Claire Checcaglini: l'infiltration, l'imposture et le déshonneur mis en avant...

Publié le 26 Février 2012

Voici la vidéo d'une personne que l'on ne peut appeler journaliste tant sa méthode d'enquête est tout simplement écœurante. Comme je l'ai écrit dans un autre article, ce qu'elle dénonce, je l'ai entendu ailleurs au cours  de ma carrière syndicale et politique! pas besoin d'aller renifler les poubelles du Front National pour aller sentir le propos pourri. Bien évidemment, elle n'ira pas chez les socialistes, les communistes ou au Front de gauche! Car sans doute que chez "ces gens-là" on ne vomit que du miel et des roses!

Je désapprouve le vocabulaire de basse-cour, les propos d'égout de certains comme ceux de Mélenchon par exemple. Il se trouve que l'on peut entendre ce genre de propos dans tous les cafés du commerce du coin! Mais sans doute ne va-t-elle que dans les quartiers chics de Paris, ceux de la bien pensance ignorant que la vulgarité peut se revêtir des beaux habits de la civilité! Comme le mépris d'une certaine classe envers les plus pauvres, l'arrogance des parvenus, les larmes des nantis du show-biz sur un plateau de télé envers ceux qui ont faim! C'est aussi une forme de  vulgarité, la pire qui soit! Combien de fois ai-je entendu parler des SDF et de la misère, la vraie devant un buffet ! La vulgarité de tel premier Ministre prenant l'avion pour rentrer chez lui pour un  Week-end. Mais ce qui est le plus vulgaire, c'est qu'elle trahit des personnes qui lui ont accordé leur confiance! Car enfin, elle aurait pu se battre de l'intérieur, affirmer qu'elle était choquée, dire que pour elle son combat politique au Front National n'était pas celui de l'injure! Elle aurait ainsi pu regarder les réactions et peut-être s'étonner que des militants lui donnent raison! Mais ce n'était pas le but! Le but était d'infiltrer pour mieux démolir. Le but était aussi d'instiller de la méfiance entre des militants désormais!

Son travail que d'autres journalistes mettent en avant, son livre qui sera édité et vendu à quelques jours des élections présidentielles n'est pas un hasard! Ils sont le produit d'une stratégie de lutte contre la dédiabolisation du FN. C'est trop tard et elle l'admet en fin d'interview! Ce parti touche les classes moyennes et au delà, et elle ne sait pas pourquoi! C'est bien normal puisqu'elle n'a pas cherché à comprendre juste se faire un peu de fric sur le dos des militants du FN et à l'occasion faire plaisir à la bienpensance! Si c'est cela le journalisme pour elle, c'est affligeant et rappelle comme je le disais dans un précédent article "les heures les plus sombres de notre histoire".

Gérard Brazon 

**************

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 27/02/2012 23:31


Elle s'est pris une magnifique volée de bois vert chez Ménard. Un pur délice. Surtout quand il a conclu en lui demandant si infiltrer le FN juste pour y chercher confirmation de ses idées
préconçues pouvait s'appeler du journalisme.


Sur le coup je me suis dit qu'elle allait réfléchir puis j'ai pensé que "chez ces gens là, on n'réfléchit pas, Monsieur, on n'réfléchit pas ; on jacasse" et qu'elle irait aussitôt pleurnicher
dans les jupons de ses confrères identiques à elle pour y retrouver ses certitudes.

Respectvaleurs 27/02/2012 09:10


Vulgarité, manoeuvre basse de dénigrement. Combien de roses a-t-elle reçu de l'UMP et du PS? Je suis totalement d'accord avec vous Gérard. L'écoeurement est au rendez-vous. Même si évidemment le
FN n'est pas tout blanc, comme d'autres partis. Par contre, personne ne s'indigne que l'on propose du Halal dans le cadre d'une sortie scolaire par exemple. Vous avez dit islamisation? Mais non,
messieurs-dames. Vous rêvez!  Moi qui ne pratique pas la religion catholique, je vais demander des repas avec pain béni par le curé pour mes enfants. RAS LE BOL!!!