Commémoration nationale de la victoire sur les Turcs en Hongrie.

Publié le 12 Juillet 2011

Il y a des moments, de plus en plus fréquents; ou j'aimerai bien avoir dans mon pays, des hommes politiques qui sauraient se souvenir plutôt que de détruire notre histoire de France.

Gérard Brazon.

Hongrie : commémoration nationale de la victoire sur les Turcs

Point de veille: Si la Turquie avait poursuivi la voie de la sécularisation voulue par Kemal en 1920, ces réminiscences de la menace du fléau de l’islam ne seraient pas réapparues dans la conscience collective.

Hongrie
__________________

Le 22 juillet vient d’être déclaré “jour de commémoration nationale” en Hongrie par un vote unanime du parlement hongrois (à l’exception des socialistes, qui se sont abstenus), à la demande du Premier Ministre Victor Orban.

Hongrie-2C’est en effet à cette date qu’en 1456, une armée chrétienne a repoussé les envahisseurs turcs. Après la chute de Constantinople en 1453, l’invasion turque en Europe via la Hongrie semblait inévitable.

Cependant, en juillet 1456, un chef militaire hongrois, l’ancien régent Jean Hunyadi, réussit à lever une armée de 40000 hommes, composée de paysans et de croisés, et à engager les forces supérieures en nombre du sultan Mehmed II dans une bataille qui s’est soldée par la défaite cinglante du conquérant de Constantinople.

Pour commémorer cette victoire historique, le pape Calixte III décréta que les cloches des églises devaient être sonnées ce jour là à 12 heures précises dans l’ensemble de la chrétienté.

Source : NOVOpress, 11 juillet 2011.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Nancy VERDIER 12/07/2011 18:00



Je suis tout à fait en accord avec le commentaire de Claude GERMAIN. Le peuple hongrois avait gardé cette hantise de l'invasion turque. C'est un souvenir très fort dans le conscient ou
l'inconscient collectif. La Hongrie a subi ensuite les assauts du nazisme et du communisme. Mais un bon nombre de Hongrois n'ont jamais vraiment adhéré ni au nazisme, ni au communisme. Ceci
explique sans doute cela. C'est un peuple non-slave qui a une forte identité et un esprit réaliste. Bravo pour cette commémoration loin d'être symbolique aujourd'hui. Pour une fois, les "Elites"
rejoignent  les aspirations du Peuple et comme par hasard, ces élites se font taxer "d'extrème droite"....



Claude Germain V 12/07/2011 17:03








A : mission.par@kum.gov.hu


Sujet : Honneur à la Hongrie



 






















A Monsieur L' Ambassadeur de Hongrie en France .


Monsieur l' Ambassadeur Bonjour et mes respects .


Je viens d' apprendre que la Hongrie a officiellement  décrété un jour de Commémoration Nationale par un vote à l' unanimité du parlement Hongrois  ,pour fêter l'
année 1453 ou l' Armée Chrétienne Hongroise à repoussé les Turcs.


Chez vous les socialistes sont exactement comme en France, des traîtres à leur patrie .Je pense avec sincérité que ce sont les descendants des nazis .Partout dans le monde ou se trouve
ces gens là ,les socialistes sont prêts à livrer leur pays à l' occupant  comme l' ont fait les socialistes français pendant la dernière guerre 1939/1945 ,les socialistes en France
ont collaboré avec les nazis ,et actuellement en France ,ils veulent livrer notre pays à l 'Islam .Tous nos dirigeants actuels en France surtout meme notre president de droite ,nous livre
à l 'Islam et ne fait rien pour empêcher la destruction de nos églises chrétienne .


Je vais prier pour la Hongrie qui est un pays encore fier . 


Félicitations encore Monsieur L' Ambassadeur pour votre résistance patriotique . 


Veuillez recevoir Monsieur l' Ambassadeur mes respectueuses salutations.







Gérard Brazon 12/07/2011 20:00



J'ai envoyé à cette adresse le texte suivant:


Je voulais saluer votre commémoration. Vous dire combien j'apprécie votre geste qui consiste à honorer ceux qui sont morts autrefois pour une
Hongrie libre. En France votre geste est traduit comme d'extrême droite". mais la France a perdu sa boussole. La France n'a plus de repères mais que des repaires ou règnent l'islamisme. La
France, mon pays, ce grand peuple est en train de se noyer sous la pensée multiculturaliste. J'envie les Hongrois d'avoir un gouvernement qui ne souhaite pas perdre son âme. La nôtre, la
française résiste encore mais pour combien de temps sous les assauts d'un repeuplement voulu par nos dirigeants et par l'Europe afin de tuer l'idée même de Nation. 


Bravo et félicitation à vous Hongrois. Merci de m'avoir lu.


Gérard Brazon


http://puteaux-libre.over-blog.