Comment ce régime et ses journaleux préparent notre dissolution Par Cyrano

Publié le 16 Juillet 2014

Pour Riposte-Laïque

Ne vous inquiétez pas, nous n’avons pas trop arrosé la soirée du 13 juillet, et ne sommes pas en pleine crise de paranoïa. Mais rappelez-vous : au lendemain des assassinats de Breivik, Laurent Joffrin prenait la plume, et accusait ouvertement Riposte Laïque d’avoir armé le bras de l’assassin. Devant la gravité de telles accusations, notre journal avait menacé de déposer plainte, et obtenu un droit de réponse.

http://ripostelaique.com/editorial-de-joffrin-le-droit-de-reponse-de-riposte-laique-publie-dans-le-nouvel-observateur-en-ligne.html

Au lendemain de la mort, accidentelle, du gauchiste Clément Méric, nous avons assisté, au-delà des grossières manipulations politico-médiatiques, à la dissolution de quatre groupuscules classés à l’extrême droite, qui ne paraissaient pas vraiment menacer la sécurité du pays. Même l’association gérant le bar « Le Local » de Serge Ayoub, a, elle aussi, été dissoute. Valls, à l’époque ministre de l’Intérieur, avait pourtant sous le coude une vidéo montrant que Méric était l’agresseur, qu’il se préparait à frapper dans le dos d’Estéban, et que celui-ci n’avait donné qu’un seul coup de poing de défense. Il ne l’a sortie qu’un mois après, le temps de mettre hors circuit Troisième Voie, les Jeunesses Nationalistes, les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires et l’OEuvre française.

Un an après ces dissolutions, fort contestables sur le fond, quand on voit l’impunité dont bénéficient des officines du pouvoir comme les antifas, les Femen, et certains groupes islamistes, que constate-t-on ?

Chacun se rappelle les persécutions judiciaires subies par les militants de la Manif pour Tous, et  la volonté, lors de Jour de Colère, de tendre une véritable embuscade aux manifestants, qui, alors qu’aucune vitrine n’avait été cassée, virent plus de trois cents des leurs se faire arrêter, lors de la dispersion. De nombreux patriotes sont d’ailleurs encore soumis à  de contraignants contrôles judiciaires.

A présent, ce régime franchit une étape, en mettant en examen deux dirigeants de Génération Identitaire, suite à leur magnifique action, fort symbolique, exécutée sans violence, sur le toit de la mosquée en construction de Poitiers.

https://www.youtube.com/watch?v=YL2_FMOhhBI

Rappelons qu’en février, Damien Rieu, le président, avait déjà connu une mise en examen, pour avoir osé utiliser le mot « Français de souche » !

Dans le même temps, les « mal-pensants » viennent de subir les procès de Renaud Camus et Jacques Philarchein, et se préparent à suivre ceux d’Ivan Rioufol et de Marine Le Pen, tous accusés d’incitation à la haine contre les paisibles musulmans (article 24-8).

Mais c’est surtout sur la mouvance Riposte Laïque que ce régime paraît s’acharner. Rappelons que la cour d’Appel de Paris a osé durcir, le 5 juin dernier, les premières condamnations de la 17e chambre correctionnelle, visant Pascal Hilout et Pierre Cassen, amenant les amendes et dommages et intérêts à la somme exorbitante de 21.440 euros. Pour refuser qu’un tel verdict puisse faire jurisprudence, nous avons choisi d’aller en cassation, ce qui est fort coûteux, et nous amènera aux alentours de 30.000 euros de dépenses pour ce simple procès.

Le 2 juillet dernier, à Belfort, Christine Tasin était accusée, elle aussi, d’avoir incité à la haine (quand se débarrassera-t-on de tous les articles de loi liberticides ?) contre les musulmans, pour avoir simplement dit, lors d’une discussion houleuse où elle était verbalement agressée par une dizaine de disciples d’Allah, que « L’islam est une saloperie ». Le procureur Alexandre Chevrier se livrera à un véritable réquisitoire de dhimmi (il sera d’ailleurs félicité par l’avocat des musulmans sur France 3), et réclamera sans vergogne 3 mois de prison avec sursis, et 3.000 euros d’amende contre Christine, osant affirmer qu’il espérait que ce serait dissuasif. Traduction : qu’elle arrête enfin de critiquer l’islam ! Chacun a compris que si elle avait dit que le catholicisme était une saloperie, l’athéisme une culture de mort, le bouddhiste une pratique de bargeots, ou le communisme une doctrine sanguinaire, elle n’aurait eu aucun problème avec la justice, et que le procureur Chevrier aurait défendu alors la liberté d’expression.

Le 2 février 2012, le procureur Aurore Chauvelot, dans un réquisitoire haineux, avait requis, elle aussi, trois mois et deux de prison avec sursis contre Pierre Cassen et Pascal Hilout, expliquant qu’ils étaient coupables de délit d’intention, ne pouvant ignorer ce que leurs écrits inspireraient à leurs lecteurs (sic !). Là encore, le même message : pas touche à l’islam, sinon répression !

C’est dans ce contexte que, le 7 octobre prochain, Christine Tasin passera, sur une autre affaire, devant la trop célèbre 17e chambre correctionnelle de Paris. Son crime ? Avoir commis un article dansBoulevard Voltaire, où elle expliquait qu’en cas d’interdiction du coran, s’il y avait émeutes ou terrorisme,  il faudrait, pour préserver la France et ses valeurs, que l’armée tire dans le tas. Propos qu’elle précisait en disant que s’il fallait sacrifier quelques fanatiques pour que 65 millions de personnes vivent en paix, il ne faudrait pas hésiter. Elle concluait cet article en expliquant qu’elle était convaincue que la majorité des musulmans choisiraient la France et la République, et que seule une minorité chercherait l’affrontement.

