Claude Pradille, un autre corrompu du PS....

Publié le 26 Avril 2013

Dans le Gard, l’ n’est pas trop cruel avec ses anciens dirigeants. Avec 6 ans de retard, l’ office HLM du Gard vient de réclamer son  dû à Claude Pradille, son ancien président et ancien sénateur-maire PS du Gard.

L’élu avait été condamné à lui payer une énorme amende pour avoir pillé la caisse dans les années 90. Pradille avait fait construire sa piscine aux frais des HLM, utilisé des salariés de l’ Office HLM pour bosser à sa permanence politique et attribué des marchés à des proches.

Ces peccadilles l’ont conduit en prison en 1995. Mais l’affaire contenait plusieurs volets, et le feuilleton judiciaire s’est éternisé. En 2007, après un ultime jugement en cassation, Claude Pradille est condamné à rembourser 1,56 million d’euros aux HLM du Gard. Il a déjà versé 160 000 euros: reste 1,4 million à récupérer. Mais l’office HLM bâille aux corneilles.

En 2010, la Mission interministérielle d’inspection du  s’en émeut dans un rapport: alors que l’organisme est dans “une situation financière fragile“, ses administrateurs continuent de roupiller. Ces âmes charitables ont finalement attendu… septembre 2011 pour envoyer un huissier toquer à la porte de l’élu. “On a d’abord envoyé des courriers amiables“, explique le directeur. Trop amiable de sa part !

Visiblement sous pression, l’huissier vient seulement d’achever sa saisie, le 2 avril: il n’a trouvé que des clopinettes. A 70 ans, Pradille est pauvre comme un ministre d’ Ayrault. Il n’avait que 1700 euros sur son compte en banque, une vieille Citroën Berlingo d’un valeur de 1700 euros et quelques meubles revendus 2500 euros. Un crève-coeur.

L’ancien sénateur a-t-il utilisé ces années pour organiser son insolvabilité ? “Pas du tout, assure son avocat. Mon client n’a plus rien, plus rien ! Cette affaire est tellement vieille“. Le temps fait si bien son Office… (Il devait connaître Cahuzac)

source: le canard enchainé

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article