Communiqué de l'Institut pour la Justice vis à vis de François Hollande.

Publié le 27 Janvier 2012

J'approuve la démarche de l'Institut pour la Justice en publiant  l'appel qu'il lance à François Hollande lequel souhaite revenir sur les peines plancher.

Dans un pays ou les coupables de délits graves sont trop souvent considérés comme des "victimes de la société" niant par là même, la responsabilité humaine que tous les citoyens ont de choisir d'être ou ne pas être un délinquant, il est plus que déplorable de ne pas considérer la victime véritable, c'est à dire celle qui a subi un dommage physique ou matériel!  Il serait bon pourtant d'introduire de l'autorité, de la justice et du bon sens.

Monsieur Hollande, socialiste fidéle au laxisme de sa famille politique et pour complaire aux "droits-de-l'hommistes",  fait le choix de jeter un peu plus de lest dans notre société permissive. Alors, l' Institut pour la Justice lance un appel.

Gérard Brazon

******* 

Madame, Monsieur,

M. François Hollande s'est engagé à supprimer les peines plancher pour les récidivistes et la rétention de sûreté contre les criminels sexuels, s'il est élu Président de la république.

Il ferait donc en sorte que notre Justice remette plus rapidement en liberté les délinquants et les criminels les plus dangereux !

A-t-il seulement pensé aux victimes, dont il ne parle à aucun moment dans les 40 pages de son projet présidentiel ?

 Quelle que soit votre opinion de François Hollande sur les autres sujets, il serait, dans le contexte actuel, absolument irresponsable de laisser passer ça.

Voilà pourquoi je vous demande de réagir maintenant (je vous indique tout de suite comment).

Fondamentalement, il est impossible qu'un homme qui envisage d'accéder à la fonction suprême veuille prendre une décision qui nuirait aussi directement à l'ensemble des citoyens - et à ses électeurs !

A l'Institut pour la Justice, nous sommes convaincus que c'est une erreur d'aiguillage, sur un sujet que François Hollande, il est vrai, maîtrise mal. Scolarisé en école privée, en école de commerce, puis fonctionnaire à la Cour des Comptes, François Hollande est un expert en comptabilité. Il n'a que peu de connaissance des tribunaux, et aucune expérience personnelle de l'insécurité. Il est donc parfaitement possible, et même hautement probable, que cette réforme qu'il a annoncée lui ait été conseillée par des rêveurs déconnectés des réalités.

Mais si nous sommes des centaines de milliers d'électeurs à nous mobiliser maintenant, nous pouvons le faire changer d'avis. Nous devons le faire, ne serait-ce que par solidarité avec toutes les personnes confrontées à la violence et à l'insécurité et menacées dans leur vie de tous les jours.

Alors je compte sur vous pour envoyer immédiatement à François Hollande (son adresse est  contact@francoishollande.fr) un message lui demandant de s'engager sur notre Pacte 2012 pour la Justice. Ce Pacte a été soigneusement élaboré pour ne heurter aucun principe républicain, et proposer un programme qui se place au-dessus des querelles politiques. De droite ou de gauche, toute personne qui défend le principe des Droits de l'Homme en France ne peut qu'en approuver tous les termes.

Si vous le souhaitez, vous pouvez reprendre le message suivant dans votre message. Mais il a beaucoup plus de chances de passer si vous y mettez votre touche personnelle (et si vous pensez voter pour lui précisez-le !) :

Monsieur Hollande,

Je suis interloqué par vos propositions sur la Justice et la sécurité.  Il est incompréhensible de demander plus d'indulgence en faveur des récidivistes en supprimant les peines plancher et irresponsable de vouloir accélérer la remise en liberté des criminels sexuels en abolissant la rétention de sûreté. Au contraire, il est urgent de mettre en oeuvre les propositions du Pacte 2012 de l'Institut pour la Justice, signé à ce jour par 1 730 000 citoyens. Ce Pacte permettra de réformer notre Justice pour qu'elle soit plus protectrice des citoyens et plus juste vis à vis des victimes. Je compte sur vous, Monsieur Hollande. L'Institut pour la Justice m'informera de vos prochains engagements.

Respectueusement,

(Votre signature)

Ecrivez, quelle que soit votre intention de vote aux prochaines élections, à François Hollande sur contact@francoishollande.fr, pour le faire changer d'avis sur ce point.

Si nous sommes assez nombreux à nous mobiliser, cela marchera. Transmettez ce message à tous vos amis.

Quelle que soit votre sensibilité politique, vous et moi avons intérêt à ce qu'il s'engage pour une Justice qui défende les citoyens et les victimes. 

Il est certain qu'il changera de cap si nous sommes suffisamment nombreux à lui écrire... Mais il restera sur ses positions si personne ne réagit. 

Alors agissez maintenant et demander à tous vos contacts d'en faire autant. 

Un grand merci,

Laurence Havel

PS : Si sa messagerie électronique venait à être saturée sous l'avalanche d'emails, vous pouvez aussi lui écrire sur: fhollande@assemblee-nationale.fr ou encore contact@depute-francoishollande.fr

PS 2 : L'Institut pour la Justice est une association strictement apolitique visant à promouvoir une Justice plus équitable. C'est son devoir citoyen que d'informer les 1,7 millions de citoyens signataires du Pacte 2012 sur le positionnement des principaux candidats à l'élection présidentielle.



Institut pour la Justice - 140 bis, rue de Rennes - 75006 Paris
www.institutpourlajustice.com - www.publications-justice.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article