Peine perdue, depuis plusieurs mois, sous l’impulsion du Nouvel Observateur, de Claude Askolovitch et de certains sites gauchistes, une campagne de presse visant Christine se met en place.

L’angle d’attaque : il y a dans ce pays une femme extrêmement dangereuse, Christine Tasin, qui, non seulement ose dire que l’islam est une saloperie, mais qu’il faut « tirer dans le tas des musulmans ». Pour accréditer cette idée, des photos-montages circulent sur les réseaux sociaux, et le site Rue 89 publie un article salissant la présidente de Résistance républicaine.

Christinemusulmanstirerdansletas

Dans un article, paru ce jour, nous accusons Le Nouvel Observateur de mise en danger délibérée de la vie de Christine. Nous aurions pu ajouter que des procureurs de la République comme Aurore Chauvelot ou Alexandre Chevrier, ou des magistrats qui ont condamné Pascal et Pierre, comme Claude Civarelo, Marie Mongin, Alain Bourla (de la 17e Chambre), Sophie Portier, François Reygrobellet, Sophie-Hélène Château (de la Cour d’Appel), se rendent complices de la mise en danger de la vie de nos collaborateurs, eux aussi. En effet, par leurs plaidoiries, et leurs verdicts iniques, ils criminalisent nos amis, montrent que la France abandonne ses meilleurs enfants, et les livrent donc en pâture aux disciples d’Allah. Ceux-ci ne peuvent que recevoir le message 5 sur 5.

procureurchevrier

 Le procureur Alexandre Chevrier a demandé 3 mois de prison avec sursis contre Christine Tasin, ainsi que 3.000 euros d’amende…

GuillaumeWR

Guillaume Weill-Raynal, auteur du premier article appelant à la répression contre Christine Tasin, l’accusant mensongèrement d’avoir appelé à faire tirer dans le tas des musulmans…

Ri7Askolovitch portrait3

Claude Askolovitch, en direct sur RTL, a grossièrement menti quant aux propos de Christine Tasin, les résumant à ceux d’une femme appelant à tirer dans le tas des musulmans…

Ri7Joffrinportrait

Laurent Joffrin a accusé Riposte Laïque d’avoir armé le bras d’Anders Breivik…

nolwennleblevennec

Nolwenn Le Blevennec, auteur du dernier article sur Rue 89 qualifiant Christine Tasin de raciste, et de femme appelant à tirer dans le tas des musulmans…

http://rue89.nouvelobs.com/2014/07/07/lettre-soutien-militante-islamophobe-recupere-meurtre-dalbi-253497

Mais cette campagne de presse, orchestrée par les laquais du pouvoir, a également un autre objectif. Ces journaleux, indignes du beau métier qu’ils exercent, jouent un rôle de mouchard, pour préparer à la répression contre nos sites. Rappelons-nous la réaction de Joffrin, cité au début de cet édito, au lendemain du carnage de Breivik. Imaginons que, suite à l’exaspération d’un Français devant des nuisances répétitives, celui-ci, pris d’une crise de folie, se mette à tirer sur un groupe de musulmans, et qu’il en tue malheureusement un ou plusieurs. Là, soyons certains qu’on ne parlerait pas d’un acte isolé, commis par un déséquilibré, comme à chaque fois qu’un musulman tue gratuitement un Européen.

Dans ce cas, suite à ce drame, nous aurions droit au grand numéro des pleureuses, qu’on a vu au lendemain de la mort de Méric, à la montée du racisme, des idées de Marine Le Pen, des heures les plus sombres de notre histoire et du climat nauséeux.

Mais surtout nous aurions tous les imams de service, le CFCM, Boubakeur, les imposteurs de l’antiracisme, les journaleux aux ordres à la Joffrin-Fourest-Askolovitch, les Mélenchon-Corbière et tous les islamo-collabos qui, d’une seule voix, expliqueraient, la bouche en cul-de-poule, que cette fois, les mots ont tué, qu’il faut réglementer internet, et surtout dissoudre les associations et les sites de type Résistance républicaine ou Riposte Laïque qui, par leurs propos, sèment la haine, et ont armé le bras des assassins.

Et faisons confiance à Valls-Cazeneuve, islamo-collabos de compétition, pour sonner la charge, expliquant, l’air martial, que la République est en danger, et qu’il appartient à ce gouvernement de « barrer la route au fascisme ».

N’oublions pas que l’ineffable Cazeneuve, entre deux ruptures du jeune du ramadan, a menacé clairement les esprits libres : « quiconque s’attaquera à un Français pour son origine ou sa religion sera puni ».

Sommes-nous vraiment paranoïaques si nous pensons qu’en cas de violences commises contre des musulmans (que bien sûr nous déplorerions si elles étaient gratuites), ce pouvoir, écoutant des pressions qu’il a suscitées, n’hésiterait pas à dissoudre Résistance républicaine, et à demander (ce qui serait plus difficile) aux autorités suisses de fermer Riposte Laïque ?

Paranoïa ? Non, lucidité…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

island girl 17/07/2014 17:27


Je pense que c'est  ce gouvernement rejeté par le peuple et les médias hypocrites qui vont morfler ...TIc,Tac,Tic,Tac ...la vague bleu marine enfle tous les jours un peu plus.