Comment les médias trichent grossièrement en n’annonçant que 2 % de viande halal en région parisienne !

Publié le 22 Février 2012

Bernard Poujol - Riposte-Laïque

POUR FR3 EN RÉPONSE AU REPORTAGE DIFFUSE CE JOUR A 19H30

Chère Carole Kessler, faut il sauver les 3 abattoirs Halal de la Région parisienne?

Étant moi même éleveur dans la Camargue profonde et concerné par le sujet en premier lieu, j’ai étudié les chiffres de consommation de viandes pour cette région que vous avez communiqués pendant le reportage.

Vous parlez d’une consommation de 150.000 tonnes annuelles de viandes en région parisienne. La question soulevée était : cette viande est-elle entièrement halal ? INFO ou INTOX ?

On peut considérer que sur la totalité de ces viandes, environ un tiers, soit 50.000 tonnes est constitué par de la viande de cochons qui par nature ne peut pas être halal. Reste donc 100.000 tonnes. Vous nous dites que les trois abattoirs locaux sont entièrement halal, mais, voulant sans doute minorer cette annonce-choc, vous affirmez qu’elles ne produisent que 4.500 tonnes par an, soit 1.500 tonnes par abattoir, ce qui ne ferait que 2 % de la consommation francilienne. Soit pour 300 jours ouvrés par an une production de 5 TONNES PAR JOUR ! Ce qui représente environ 8 BŒUFS ET 125 MOUTONS par jour !

Alors, INFO OU INTOX ? Ne vaudrait il pas mieux fermer ces trois abattoirs si peu performants…

Si vos chiffres sont exacts, il en découle donc que 95.500 tonnes viennent du reste de la France. Or il s’avère qu’environ 50% des bêtes abattues en France le sont selon le rite halal,  donc environ 47.750 tonnes des viandes consommées en région parisienne sont halal. Ce qui ferait 48 %, et pas du tout les 2 % que vous et vos confrères annoncent partout ! CQFD. Et oui! Les chiffres sont cruels autant que ces pratiques d’un autre âge infligées aux animaux.

Bernard Poujol

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-Claire Muller 22/02/2012 18:34


Viande halal : les Français
doivent être informés !



Réactions (19)











12


21/02/2012 – 11h45
PARIS (NOVOpress) — Lors d’un déplacement à Lille samedi, Marine Le Pen, s’appuyant sur le dernier numéro d’Envoyé spécial a affirmé
: « Il s’avère que l’ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l’insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal. Tous les abattoirs d’Ile-de-France vendent du
halal, sans exception. Que du halal ». L’Ile-de-France compte quatre grands abattoirs ovins et bovins. Sur ces quatre abattoirs, trois pratiquent un abattage exclusivement rituel :
Ezanville, dans le Val-d’Oise, et Jossigny et Meaux, en Seine-et-Marne. Le quatrième est un abattoir de porcs. La totalité de la viande ovine et bovine produite en Ile-de-France est donc halal.


« Pour des raisons économiques, tous les animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les techniques halal. Et le phénomène est en train de gagner toute la France…». On estime que la
viande ovine et bovine consommée en Ile-de-France est halal à 80%


Sur les 200.000 tonnes consommées annuellement en Ile-de-France, 5.000 tonnes, soit 2,5%, sortent de ces trois abattoirs. Certains en ont conclu un peu rapidement que seuls 2,5% de la
viande consommée dans la région-capitale serait halal. Ce qui est évidemment faux. Les 195.000 tonnes complémentaires viennent des grands bassins de production français, Normandie, Bourgogne,
Pays-de-Loire, Bretagne, auxquels s’ajoutent la viande d’importation. Or, selon Gilbert Mouthon, professeur à l’École Vétérinaire de Maison Alfort (94) et expert auprès des tribunaux : « pour
des raisons économiques, tous les animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les techniques halal. Et le phénomène est en train de gagner toute la France, où on estime que 80% des moutons
sont abattus selon les méthodes halal ». Quant aux viandes d’importation, on peut estimer qu’elles sont en majeure partie halal si l’on en croit ce document de 2004 (la situation
a largement empiré !) sur le halal-business qui précise entre autre : « Il est remarquable que les principaux exportateurs de viandes et produits halal soient essentiellement les pays sans
tradition musulmane comme l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Brésil, l’Argentine, les États-Unis, le Canada et également quelques pays européens comme l’Irlande, le Danemark (…) ». (p 15)


« Le consommateur est en droit de savoir. »


Pour le Dr Jean-Louis Thillier, auteur de nombreux rapports officiels sur la sécurité sanitaire, le scandale du halal « c’est celui du non-respect des normes d’hygiène, conduisant à une
augmentation des contaminations à l’Echerichia Colli, ces terribles bactéries qui provoquent tant d’insuffisances rénales chez les enfants. Au cours de ce type d’abattages rituels, le contenu de
l’œsophage et des intestins des animaux risque de souiller la viande, particulièrement les quartiers avant qui finissent dans les steaks hachés. Voilà pourquoi l’étiquetage indiquant comment les
animaux ont été abattus est si important. Le consommateur est en droit de savoir. »


Le consommateur a en effet le droit de refuser d’être malade, le droit de refuser d’acheter de la viande provenant d’un animal condamné à souffrir de longues minutes après égorgement, et le droit
de refuser de subventionner l’implantation sur notre sol d’une volonté politique et cultuelle exogène, puisque les bêtes estampillées halal le sont moyennant une redevance aux mosquées !


Henri Dubost pour Novopress Franc