Condamnation pour tabassage d'un juif dans une prison de Béziers!

Publié le 22 Novembre 2011

Condamnation pour tabassage dans une prison de Béziers! La victime est juive et ce simple  fait a été la cause du passage à tabac !

Mais les agresseurs ne sont pas des extrêmistes de droite. Si cela avait été le cas  - comme chacun sait ces extrémistes sont forcèment  assoiffés du sang juif, dans la terminologie bien pensante des bobos-gochos -  la presse nous aurait tout de suite annoncé le danger de ces fâchos emprisonnés!

Alors qui sont ces agresseurs et pourquoi tant de haine? Que diable, pour quelles raisons des hommes "ordinaires, sans religion, sans parti pris politique" se sont-ils acharnés sur un autre prisonnier, qui se trouvait être le seul juif au moment des faits? 

Et là il nous vient un soupçon? Serait-ce des Bouddhistes? Des Hindouistes? Des adeptes du Champignon? Ou alors, serait-ce des adorateurs d'un Dieu dont le prophète est miséricordieux, aimant les hommes, les femmes et surtout les petites filles et qui enseigne une religion d'amour, de tolérance et de paix? Impossible!

Alors qui a bien pu agresser ce seul exemplaire juif de la prison de Béziers! L'administration pénitentiaire, judiciaire et les médias nous laissent dans un grand mystère! 

Gérard Brazon

Signalé par Danielle Moulins

********

La circonstance aggravante relative à la religion n’aura finalement pas été retenue par le tribunal correctionnel de Béziers, dans l’agression en réunion d’un détenu, le 27 septembre 2011, au centre pénitentiaire de Béziers. Il avait été passé à tabac lors d’une promenade.

Le quadragénaire avait porté plainte pour des violences qui lui avaient valu une jambe fracturée et une entorse à la cheville avec une incapacité totale de travail de 45 jours. Seul détenu de religion juive à cette époque, il se disait victime d’une véritable cabale de la part des autres prisonniers qui lui proféraient quotidiennement des insultes à caractère antisémite.

La Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) s’était portée partie civile. Elle a donc été déboutée. Les deux auteurs principaux des coups ont été condamnés à trois mois et un an ferme avec maintiens en détention.

Source

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

jpb 23/11/2011 09:42


l'inverse serait impossible, 90% incarcérés sont musulman ,les prisons sont devenues des centres de remise en forme ,aux frais du contribuable,je veux bien me porter volontaire,pour être
directeur d'un centre pénitencier,à titre gratuit.