassé la croix en bois et le chapelet d’un des priants. Il lui porta, selon les témoins, plusieurs coups en procédant à son arrestation.

Ces faits, s’ils devaient être confirmés, posent des questions.

La première est de savoir pourquoi les homosexuels font de telles provocations inutiles ?

La deuxième est pourquoi ne récidivent-ils pas devant une mosquée un vendredi soir en pleine prière ?

La troisième, est-ce que les CRS et la gendarmerie auraient reçus l’ordre d’intervenir au cas ou les musulmans naturellement choqués par ce genre de manifestations homosexuelles se seraient regroupés pour empêcher cette provocation ?

La quatrième faisant suite à la troisième est : Pourquoi aucune force de l’ordre n'intervient pour empêcher l’occupation des trottoirs et des rues par des croyants qui occupent de ce fait, un espace public ?

Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gérard Brazon 23/05/2010 19:53



Bonsoir Catherine. Ils est nullement question de vous censurer. vous êtes la bienvenue. Si ce blog vous plaît, vous pouvez en faire la pub autour de vous. Etant Conseiller
national à l'UMP, cette position ne m'autorise pas à téléphoner à Brice Hortefeux pour avoir de l'information. Ce qui supposerait, au minimum, que j'ai son téléphone. Ce n'est pas le cas. Même si
je l'ai déjà rencontré plusieurs fois, je suppose que je ne suis qu'un conseiller parmi d'autres. Par contre, personne ne me censure à l'UMP. Aucune réflexion, tout juste des commentaires me
mettant en garde de ne pas franchir la fameuse "ligne rouge" des interdits politiquement correct. Mais c'est les seules lignes que j'aiment déborder. C'est le prix de la liberté
d'expression.  Merci de votre commentaire, ce blog vous est ouvert.



catherine 23/05/2010 15:08



A mon avis, ces kiss-in sont en réalité des manifestations anticatholiques. Ils prétendent s'adresser aux catholiques en raison du refus de mariage par l'église catholique. Pour être crédibles,
ils devraient alors manifester devant les mairies, puisqu'avant un mariage religieux, il faut un mariage civil. Quant au mariage catholique, combien de ceux qui manifestent auraient envie de
passer devant le curé ? Le fait de ne s'en prendre qu'à une seule catégorie de croyants et pas la plus offensive en matière d'homophobie (a liste des pays où l'homosexualité est punie
de mort le démontre)  prouve bien que leur seul but est de s'en prendre aux catholiques.


Le plus important dans cette histoire, est la réaction des CRS. Il faudrait en effet savoir si les CRS ont reçu des ordres d'en haut (vous êtes mieux placés que nous pour l'apprendre) ou s'ils
ont chargé brutalement les cathos afin de mettre un terme à la bataille, en s'en prenant à celui qui juridiquement et médiatiquement parlant, est le plus inoffensif, puisqu'appartenant à une
communauté politiquement incorrecte (catho déjà, et ensuite à tendance intégriste). Cela me rappelle ce qui est arrivé à un membre de ma famille et un ami, qui, se défendant d'une agression dans
une fête foraine, ont été les seuls à prendre des coups par la police qui voulait arrêter la bagarre sans courir le risque d'être accusés de racisme en raison de l'origine des
agresseurs. (Quant à moi, ne voulant pas prendre de risque non plus, censurez moi si je peux être poursuivie pour ce que je raconte qui est pourtant la vérité).


D'un autre côté, je pense que ces contremanifestants ne servent qu'à cautionner le délire de persécution catholique des homos et vérifier les clichés; exploitables par la presse. Le mieux
est de laisser faire jusqu'à ce que les homos se lassent.  Et, s'ils ne se lassent pas, tant pis, cela n'empêchera pas les croyants de se rendre à la cathédrale. J'ai déjà été à
des célébrations à ND de Paris, un groupement nombreux d'homos entrain de s'embrasser ne m'auraient vraiment pas gênée ni même angoissée.