Communiqué de jour de Colère: Beatrice Bourges subit la dictature socialiste.

Publié le 28 Janvier 2014

URGENT : Depuis hier soir, la police a reçu l'ordre d'empêcher Béatrice Bourges, et une autre personne venue se joindre à son jeûne pour la France, de poursuivre leur action. Entraves à la liberté de déplacement, pressions psychologiques, privation de sommeil ont été leur lot pendant toute la soirée et la nuit.

Cette situation est intolérable !

Malgré cela, elles ont toutes deux rejoint ce matin la Place Edouard Hérriot, à proximité immédiate de l'Assemblée Nationale, où elles entendent rester toute la journée. Les députés sont aujourd'hui dans l'hémicycle. Ils doivent intervenir !


Nous vous demandons dès maintenant d'envoyer un mail ou même d'appeler au téléphone (standard téléphonique : 01 40 63 60 00, puis demander à parler à l'assistant parlementaire de votre député) pour enjoindre votre député de sortir du Palais Bourbon aujourd'hui et aller rencontrer Béatrice Bourges, pour parler avec elle et entendre le message qu'elle adresse, à travers son jeûne, à la représentation nationale.

Il y a URGENCE. Le gouvernement cherche à étouffer la voix des Français en colère. Merci de votre mobilisation immédiate auprès de votre député.

L'équipe de Jour de Colère

PS : Vous pouvez aussi appeler l'attention de la presse sur ce qui se passe aujourd'hui à Paris, digne de Kiev et bientôt de Damas. Envoyez un mail aux rédactions, commentez les articles qui parlent de notre action (retrouver la liste en tapant "Béatrice Bourges" sur Google news : https://news.google.fr/). Faites aussi pression sur les
journalistes. Merci.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Pivoine 29/01/2014 18:02


Entièrement d'accord avec vos propos, Pouf ! Celui qui "me" représente est aussi un socialaud, rien à espérer de son côté. Et ce qu'il faut, c'est bien une
grève générale et illimitée, pour obliger les raclures qui nous gouvernent à partir ! Ce sera bien plus efficace que toutes ces manifs !

pouf 28/01/2014 20:45


Écrire à mon député...quelle bonne blague ! C'est un député socialiste bon teint qui a pris la place de l'UMP précédent, balayé pour ne pas avoir entendu ses électeurs et avoir continué à
soutenir Sarkosy, le doigt sur la couture du pantalon...Reste à espérer que la prochaine fois, les électeurs comprendront que l'un ou l'autre, c'est pareil et qu'il faut peut-être rebattre les
cartes !


Rien ne changera si il n'y a pas une grève générale et le blocage complet du pays...La parlote, ça suffit ! Avec des sourds, ça ne sert à rien !