Comment peut-on requérir contre nous de la prison et nous demander 150.000 euros ? (Vidéo)

Publié le 7 Février 2012

Par Riposte Laïque

Pierre Cassen, au lendemain d’un procès qui aura duré 9 heures, revient sur son déroulement. Il exprime, dans cette vidéo d’une vingtaine de minutes, son indignation devant le fait que Pascal et lui, qui toute leur vie ont respecté les lois de la République, et milité pour la liberté, soient traités par le procureur de la République – qui a instruit cette plainte – comme des malfrats, et se voient menacés de 3 mois et de 2 mois de prison, même avec sursis. C’est le principe même d’une peine de prison qui est intolérable et révoltant. C’est le principe même d’une remise en cause de la liberté d’expression par de nouveaux inquisiteurs qui est de plus en plus insupportable.

Mais que dire des dommages et intérêts exorbitants réclamés par les pseudo associations anti-racistes qui, sans vergogne, additionnent des demandes qui, si elles étaient satisfaites, coûteraient 150.000 euros à nos deux amis ?

Le verdict de ce procès sera rendu le 23 mars.

Pour information, les deux textes incriminés :

http://ripostelaique.com/les-textes-de-riposte-laique-incrimines-par-la-ldh-et-ses-complices.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Yves IMBERT 07/02/2012 13:41


Vous vous indignez  a juste titre sur des réquisitions pénales qui apparaissent confirmer le deux poids deux mesures appliqué de  de façon trop fréquente par les juridictions
pénales selon que vous soyez FDS partisan de la liberté d'expression  ou immigré communautariste destiné à reconstituer la classe ouvrière.


Moi qui interviens au civil es qualité de conseil technique d'entreprise je suis atterré par le libellé de trop nombreux jugements ou arrêts, il s'en dégage de façon trop fréquente une
désagréable impression issue de : un refus apparent  de lecture des pièces et arguments exposés par l'entreprise, une incompréhension manifeste des règles de  gestion, un
parti pris contre les entreprises (lutte des classes oblige avec préservation des deniers publics quite à laisser disparaître une entreprise car il ne semble pas toujours compris que ce sont
elles qui créent les emplois ), bref ce que vous dénoncez au pénal se retrouve dans toutes les branches du droit et ce n'est pas mieux à la CEDH


Certains députés pronnent la nécessaire épuration de la justice, personnellement je me limite à croire  que si la responsabilité individuelle des magistrats pouvait être engagée
comme elle l'est pour tout professionnel, l'indépendance (un magistrat militant ne peut pas être indépendant)et la conscience professionnelle reviendraient


Il faut remarquer que certains magistrats parviennent à travailler correctement et de façon impartiale ce qui tord le cou a  a la seule  explication tirée du manque de moyens