Commandant Patrice Point: mettre la main sur le conducteur de la voiture qui a tué un de leurs collègues le 27 décembre 2009.

Publié le 6 Février 2010

Les enquêteurs de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Versailles pensaient réellement mettre la main sur le conducteur de la voiture qui a tué un de leurs collègues le 27 décembre 2009 à Montévrain.

Le major Patrice Point avait été écrasé contre un muret par un 4 x 4 volé dans un pavillon de la rue des Rabouts. Le Range Rover était occupé par deux cambrioleurs qui, surpris par la patrouille de police, ont pris la fuite sous une pluie de balles tirées par les collègues du policier blessé. Pour ce crime, le parquet de Meaux a d’ailleurs ouvert une information judiciaire pour « homicide volontaire sur agent de la force publique ».

Deux suspects toujours recherchés

Hier, à 6 heures, pas moins d’une cinquantaine de fonctionnaires de police ont fait une descente sur un terrain occupé par des gens du voyage, à Villevaudé. C’était la première fois depuis le début de l’enquête qu’une telle opération était menée. Il y avait là des policiers de la DRPJ assistés par des collègues de la sécurité publique. Une forte présence rendue nécessaire par la personnalité du supposé conducteur du 4 x 4 et de son complice, décrits comme dangereux.

Il semble que, le jour du cambriolage, les deux jeunes gens, des cousins âgés de 20 et 21 ans, connus des services de police et de justice, se soient retrouvés dans le fameux véhicule qui appartenait à une famille de Montévrain. En sortant du garage, les malfaiteurs n’ont laissé aucune chance au major Patrice Point, qui se trouvait là avec une patrouille.

Hier matin, les policiers sont restés à Villevaudé durant plusieurs heures et ont procédé à des contrôles et des auditions.

En revanche, ils n’ont pas mis la main sur les jeunes suspects, qui semblent bien avoir pris la poudre d’escampette… peu de temps après les faits.

Video : Vidéo : un millier de policiers lui rend hommage

 Source: Le Parisien

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article