Concours d'entrée à Science-Po pour les "issus de la diversité"- Gérard Brazon

Publié le 13 Décembre 2011

L'Education Nationale a prouvé qu'elle était incapable de former de futures élites issues des banlieues et fournir en étudiants l'Ecole de Sciences-Politiques. Ecole élitiste s'il en est, dans le sens où ce sont les meilleurs qui peuvent y entrer grâce à un concours. Les biens pensants ont donc  décidé d'abaisser le niveau d'entrée. On peut sans aucun doute prévoir que cette école qui forme les "élites de la nation", va faire émerger de ses rangs des jeunes diplômés " issus de la diversité"! De gré ou de force !  Tout en atteignant le niveau d' une mauvaise farce !

Autant je trouve normal et juste que des jeunes qui bossent dans les lycées de banlieues aient leur chance d'intégrer une des grandes écoles françaises, autant l'idée de baisser le niveau des concours est tout simplement ignoble! Non pas pour ceux qui sortent actuellement de cette école mais pour l'image qui en résultera dans le futur! Une telle école cessera de grandir, tout simplement. Elle se confinera dans la stagnation.

Le BAC est déjà quasiment donné pour satisfaire le credo des 85% de la classe d'âge et fait des aigris en FAC dés la première année du fait des nombreux échecs qui en découlent! Que penser de cette folie de diminuer les niveaux des concours au risque de tuer les écoles elles-mêmes et ainsi perdre les étudiants qui ayant les moyens d'aller étudier à l'étranger dans des facultés réputées, délaisseront les écoles à la réputation réduite de facto.  Ce sont ces petits arrangements destinés à favoriser les "minorités visibles", cette folie égalisatrice qui finira par tuer notre pays et ses cerveaux! 

Gérard Brazon

************

Figaro

Sciences Po Paris va profondément réformer pour 2013 son concours d'entrée en première année, l'une de ses quatre procédures de sélection à ce niveau, dans une perspective de "diversification accrue" des profils des étudiants, a annoncé l'école aujourd'hui.

Les épreuves écrites se dérouleront avant le baccalauréat, en mars, et non après, l'admission directe avec mention très bien au bac est supprimée, une appréciation sur dossier est créée au niveau de l'admissibilité, ainsi qu'un entretien et une épreuve orale de langue étrangère au niveau de l'admission.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

kermezian 20/12/2011 05:58


Le pire dans tout ça c'est que les jeunes issuent de la diversité ont leurs études payées à nos frais.


Tandis que moi je dois supplier ma banque pour pouvoir poursuivre les miennes..


Et en plus baisser le niveau d'un établissement c'est du grand n'importe quoi.


Les futurs employeurs ne sauront même plus à qui ils auront à faire...


 

francis Claude 13/12/2011 20:38


oui épicure les ayants un peu cotoyés, je vous approuve et les seuls qui aient fréquetés les grandes vraies ecoles que vous citez ne sont jammais repartis chez eux pour les aider a sortir de la
merde!!!

Epicure 13/12/2011 20:33


Comme ceux d'Afrique qui font d'excellents étudiants "en Droit six ans, et tout le reste de travers" comme Roitelets...on les attends toujours en X Centrale ou Mines et Ponts?????????????


Ils continueront de "palabrer en Sc. politique" pendant que d'"autres" construiront et inventeront ....

francis Claude 13/12/2011 20:22


de toutes façons ils n'iront pas a quelques exceptions préts....mais s'ils étaient moins cons ils auraient évité de parle de cela car les "issus de la diversité" vont le prendre pour une
insulte...of course