Communiqué stalinien du Parti Communiste de la RATP. Affligeant...

Publié le 26 Décembre 2012

Je savais que le Parti Communiste existait à travers la CGT mais j'ignorais que la RATP avait en son sein un parti politique qui pouvait exprimer son avis sur un problème qui concerne l'entreprise! Je me souviens des réflexions outrées de mes collègues de la CGT en débat lorsque je faisais des allusions à leur dépendance avec le PC. "Tu confonds, la CGT n'est pas le PC, etc.

 Que le P.C s'exprime sur ce sujet pourquoi pas mais à travers la RATP c'est plutôt choquant. D'autant plus qu'il méprise les femmes qui expriment leurs douleurs et dénoncent le fascisme islamique.

Lorsque l'on sait désormais ce que vaut et valait le PC: son attitude d'avant guerre, sa collaboration avec l'Allemagne nazie jusqu'en juin 1941, son comportement douteux voire complice de l'ennemi en Indochine et en Algérie, on peut sourire à défaut de pleurer. Ces communistes de la RATP devraient revoir leur Histoire avant de donner des leçons et surtout avoir le sens de la mesure...

Alors vous allez lire cette logorrhée dégoulinante de bien pensance et d'humanisme à deux sous. A vomir.

Gérard Brazon

 

Staline-Tribun1 Communiqué du Parti Communiste RATP (digne du stalinisme)

 

Les réseaux d'extrême-droite font  actuellement  circuler sur  le net une  vidéo réalisée par un militant  connu de leurs rangs et où s’expriment anonymement des femmes machinistes de la RATP.

 A  l'origine,  un  vrai  problème  :  les  pratiques  discriminatoires  que  tentent  de  promouvoir  dans  quelques établissements de l’entreprise une petite minorité d'agents influencés par l'idéologie de l’intégrisme islamiste.

Cette réalité est utilisée par cette vidéo dans une opération politique qui ne vise qu’à opposer les salariés entre eux, en pratiquant raccourcis et amalgames pour stigmatiser toute une frange du personnel.

Jeune recruté en banlieue = musulman = islamiste : telle est en effet l’ignoble équation que suggère cette vidéo.  Le but est de détourner les colères des questions sociales et d’attiser les peurs, selon une méthode bien rodée et utilisée de façon récurrente par les forces du fascisme à travers l’Histoire.

Oui, il y a une bataille à mener pour faire respecter les valeurs de laïcité dans certains secteurs de la RATP.  La  laïcité  est  une valeur fondamentale  de  la  République  et  du  Service  Public car  elle  est  étroitement  liée  à  la notion d’égalité. Elle garantit en effet à chaque individu, homme ou femme, les mêmes droits et libertés, quelles que soient ses origines et ses convictions religieuses s’il en a. Aucune raison, fût-elle d’ordre religieux, ne saurait porter atteinte à ce principe fondamental.

En  fait,  cette  affaire est  révélatrice  du sinistre  jeu  de  ping-pong  qui  s’est  instauré  entre  l’extrême-droite  et l’intégrisme islamiste, chacun servant de repoussoir à l’autre. Alors qu’en réalité, ils ont plus d’un point commun : 

- Tous deux défendent des visions du monde fondées sur les différences ethniques et de religion pour mieux faire oublier les différences de classe.

- Ils se retrouvent dans la thèse du "choc des civilisations" qui laisse intacte la vraie source des injustices et des inégalités : le capitalisme. 

- Et  les  projets  de société  qu’ils  cherchent  à  promouvoir sont fondamentalement  de même  nature: ultrarégressifs, notamment sur la place des femmes ; dans un cas comme dans l'autre, leur idéal, c'est la femme au foyer et le refus de l'égalité des droits entre les sexes. (On notera bien au passage que la femme n'a pas une grande place dans les instances de la CGT-RATP. C'était même une pique favorite de Madame IDRAC sur la représentation syndicale très masculine dans nos réunions au plus haut niveau. Toujours cette maladie de donner des leçons sans vouloir se les appliquer. Ndlr Gérard Brazon)

L'intérêt des personnels n'est pas de ces côtés-là. Il est du côté d’un projet de société qui libère les individus au lieu de les enfermer dans des contraintes, une société débarrassée de toute forme d'exploitation et d'aliénation, une société où la femme est l’égale de l’homme. C’est ce projet que défendent les communistes. (On sait ce que cela à donné en URSS, en Chine aujourd'hui. Ndlr Gérard Brazon)

Au moment  où  les  agents de  la  RATP souffrent  de  plus  en  plus  d’un  plan  de  productivité  qui  détruit  l’emploi, s’attaque aux conditions de travail, engendre de la souffrance et met en péril la qualité de service, l’heure n’est pas à la division, mais bien à l’unité. Tous ceux qui cherchent à créer des oppositions factices entre les salariés trouveront les communistes pour leur barrer la route. (Comme Maurice Thorez secrétaire du Parti Communiste  qui déserta de l'armée française en 1939. Ndlr Gérard Brazon)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

bonnetain 26/12/2012 16:53


En effet, ce communiqué est caricatural des régimes staliniens. Et dire qu'il y a encore aujourd'hui, en France, au 21ème siècle, des gens qui ont une telle idéologie en tête! La France
n'est-elle pas le dernier pays occidental où survit un parti communiste? Ce texte est ahurissant de bêtise!

DURADUPIF 26/12/2012 15:21


La cgt-pc plus d'un demi siècle de servitude au pcf. L'indépendance syndicale telle qu'elle est définie dans la Charte d'Amiens, ils n'ont jamais y voulu y souscrire de frachon en passant par
séguy et en finissant par thibault. SEULE la CGT.FO en a fait son affichage statutaire. Se faisant donc le seul syndicalisme libre, solidaire et responsable français. Ayant "pratiqué" pendant
plus de vingt ans le pc-cgt dans une Entreprise publique nationale, je crois savoir, un peu, de quoi je parles.