Clandestins: la Tunisie refuse de réintégrer ses nationaux

Publié le 29 Octobre 2011

Non contente de recevoir 300 millions d'euros de Paris (promis par Sarkozy au printemps), Tunis refuse de réintégrer ses nationaux arrêtés en France pour entrée illégale. La France disposant pourtant de nombreux moyens de pression, accepte cette invasion étrangère.

Nancy verdier

***********

Lu dans Le Figaro

"Les arrestations de la police se succèdent au rythme des incidents entre cette population précarisée et les riverains du XXe, mais aussi des arrondissements limitrophes: Xe, XIe, XIIe et XIXe. Parmi les faits de délinquance signalés, la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) relève de nombreux chapardages, mais aussi, de plus en plus, de violences. (...) La brigade spécialisée de terrain (BST) de Belleville et l’équipe locale de «patrouilleurs», installés par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, ont été pris à partie par un groupe de jeunes Tunisiens. L’un d’eux, arrêté le soir même, avait à peine 16 ans. «Nous interpellons même des Libyens aujourd’hui», assure un agent de police du XIe arrondissement. Le 26 septembre dernier, en tout cas, la police a arrêté un Libyen venu de Tunisie il y a un an et suspecté de plusieurs agressions de femmes pour de l’argent. Cinq victimes se seraient fait connaître. Mais pour l’une d’entre elles, à coup sûr, ce ne pouvait être lui: il purgeait au moment des faits une peine de prison à Fleury-Mérogis sous une autre identité… (…)

Les procédures d’éloignement des délinquants tunisiens interpellés se heurtent à un problème juridique. «Depuis des semaines, le consulat de Tunisie ne délivre plus de laissez-passer pour que nous puissions renvoyer ces garçons chez eux», se désole un haut fonctionnaire, Place Beauvau."

"Observatoire de l'islamisation"

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 01/11/2011 09:18



D'autant qu'il y a très certainement parmi eux des repris de justice, échappés des prisons tunisiennes qui avaient été incendiées malencontreusement, lors de la "révolution"



island girl 30/10/2011 12:46



L'europe est devenue la poubelle du monde et la france caracole en tete,assez de laxisme mettons les dans une barge et vogue la galère!



isabelle 30/10/2011 00:04



Les mettre dans un bateau, les larguer sur une plage tunisienne et faire demi-tour. 


Et en guise de visa, "Tunisien" tamponné sur les fesses.


Finalement, la Tunisie est bien contente de nous filer sa racaille.


C'est quand même incroyable qu'un pays ne puisse plus être maître chez lui.



LA GAULOISE 29/10/2011 14:47



300 millions avez vous dit?  Je croyais qu' "on"  avait plus d'argent !  plus de 500 millions à l'Afrique , un peu plus de 300 à Mayotte et 73 milliard pour l'immigration ....!
Personne ne peut dire à notre  président qu'i ne serait plus nécessaire d'affamer les français pour trouver de l'argent ?  Un peu de courage messieurs les journalistes , ne craignez
plus autant pour votre carrière et vos prestations télévisées et  soyez honnetes dans votre métier.



henri 29/10/2011 14:00



O pourrait les renvoyer les pieds devant...


Motif ? >>> ESPIONNAGE !



jpb 29/10/2011 13:13



il faut les parachuter, avec le coup de pied au cul, même en pleine mer s'il le faut .