Communiqué de Presse de Stéphane RAVIER, Conseiller régional de PACA

Publié le 20 Juillet 2011

Parce que cet article est en plein dans la réalité, le vécu des citoyens français, dans la peur que vivent en permanence des français de souche ou non dans les cités de France, dans le 93, le 33, le 83 ou Marseille. La peur qui s'installe et à laquelle personne ne répond hormis par des discours lénifiant et droits-de-l'hommiste si ce n'est celui du vivre ensemble alors même que les tyrans des cités se payent sur la bête.
Gérard Brazon
*******************************
« On croyait avoir tout vu, tout entendu à Marseille. Des boulangers et des pompistes assassinés pour une poignée d’euros, des vieilles dames jetées à terre pour un collier en or, des trains attaqués comme au Far West, des touristes dévalisés en pleine rue, des joueurs de foot braqués à domicile les uns après les autres…
Mais à  Marseille, depuis quelques années, le pire est toujours à venir. Et l’on a beau savoir que, face à une police aux effectifs rachitiques, la délinquance e ordinaire est désormais sans foi ni loi, ni scrupule, ni conscience, on est toujours stupéfait lorsqu’un cran supplémentaire est franchi dans la barbarie.
Cette fois, c’est à l’Estaque, le village des panisses, des chichis frégis et des scènes d’amour de Plus Belle La Vie que les salauds ont frappé.
« Les salauds »: c’est le mot qui vient à l’esprit, lorsqu’on imagine la terreur de ce gamin de 8 ans, pris en otage, pistolet pointé dans le dos. Un petit garçon qui, quelques minutes plus tôt, savourait encore l’insouciance de l’enfance, en finissant son dessert, au Cabanon de l’Estaque (…)
Ce qui est sûr c’est que désormais à Marseille, aller dîner au resto le samedi soir, comme
porter un bijou en or, ou téléphoner dans la rue, n’est pas sans danger. Et l’on n’ose imaginer quelle prochaine ignominie nous réserve la chronique des faits divers. »
Le texte ci-dessus je vous le confesse n’est pas de Stéphane RAVIER, ni de Marine LE PEN. Avouons que les termes utilisés pour dénoncer la dernière ignominie commise par des salauds qui franchissent un cran supplémentaire dans la barbarie dans une ville auxeffectifs de police rachitiques et  le pire est toujours à venir, pouvaient laisser à penser qu’il s’agissait bien d’un communiqué d’un représentant du Front National.
Il n’en est rien, ce communiqué de presse n’en est pas un ; il s’agit en réalité de l’extrait d’un article de presse trouvé dans le quotidien  la Provence du jour et qui relate le braquage d’un restaurant dans le quartier de l’Estaque à Marseille. 

La journaliste on le voit, « se lâche » comme on dit aujourd’hui. Elle ne se contente plus en effet de rapporter de façon laconique un énième fait divers car celui-là, elle l’a pris en pleine figure ! Elle est touchée, blessée, horrifiée. Dès lors, ce n’est plus, ou plus seulement la journaliste qui écrit, c’est assurément la femme, peut-être la mère.
Les mots sont durs, directs, percutants, et terriblement nouveaux sous la plume d’une journaliste du très politiquement correct quotidien de l’UMPS.
A cette femme, à cette mère, et à cette journaliste, je veux dire, je veux rappeler, que les « salauds » ne sont pas, pas seulement, ces deux pourritures qui ont commis cette acte odieux.Les vrais salauds, les premiers, sont ceux et celles qui pendant des années ont nié, et continuent de nier la réalité de l’insécurité-barbarie « pour ne pas faire le jeu du Front National »
Les salauds, ce sont celles et ceux qui, du haut du fronton de leur Mairie, du sommet de leur baronnie départementale ou régionale, du haut de leur hémicycle prétendument républicain, ont clamé et clament encore, que l’insécurité n’est qu’un sentiment, qu’un fonds de commerce électoral,  et que le vrai problème se situerait ailleurs.
Alors, à cette journaliste, à cette femme, ainsi qu’à toutes les femmes de Marseille et de France, je lance un appel au réveil des consciences précédent l’action salvatrice. Le temps est venu de permettre à une femme d’agir pour que nos enfants ne risquent plus leur vie en  sortant de l’école, en traversant la rue, ou en accompagnant leurs parents au restaurant.
Il est encore possible de s’arracher à cette spirale de l’ultra-violence, à cette « barbarie » en portant Marine LE PEN à l’Elysée pour qu’enfin la peur change de camp et que la tolérance zéro foudroie tous les salauds, qu’ils soient à capuche ou à cocarde !
Stéphane Ravier

