COURTOISE A LA SAUCE HOLLANDAISE Par Minurne

Publié le 11 Décembre 2013

Minurne Par Minurne

Dans Boulevard Voltaire, ce mardi matin, l'article de Dominique Jamet titré : "Courtoisie républicaine : Hollande, encore un effort !" est sous-titré d'une photo de Hollande l'air pensif.

Voisine et à  même hauteur de cette photo, une question : "Quel est ton QI ? Es-tu vraiment intelligent ?".

J'ignore s'ils l'ont fait exprès à Boulevard Voltaire, mais cette question arrive tout à fait à propos : Hollande est-il vraiment intelligent ? Récemment, un article expliquait que si ses discours sont insipides, ses idées floues, ses décisions… euh ! Oublions ses décisions, c'est qu'il est "trop intelligent", qu'il réfléchit trop, pèse trop le pour et le contre, est trop à l'écoute des gens, ce qui justifierait selon l'auteur de l'article l'indécision présidentielle.

Il faut le lire pour le croire ! D'abord parce que la flagornerie poussée à ce point à quelque chose d'insultant, mais surtout parce que sans ignorer les qualités de Hollande, bonhommie, un certain humour de bistrot de campagne, le sens de la synthèse, il y a tout le reste qui n'est pas au niveau que l'on attend d'un chef d'État.

Dominique Jamet lui reproche son manque de courtoisie dans la façon dont il a invité son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, à l'accompagner en Afrique du Sud, mais en oubliant Chirac et Giscard d'Estaing qui sont toujours vivants au cas où l'Elysée l'aurait oublié. Obama, lui, a pensé à inviter les deux Bush, le père et le fils, ainsi que Bill Clinton.

 

Hollande Sarko.jpg
Sarkozy et Hollande...


Même avec sa maîtresse, Valérie Trierweiler, Hollande manque de courtoisie. Comparez avec la façon dont se comportent Obama avec Michèle et Sarkozy avec Carla. Il saute aux yeux que ces deux-là aiment et respectent leurs femmes, les mettent en avant, les valorisent. La vidéo de la présentation à la reine Elisabeth est parlante, c'est Carla qui séduit la vieille dame par sa discrétion, son charme et son humour, Nicolas sait se mettre en retrait car il sait que c'est ainsi qu'il captera lui aussi l'amitié et l'attention de la reine qui autrement l'aurait traité en chef d'État ordinaire, les deux font preuve de beaucoup de finesse.

Valérie, par contre, est priée dans toute manifestation officielle de marcher trois mètres derrière son seigneur et maître, exactement comme la Montespan, maîtresse royale en titre, suivait Louis XIV. Dans les deux cas, on comprend que la maîtresse n'est là que parce que c'est elle qui a la charge de soulager de temps en temps les glandes du roi. Et encore ! La Montespan avait su intelligemment se créer une place à part au sein de la cour, il paraît que Valérie en est toujours à chercher la sienne.

Donc, Hollande a invité Sarkozy à aller "avec lui" aux obsèques de Nelson Mandela. "En même temps que lui" eût été plus exact, car attention ! Faut pas mélanger les torchons et les serviettes ! Hollande est parti avec Air Sarko One, l'Airbus que les socialistes reprochèrent tant à Sarkozy. Il a fallu rapatrier l'avion de Chine où Ayrault qui s'y trouvait a dû écourter son séjour, tant pis pour les signatures de contrats en cours. Lui aussi, de plus en plus souvent, "se la pète" plus haut que son QI, ne vient-il pas d'installer à grands frais bobonne au château de Souzy-la-Briche pour qu'elle l'y attende chaque week-end avec les domestiques, lingères, palefreniers, maîtres d'hôtel, gendarmes en pagaille, hélicoptère, chiens et chevaux (ceux de Mazarine qui plus est), dans le château où Mitterrand hébergea maîtresse et fille illégitime pendant des années aux frais des contribuables !

Alors, Hollande est parti dans Air Sarko One avec Fabius et Christiane Taubira, juste pour montrer à Valls, qui lui n'est pas invité, qu'il n'est pas dans les bonnes grâces présidentielles, mais aussi, on les a vus à Johannesburg, Robert Hue, l'ancien secrétaire du PCF et l'évêque de Cayenne, sans doute un copain de Taubira.

Sarkozy a suivi dans le Falcon de sécurité, qui lui même suit l'avion présidentiel à chaque déplacement du président, au cas où il y aurait une panne imprévue de l'Airbus. 
 

Les avions de ligne ? Hollande connaît pas.

Mais on s'interrogeait : quand ils seraient arrivés, qu'allait faire Hollande ? Dire à Sarkozy qu'il devait manger à la cuisine pendant que lui serait au déjeuner officiel ? L'Elysée lui avait-t-il réservé une chambre dans un trois étoiles pendant que Hollande comme d'habitude serait dans un palace ? 

Rien de tout ça : à peine arrivé Hollande a quitté la cérémonie officielle en plein milieu, au moment où Raul Castro, le frère de Fidel, montait à la tribune pour son discours et il est parti reprendre Air Sarko One. 
Sarkozy a bien été obligé de suivre car le Falcon de service repartait aussi !

