Comment France Infos fait tout pour minimiser le suicide d’une enseignante par Jean-Claude Collet

Publié le 21 Octobre 2011

France-infos comme d'ailleurs tous les France-quelque chose font plus ou moins partie de la famille des journalistes-bobos! Tout y est lisse lorsque ce sont des faits de société pouvant remettre en cause le sacro saint "droit-de-l'hommisme" liberticide de la pensée libre!

Alors je ne suis pas du tout étonné de cet article! Si nous voulions de l'information, ce n'est pas sur France-quelque chose que nous pourrions la trouver! Tout juste de la bouillie prémâchée!

France-machin c'est la Pravda française! Dormez bien, tout va bien! 

Gérard Brazon

*******

par Jean-Claude Collet sur Riposte Laïque

Entre 7H30 et 8H00, écoutant France-Infos, il a été évoqué de manière fugace, le fait qu’une vidéo montrant la malheureuse professeur, récemment immolée par le feu, circulait sur internet, et dont les parents d’élèves demandaient le retrait.

A cette évocation, il m’est revenu en mémoire, un commentaire journalistique sans doute sur la même radio, datant du jour de ce drame. La journaliste, à mon sens minimisait visiblement l’affaire, en insistant lourdement sur le fait, que cette professeure était déjà dépressive, avant de commettre son geste.

N’est-ce pas là un bel exemple de manipulation et de désinformation, visant à dédouaner « le système », et partant les responsables de « l’éducation dite nationale » ? Et ceci, en ne posant surtout pas les bonnes questions du genre :

« Cette professeure n’était-elle pas dépressive, à cause des conditions dans lesquelles elle doit exercer son travail? »
« Quel était la nature du conflit entre elle-même, et certains élèves qui l’a amené à cette fin? »
« Qui étaient les élèves en question? » etc.

Rien de tout cela. Il m’a semblé que la journaliste, sans doute aux ordres, cherchait visiblement à calmer le jeu si j’ose dire, et à faire en sorte, que cette malheureuse prof ne devienne surtout pas un symbole de la souffrance des enseignants dans la France de 2011, comme l’est devenu ce pauvre marchant de fruits et légumes tunisien, qui a choisi ce moyen d’attirer l’attention du monde, sur les difficultés de son existence.

Quant à la réaction des parents d’élèves, de vouloir faire censurer la vidéo exhibant cette professeur en flammes, si l’on peut comprendre leur réaction, visant à protéger leurs chérubins de cette vision, issue d’un fait bien réel, ne devraient-ils pas au contraire, faire en sorte que la vidéo continue à circuler, aux fins de bien mettre en exergue, la manière dont cette enseignante a sans doute cherché aussi, à devenir un symbole du désarroi profond de nombres d’enseignants . Mais, nous ne sommes pas en Tunisie, et on a l’impression qu’ici la formule est plutôt « Enterrons vite cette femme et que surtout on en parle le moins possible!!! »

Ce sujet, mériterait sans doute d’être creusé, et il y a des membre de RL beaucoup plus compétents que moi, pour s’y exercer.

Je termine en vous priant de bien vouloir féliciter M.Hilout sur son dernier travail, très bien fait et fort intéressant. Pour les autres documents, je n’ai pas encore eu le temps de les lire.

Jean-Claude Collet

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

richa83 21/10/2011 18:16



Bizarre mais quand il s'agit d'un personnel d'une grande boite nos journalopes sont nettement plus bavards !!!!



island girl 21/10/2011 13:34



Laxisme,gauchisme et élèves racailles font de l'éducation naionale une institution à laquelle ne pas confier ses enfants ...



raymond 21/10/2011 11:04



on va plutot parler de ce qui se passe ailleurs,informer la population objectivement n'est pas l'apanache de nos journaleux de medias ,tele,journaux ,presse ecrite,radios;ils doivent frequenter
la meme ecole de journalisme ou l'on pratique un grand lavage de cerveaux .sur bfmtv, un seul semble avoir echappe a ce lavage"Nicolas Doze".Bravo a ce Monsieur pour qui la liberte d'expression
semble encore vouloir dire quelque chose ,si ca pouvait contaminer la profession et que tous nos journalistes deviendraient impartiaux



jpb 21/10/2011 09:59



il faut oser le dire ,cette femme a mis fin à ses jours,car elle n'avait plus la force de lutter ,(tout élément perturbateur comme on la bien compris immigré doit être écarté)je m'explique, créer
une classe spécifique pour les encadrer éducateur de la légion et vraiment les indécrotables les renvoyer dans leur pays d'origine les parents s'ils ne sont pas d'accord et bien on les mais dans
le même bateau.