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Marie-Claire Muller 21/07/2011 12:50



Excuse moi Gérard tu as raison!!!Je dois formuler autrement ce que je pense,et me modérer même si ça bout à l'intérieur!! Merci encore de nous permettre de pouvoir nous exprimer sur ton blog et
j'espére pour longtemps encore!!!Merci aux intervenants pour les informations précieuses échangées la reconquista se fera grâce au courage d'une poignée de gens obscurs mais déterminés! bien à
toi



Gérard Brazon 21/07/2011 17:38



Pas de soucis. Le combat continue. Nous vaincrons parce que nous sommes sincères. Il faut convaincre la jeunesse également car c'est elle l'avenir autant que la femme. Bien à toi.



Francis CLAUDE 21/07/2011 07:20



il est vraiment afligeant de voir une ville comme Marseille, une ville mythique de notre vielle France ou il fesait encore bon vivre il y a 25 ans ou l'esprit de Pagnol roder encore a chaque
coins de rues et ou les Marseillais gouailleurs taper le carton au café de la marine...non je crois que le peuple Français a perdu son honneur les politiques ont depuis deux générations forgé des
assistés qui ne pensent qu'a leur petit confort personnel sans vouloir voir l'invasion du cancer islamique qui nous gagne chaque jours. mais les brebis vont elles ce réveiller un jour? la
premiére action de ce réveil sera d'étre de mettre a l'Elysé MLP la seule qui a un programe de sauvetage de la France et ceci sur tous les sugets.Sans cela ce sera ou l'asservissement total ou la
guerre civile oui mais avec quels hommes pour nous défendre?.



raymond 20/07/2011 20:49



je toujours surpris de voir des femmes ,qui en ont plus dans le froc que pas mal de nos elus,qui esperent peut etre devenir les enuquesde leurs futurs maitres,pauvres loques,qu'ils sont.Vont ils
toujours baisser la tete sans jamais essayer de la relever.Et dire que nos ancetres se sont battus pour etre libres et fiers de l'etre.Il est grand temps de remettre la guillotine en route.



Marie-Claire Muller 20/07/2011 16:10



QUAND ON VOIT LA DEMISSION DE CERTAINS MAIRES ET ELUES COMME CELUI DE MARSEILLE, DE PARISetc ON PEUT LES QUALIFIER DE SALAUDS ET DE LACHES d'avoir tous les pouvoirs et de laisser
leur ville et  ses habitants à la merci de crapules sans foi ni loi ET DE CHERCHER DES EXCUSES BIDONS COMME LE MANQUE D EFFECTIF POLICIER Car: "Depuis combien d'années cette situation
perdure?c'est un cancer urbain et le terreau de l'insurrection!Les citoyens réagiront et ne feront pas dans la dentelle!!!!!!!!



Gérard Brazon 21/07/2011 11:31



Evitons les insultes s'il te plaît. Ne laissons aucun flanc à l'adversaire de la liberté d'expression. Merci.


Gérard 



Claude Germain V 20/07/2011 16:09



Tiens je croyais comme le disent certains voyous qu'il n'y avait que des brutes au FN ,Monsieur Ravier nous prouve le contraire ,et en plus d'être instruit ,il est intelligent et porte avec lui
un sacré CV .Bravo !....



Gérard Brazon 21/07/2011 11:33



(sourire). Bien sûr que non! Ils ne sont pas plus idiots que la moyenne de l'UMP ou du PS. Il suffit simplement de le faire savoir. Bien à toi Claude