Clash entre Arno Klarsfeld et les députés PS sur les Roms

Publié le 13 Janvier 2012

Marie Poussel  

Des députés socialistes ont quitté la commission des lois mercredi matin suite à des propos d'Arno Klarsfeld, sur les Roms.

Des députés socialistes ont quitté la commission des lois mercredi matin suite à des propos d'Arno Klarsfeld, sur les Roms. | Stephane de Sakutin

Des propos d' Klarsfeld sur les Roms ont été au coeur d'un clash ce mercredi matin à l'. Des députés ont claqué la porte lors de l'audition du médiatique avocat devant la commission des lois en tant que président du conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration.
Un poste où il a été nommé par Nicolas Sarkozy en septembre 2011. Des députés socialistes lui ont demandé s'il assumait des déclarations tenues en octobre et rapportés notamment dans un entretien dans la Voix du Nord : «Ils vivent avec huit enfants dans une pièce, lorsqu'on n'a qu'une pièce, on ne fait pas huit enfants ! »

« Il a complètement assumé ses propos, affirme Jean-Jacques Urvoas, le vice-président du groupe socialiste de l'Assemblée nationale. Il est rentré dans un délire de stigmatisation des Roms. Pour nous, ce sont des propos contraires à l'universalisme de l'Assemblée nationale ainsi qu'aux valeurs républicaines. C'est pour cette raison que nous avons décidé de quitter la salle. »

Arno Klarsfeld : «Je suis prêt à mourir pour les Roms s'ils courent un risque vital»

Interrogé par le Parisien.fr, Arno Klarsfeld dénonce «une attitude hyprocrite, démagogique et infantile des socialistes».

«J'ai dit qu'il y avait une filière mafieuse qui exploitait les enfants chez les Roms, rapporte Arno Klarsfeld. Les socialistes sont dans le deni. Eux, ils ne sont jamais allés en prison pour les Roms, comme moi et mes parents (Serge et Beate Klarsfeld ont passé leur vie à traquer les Nazis, ndlr) quand on les a défendus il y a vingt ans. Je suis prêt à mourir pour eux, à combattre s'ils courent un risque vital. Libre aux socialistes de régulariser massivement les Roms s'ils sont élus, ce qui n'est pas le cas pour l'instant.» 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 13/01/2012 19:08


Quand même ambigu le personnage ,car la seule chose que je lui reproche c’est la double nationalité qui lui a permis de faire son service militaire en Israël ,et la facilité qu’ont  tous les
binationaux a se balader entre deux pays en toute sécurité .Tant qu’ a faire pourquoi Israël ne me propose pas aussi un passeport ,ambigüité de la chose ,c’est de pouvoir éventuellement quitter
un pays pour un autre en toute sécurité en fonction de la situation politique ou économique de celui çi .Au delà de la chose ,Israël comme la France n’extrade pas ses ressortissant ce qui peut
permettre également la pratique de plein « d’autres choses » en toutes sécurité .
Et puis Arno Klarsfeld soldat en Israël n’hésiterait ,je pense , pas une seconde a tuer un palestinien envahisseur ,ce que je m’interdit de lui reprocher ,mais inutile de vouloir jouer les
zorros  glorieux ,humanistes et justiciers en France .On ne lui en demande pas tant .

Marie-Claire Muller 13/01/2012 18:50


Ils sont tellement empêtrés dans leur idéologie ,les socialistes,qu'ils ne peuvent plus réagir sainement.Ils sont prêts,comme leurs protégés muzz,à condamner au blasphéme,quiconque ose émettre
une opinion contraire à leur "étique" qui consiste à ne laisser personne avoir son opinion et à l'exprimer. quand on entend Hamon,le porte parole de Aubry Brochen,on se rend compte que la France
gouvernée par cette caste ne progressera plus!Arno Klarsfeld a simplement voulu dénoncé les pratiques mafieuses et l'exploitation des enfants et rien d'autre Encore des indignés!!!!!!!!!!!!