Communiqué syndical d'un syndicat policier sur le halal dans les cantines policières.

Publié le 18 Septembre 2010

A Pondorly, le 06 Avril 2010

 

A Monsieur le Commandant de la CRS 31

         Nous tenons à porter à votre connaissance, nos interrogations et nos craintes concernant la dernière réunion de la commission du mess du 17 mars 2010.

Effectivement, nous avons appris que nous mangions de la viande Halal depuis un certain temps, et ceci à notre insu. Il serait inutile de vous rappeler que tout musulman qui entre dans notre corporation se voit proposer un régime au regard des us et coutumes de sa religion.

 

          Ce qui ne veut pas dire que les catholiques de notre unité doivent « avaler » toutes les couleuvres qu’on leur propose…..et que les athées ou agnostiques ne revêtiront pas la « burka » après avoir digéré avec beaucoup de mal, les indigences de nos gérants.

Pour le coté religieux de ce problème, nous pensons qu’il est inutile de vous rappeler le nouveau testament : Nous citons en ces termes « En l’esprit saint et nous mêmes avons décidé de ne pas vous imposer d’autres charges que celles-ci », « vous abstenir des viandes immolées aux idoles, du sang, des chairs étouffées, et des unions illégitimes ou de l’impudicité » « vous ferez bien de vous abstenir » AO 152829

          Les idoles étant tous les faux dieux, déesses et autres farfadets, esprits et démons à qui des faux cultes sont rendus….. Le christianisme comme toute religion monothéiste qui se respecte proclame « haut et fort » qu ‘il n’y a qu’un seul dieu et que c’est évidemment le sien, la nourriture Hallal est considérée par la Bible comme sacrifiée au dieu Allah qui n’est pas un vrai dieu. L’unique Yahweh créateur de tout selon le livre saint.

Voilà, pour le coté religieux, la liberté de culte se verrait-elle orientée ou orientalisée ? Seuls les sages ou justes sont en mesure de nous montrer le chemin le plus approprié à nos croyances et pas nos gérants.

Quand au point de vue « laïque » de notre Institution Républicaine, la question demeure sachant qu’une somme est prélevée puis reversée à l’organisme certificateur Halal (environ entre 0,20 et 0,50 centimes au kilo) qui lui même renverse à l’imam « territorialement compétent ».

Ces mêmes fonds sont utilisés vers l ‘entretien des mosquées, le culte musulman et vers des associations comme « AVS » et « Isla délice », ces mêmes groupuscules financent des réseaux islamistes terroristes comme INFRA et le GIA. Nous sommes contraints de reconnaître que « manger Halal c’est payer l’impôt Islamiste ».

           Nous ne voulons pas être complices de cette déviance, et nous ne voulons plus manger Halal à l’avenir, et il est inutile à nos gérants de mettre en avant le coût de la viande et la prime alimentaire car à ce jour la compagnie a un « BONI » conséquent.

Laisser une telle situation demeurée, reviendrait à reconnaître qu’il vaut mieux chez nous être Musulman, que Laïc, Républicain, diabétique ou en surcharge pondérale ( au vu des difficultés à valider nos différents régimes»

         Vous êtes, Monsieur le Commandant d’unité, le garant de nos libertés institutionnelles, et nous vous demandons au regard de votre sagesse d’esprit et de votre impartialité de mettre un terme à ces approvisionnements au rituel étranger à nos coutumes, sachant l’intérêt que vous porterez à notre requête, c’est profondément meurtris dans nos esprits que nous vous transmettons ce courrier.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Commandant d’unité, l’expression de nos sentiments les plus

respectueux.

Le Bureau local UNITE-POLICE –Force Ouvrière.

 Copie Bureau National

 

 

Et le rappel de la lettre de Brigitte Bardot sur ce sujet.

  

 

 

Paris, le 12 mai 2010

Monsieur Brice Hortefeux

Ministre de l’Intérieur, de l’Outre Mer

Et des Collectivités Territoriales

Place Beauvau

75008 Paris

L

ETTRE OUVERTE

Monsieur le Ministre,

Je prends connaissance de l’intervention de l’unité SGP police, auprès du Commandant de la CRS

31, dénonçant la distribution systématique de viande halal sur le site de Pondorly à l’insu des

policiers.

La réaction du directeur central des CRS ne s’est pas fait attendre, puisqu’il a exigé que cette lettre

d’information soit immédiatement retirée des panneaux d’affichage, démontrant ainsi que les policiers

à confession non musulmane n’avaient pas droit à la parole.

Monsieur le Ministre, je suis profondément choquée par cette attitude antidémocratique et

antirépublicaine. Je suis bien placée pour savoir que, dans mon pays, s’opposer aux égorgements

des animaux en toute conscience est suicidaire, mais je refuse et refuserai toujours de me taire et

d’accepter l’inacceptable.

Quelle hypocrisie de prétendre que la laïcité impose de respecter les croyances de chacun

lorsque, dans le même temps, on impose à tous, des rites qui ne répondent aux croyances que

d’une minorité.

Il n’est plus question ici d’une « liberté » de choix puisque, trop souvent, il n’y a aucune alternative à la

viande halal. C’est vrai pour les policiers, mais aussi pour tous les citoyens français qui ignorent les

conditions dans lesquelles sont saignés les animaux qu’ils consomment.

Monsieur le Ministre, de toute évidence, les policiers non musulmans n’ont pas le droit de refuser de

consommer de la viande halal, soit, mais

 

imposeriez-vous à un musulman de consommer de la

viande de porc tous les jours ?

Quand je parle d’hypocrisie, elle est bien là en effet car je suis persuadée que dans une telle situation

tous les « bien-pensants » se révolteraient, et à juste titre probablement, alors qu’un non musulman

ne peut refuser de consommer « halal » sans être taxé de racisme ou je ne sais quoi encore.

Dois-je vous rappeler que l’égorgement des animaux en toute conscience est une exception aux réglementations nationales et européennes qui imposent l’étourdissement préalable ?

 Brigitte Bardot.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

forrester 20/09/2010 15:20



La seule solution est l arrêt immédiat de l'immigration et d'imposer la stricte séparation des religions et de l'état ! Facile , il suffit de frapper de lourdes peines de prison les patrons qui
utilisent la main d oeuvre immigrée clandestine et les immigrés clandestins également . Peines de travail-prison de quoi subvenir aux frais de transport pour le retour. Mais Sarkozy ne voudra
jamais déplaire aux patrons gros consommateurs de main d oeuvre docile et laissera faire tout en faisant sans frais les gros yeux pour la galerie! En attendant ce sont 400000 immigrés qui
affluent chaque année ! Source M.Tandonnet , le conseiller de ...Sarkozy ! D'un côté on expulse de métropole 15000 migrants et d un autre côté il en rentre 400000 ! Et tout le monde le sait à l
 UMPS