Pourquoi ? 
Hollande a-t-il été fâché que le service du protocole sud-africain l'ait placé à côté de Sarkozy, l'obligeant ainsi à lui parler et permettant des photos qui accréditeront la thèse frontiste de l'UMP-PS complices ? 

A-t-il été fâché de ne pas avoir eu droit lui aussi de faire un discours, alors qu'Obama a été ovationné par le stade après avoir taclé les chefs d'État qui, comme Hollande, revendiquent leur proximité avec Mandela qui sut pardonner et réconcilier noirs et blancs, mais sèment la division et ne supportent pas la contestation dans leur propre pays ?

Le résultat est un déplacement à 1,4 million d'euros, coût d'un déplacement présidentiel selon le chiffre donné par Netanyahou (BFMTV), le premier ministre israélien, juste pour faire acte de présence au début de la cérémonie. 

 

Raul Castro a dû en être profondément vexé : voir un chef d'État se lever et partir au moment où l'on monte à la tribune, rien de plus insultant. 

Et Jacob Zuma, le président sud-africain qui a suivi Castro à la tribune, et qui a invité Hollande, n'a pas du apprécier non plus. Il est vrai que Zuma avait refusé de participer au sommet africain organisé par Hollande il y a quelques jours en laissant entendre qu'il ne présentait aucun intérêt à ses yeux et qu'il n'allait pas se déplacer à Paris juste pour faire un coup de pub à la France-Afrique rénovée par Hollande.

Il y a peut-être aussi le fait que le stade s'est vidé après le discours d'Obama ! Après avoir dit sur toutes les télés et tous les tons que toute l'Afrique et particulièrement les townships en deuil de Mandela allaient s'y précipiter, ça faisait désordre ! 

Il n'y a eu que Manu Dibango, le chanteur de soul, pour proposer une explication : "de sérieuses zones d'ombre" dans la vie de Mandela. On pense aux opposants avec un pneu enflammé autour  du cou, à une journaliste blanche assassinée, et on oublie que c'est la prison qui a assagi et fait réfléchir le Mandela au couteau entre les dents devenu ensuite le Gandhi de l'Afrique.

Cependant Dominique Jamet n'a pas tort : pour ce qui est de la bonne éducation et de la courtoisie, Hollande aurait de gros progrès à faire.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Repost 0
Commenter cet article

Marie-claire Muller 12/12/2013 19:53



Jeudi 12 décembre 2013




Papa Hollande dans le bourbier






de belles têtes de gagnants


Seul contre tous, notre « chef de guerre » est
parti de nouveau en Afrique pour tenter de redorer son blason son choix illuminé s’est porté sur la Centre-Afrique, pays qui n’a jamais connu autre chose que des coups d’état depuis son
indépendance. « Nous sommes venus restaurer l’ordre et la sécurité, pour permettre des élections démocratiques »… Nous connaissions le président visionnaire, nous découvrons
l’alchimiste.


Ce pays africain, grand comme deux fois la France a peu prés, compte une population chrétienne largement majoritaire et 10% de musulmans, dont est issu le dernier putschiste en date le
« président » actuel. Pour faire bonne figure ce dernier s’est entouré de mercenaires musulmans venus du Tchad et du Soudan qui forment les milices qui lui ont permis d’assoir son
pouvoir tout relatif.


Le bel édifice à force d’exactions a fini par s’écrouler et plongé le pays dans une guerre confessionnelle, avec son lot de massacres et d’horreurs. C’était sans compter avec Papa
Hollande, qui avec 1600 soldats a décidé de restaurer la démocratie en soutenant un pouvoir illégal islamiste tout en faisant la chasse aux milices islamistes et en empêchant les chrétiens de
massacrer ces mêmes islamistes… Vous suivez ?


On se demande pourquoi, nous sommes toujours seuls sur le terrain (pardon pas seuls « en avant » selon Cambadelis un autre de nos
stratèges), étonnant aucune nation n’a envie de profiter de ce bourbier. Techniquement la tache est colossale et nos moyens plus que limités,
mais on pourra toujours compter sur nos médias pour transformer ce fiasco annoncé en victoire humanitaire. A quel prix ?


Papa Hollande la voulait sa guéguerre, après être passé pour un âne aux yeux du monde entier sur le dossier syrien. Faisant fi du cout matériel et surtout humain il a entrainé de nouveau le pays
dans une aventure improbable, qui ne servira ni la Centre-Afrique et encore moins la France. Nous connaissions Scipion l’Africain, nous découvrons le Morpion corrézien et le plus dangereux n’est
pas celui auquel vous pensez.


Honneur a nos soldats.


 

L'EN SAIGNANT 11/12/2013 17:37


Faut pas précher le POUR et son CONTRE.


Les épopuses OBAMA et SARKOSY sont réellement des ÉPOUSES ayant de droit RANG de PREMIÈRES DAMES. Trierweiler elle, n'est qu'une GOURGANDINE AMBIGUE .! Et là, Hollande ferait encore mieux que de
la contonner à 3 mètres derrière lui, ce serait de la laisser à la cuisine  ...!

mika 11/12/2013 14:56


Les budgets primes des ministres du gouvernement
Ayrault



http://www.journaldunet.com/economie/magazine/primes-des-ministres/