Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coolturel : la musique adoucit les moeurs...!!!

Publié le 17 Décembre 2011

 Découvertes
"Mon meilleur ennemi "
 « My Favorite Enemy » est le nom d’une collaboration inattendue entre des musiciens israéliens, palestiniens, jordaniens, américains et norvégiens. Ce travail commun a débuté en 2009 dans le cadre d’un projet plus grand, le Middle East Programme, MEP.

Le MEP a été fondé en 2002 dans le but de construire un lien durable et significatif entre des leaders émergeants dans divers domaines de la société. Des compositeurs, des philosophes, des professeurs, des cinéastes, des entrepreneurs, des responsables politiques et d’autres personnalités, ayant une vision commune pour un Moyen-Orient transformé.

Il ne s’agit pas d’un mouvement politique mais d’une initiative de peuples à peuples.
Tout en conservant une approche informelle sur les questions complexes auxquelles fait face le Moyen-Orient, le ME fonctionne de manière transparente et ouverte, en coopération avec des contacts clés dans les territoires palestiniens, jordaniens, les gouvernements israéliens et norvégien.

« My Favorite Enemy » construit un pont entre les influences musicales traditionnelles du Moyen-Orient et des auteurs-compositeurs de la musique pop-rock contemporaine afin de créer une chose unique qui inspire les gens. Avec des paroles en arabe, hébreu, et anglais, « My Favorite Enemy », apporte la preuve que la musique est véritablement un langage universel.

En savoir plus- http://www.middleeastprogram.net
ou envoyez un mail à: mep@abildso.org

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Repost 0
Commenter cet article

island girl 20/12/2011 01:26


"De la musique avant toute chose"

Epicure 17/12/2011 20:39


Il n'y a dans l'Histoire (que je connaisse..??!!) que l'Allemagne Nazie et l'islam qui aient eu la bêtise incommensarables de sélectionner la musique et les musiciens ou de la supprimer tout
bonnement....


Cela donne une idée de la vulgarité imbéciles des deux systèmes...


Sinon, trop facile de faire croire que les musiciens, élites s'il en est, représentent une issue aux conflits car ils ne représentent qu'une minorité impuissante...Voyez le jazz en Allemagne,
moyen adorable et juvénile mais dérisoire de Résistance au Nazisme...Quand Au Divan Orchestra de Barenboïm....Il a cha,gé quelque chose hormis la vie des musiciens concernés et de leurs rares
auditeurs?