Coups de gueule contre l'inertie politique et la bien pensance.

Publié le 13 Février 2011

      Ce qui me désole c'est bien de recevoir ce type de message m'annonçant que ce qu'a dit le Président était le message attendu. C'est ce type de message que les français ne supportent plus et particulièrement les militants.  Certes il y a eu des réponses. Certes il y a eu des affirmations et des engagements. Mais au fond, entre la balance des propositions et des interrogations il y a un bilan.  

Voici le texte de Jean François Copé.

Chère Amie, Cher Ami,

Pendant plus de 2h30, le Président de la République a eu un échange direct et franc avec les Français. Il n’a esquivé aucun sujet et a tenu à apporter des réponses concrètes à ses interlocuteurs, en remettant en perspective et en expliquant notre action mais aussi en développant des propositions, en ouvrant les débats pour l’avenir.

Alors que nos adversaires se complaisent dans les injures et les attaques de personne, nous devons tous nous mobiliser pour relayer le message d’espoir et de mobilisation du Président de la République. Et nous devons nous aussi aller à la rencontre des Français et échanger avec eux!
Sachant pouvoir compter sur votre mobilisation, je vous prie d'agréer, Chère Amie, Cher Ami, l'expression de ma sincère amitié.

Jean-François COPÉ

 

Quid des questions posées par les militants!

Celles concernant un débat dont on ne pourra pas faire l'économie à savoir, l'islam,

les prières dans les rues,

les mosquées construites en détournant la loi de 1905,

l'insécurité réelle dans les banlieues,

la violence dans la rue,

le racisme sous toute ses formes y compris anti blanc,

la violence envers les femmes,

le voile islamique qui se généralise comme une arme de guerre anti laïque, comme un virus anti républicain,

la jeunesse issue de l'immigration qui ne se reconnaît pas ou si peu dans notre France et qui défile dans nos rues avec les drapeaux nationaux des pays d'origines de leurs parents ou grands parents,

le halal qui s’immisce partout,

et les écoles laïques qui cèdent aux halal,

les professeurs qui ne peuvent plus enseigner les bases d’une histoire de France refusée,

d'autres qui enseignent la charia aux élèves de 5éme,

les demandes de salles de prières dans les collèges,

des proviseurs qui laissent des salles pour ce faire lors du ramadan,

des programmes scolaires d'enseignement de la langue arabe et de la culture algérienne, marocaine, turque, alors que plus de 18% de jeunes sortent des écoles sans maîtriser la langue française, le calcul, etc.

la lâcheté de certains édiles qui calculent leurs réélections, cèdent au communautarisme de fait, laissent le drapeau être brûlé sur la place publique comme à Toulouse, mairie PS.

les panneaux publicitaires foncièrement discriminatoires, prosélytes dans l’espace publique,

l’abandon de l’autorité scolaire dans son ensemble et pour cause,

Ce sont des rapides exemples sur des valeurs de la république qui n’ont pas été abordées ni de prés ni de loin ou si peu par le Président lui qui refuse les prières dans la rue qui ont lieu vendredi dernier et auront lieu vendredi prochain. Que vaut donc, pour cette islam prosélyte, la parole d'un Président qui n'agit pas concrétement?

Alors quoi, il y a du chômage, des anciens qui vont être malades et sans doute dépendants, des hôpitaux débordés?  

Il manque de l’argent pour les malades, les anciens mais on augmente l’AME, la CMU explose, des retraités plus que centenaires vivent à l’étranger sans que rien ne soit pas fait pour vérifier s’ils vivent encore ou si d’autres vivent bien sur ces pensions versées. Sans compter les retraites versées à des personnes qui n'auront jamais travaillé en France dit-on. 

Alors quoi, c’est parce qu’il n'y a pas une bonne formation en France que les emplois disponibles ne trouvent pas preneur ou est-ce parce qu’il vaut mieux rester chez soi pour gagner si peu en plus voire moins en travaillant ! Qu'importe cette bonne vieille morale dans ce pays ou elle compte si peu ou l'exemple est le plus souvent désastreux quand il vient d'en haut. Au secours mon général !

Alors quoi, les parents sont irresponsables et en plus à plaindre d’avoir des enfants intenables qui chahutent, bousculent, sèment la zizanie dans les écoles ? Observez la contenance du propos ! Je fais des efforts! 

Est-ce du fait de l’état, de nos institutions, que des femmes se retrouvent seules avec deux voire, trois enfants et qu’elles ne peuvent plus subvenir aux besoins de la famille.

Est-ce l’état, nos institutions scolaires, policières, judiciaires si « des enfants » sont laissés seuls errants dans les rues jusqu’à minuit voire plus et qu'ils sont condamnés à rien le plus souvent! 

Alors quoi, est-ce à nos impôts de financer les abandons, les manques diverses de ces familles qui savent et connaissent bien le chemin de la société providence, du bon secours du coin ou les CCAS des Mairies. La misère a bon dos! La misère n'explique pas tout même s'il faut être attentif à celle-ci. Combien de nos vieux meurent seuls ou n'ont plus rien ou si peu pour vivre après de longues années de labeur?

Est-ce à l’état, grâce à nos impôts, de subvenir aux familles polygames qui sont hors la loi mais à qui, on propose des logements aux femmes en sus. Des appartements qui viennent en moins, pour des familles en demande depuis tellement d’années et qui ne les auront pas parce qu’elles sont monogames ou monoparentales!

La liste serait longue de tous ces petits problèmes qui ne sont jamais abordés parce que le politiquement correct l’interdit. Parce que la bien pensance monterait aux créneaux avec l’aide d’associations financées par l’état. 

Mais je vais m’arrêter là tellement j’en ai assez de ces discours tartinaient au miel. La France ne va pas bien ! Les élites le savent mais refusent de mettre les dossiers sur la table et de les traiter sans attendre. De quoi ont-ils peur ?

Ce n’est pas seulement de plus de moyens qu’il faut à la justice, à l’éducation nationale, à la police, c’est aussi la volonté d’agir, d’interdire, d’imposer, de refuser, le courage politique de dire NON.  

 La France n’est plus en capacité d’assumer ni la misère du monde mais bientôt, sa propre existence en tant que pays indépendant.  Pour peu que la France soit encore indépendante.

C’était mon coup de gueule du Dimanche. Merci à Jean François Copé de m’avoir fait monter la pression sanguine !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Francis CLAUDE 14/02/2011 05:11



a viking, pourriez vous préciser a qui s'adresse votre comentaires?


pour ma part j'ai depuis maintenant 6 mois quitté l'ump et m"engage dans la mesure de mes petites possibilités au FN que je soutiens chaque foi qu'il ment est possible et sur ce blog également!


merci



Viking 13/02/2011 19:33



Vous avez une part de responsabilités. En effet, vous appartenez à un parti politique que vous critiquez sans cesse sans avoir le courage de le quitter, ni de lui dire haut et fort les
injustices que vous prétendez ne plus supporter. Vous êtes donc complice du "mal français". La bien-pensance sans doute ????



Francis CLAUDE 13/02/2011 18:22



j'ai déja exprimé ici mon sentiment négatif sur JF copé (tiens un inculte de plus) amors depuis 3 jours je n'ai pas de réponse sur les priéres dans les rues, interdites en France par notre
Président ni a t il pas de lecteurs dans les quartiers goutte d'or pour me renseigner ou méme vous Gérard journaliste et de ce fait au courrant de bien des faits néfastes cusés a la France????



henri 13/02/2011 17:17



ce n'est pas bon ,une sainte colère comme celle ci Monsieur Brazon :ça fait monter la pression.


Un an ,ce n'est pas long.


Faut pas se tromper de bulletin ,c'est tout.