Cumul et grasses retraite: Monsieur Bartolone (Socialiste) n'a pas besoin de porter un "bonnet rouge".

Publié le 30 Novembre 2013

Une Illustration grandeur nature aujourd’hui avec Claude Bartolone qui est président de l’Assemblée nationale. Le très cumulard Claude Bartolone, champion des mandats multiples, en nombre et dans le temps n'a pas de soucis à se faire pour ses retraites mais il ne sait ps se taire et donne des leçons. Si vous n'avez plus les moyens de vivre, et bien survivez !

Combien y a t-il de ces élus de droite comme de gauche, des ces professionnels de la politique, de ces héritiers de la sinécure de papa ou de maman, de ces personnages qui ne savent même pas ce qu'est une entreprise. Ni en tant que Chef d'entreprise, ni en créateur, voire en salariés. Bien entendu, ils ignorent ce qu'est le lien de subordination à un chef de bureau, de service ou un contremaître, ignorent ce qu'est une PME, un artisan, un magasin, sa gestion, les fisc.

Ils ignorent tout, mais ne s'oublient pas. Rien que la valeur en une seule journée du déplacement d'un député, sa sortie, sa voiture de fonction avec chauffeur, ses repas à la "cantine de l'Assemblée", les petits services divers, offerts pr la maison dû à sa fonction, pourraient faire vivre confortablement 5 retraités au minimum vieillesse.

Extrait de son portrait dans Le Monde. Vous êtes prêts ? Attention c’est parti : "L’Hôtel de Lassay couronne la carrière de celui qui, longtemps, a joué les seconds rôles avant de se mettre à son compte. Au Palais-Bourbon, en tout cas, l’élection au " perchoir " du député de la Seine-Saint-Denis ne peut guère soulever d’objections, tant il a su nouer de liens à l’Assemblée, où il siège depuis 1981". Donc déjà 31 ans comme député, soit 5 mandats de suite. Reprenez votre souffle, ça continue : "Tout en travaillant avec constance son implantation dans le département de la Seine-Saint-Denis, où il est élu conseiller général en 1979, député en 1981, maire du Pré-Saint-Gervais en 1995 et président du conseil général en 2008, après avoir été ministre de la Ville dans le gouvernement de Lionel Jospin entre 1998 et 2002". Vous avez suivi ?

Allez, c’est cadeau, un résumé signé wikipedia :

Depuis le 17 juin 2012 : député de la Neuvième circonscription de la Seine-Saint-Denis

Depuis le 10 mars 2008 : conseiller général du canton de Pantin-Est

Depuis le 20 mars 2008 : président du conseil général de la Seine-Saint-Denis

Anciens mandats

    Du 2 juillet 1981 au 1er avril 1986 : député de Seine-Saint-Denis

    Du 14 mars 1983 au 12 mars 1989 : membre du Conseil municipal des Lilas (Seine-Saint-Denis)

    Du 18 mars 1985 au 29 mars 1992 : vice-président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

    Du 2 avril 1986 au 14 mai 1988 : député de Seine-Saint-Denis

    Du 13 juin 1988 au1er avril 1993 : député de Seine-Saint-Denis

    Du 2 avril 1993 au 21 avril 1997 : député de Seine-Saint-Denis

    Du 19 juin 1995 au 9 mars 2008 : membre du Conseil municipal du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis)

    Du 19 juin 1995 au 25 octobre 1995 : adjoint au maire du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis)

    Du 26 octobre 1995 à 1998 : maire du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis)

    Du 1er juin 1997 au 30 avril 1998 : député de Seine-Saint-Denis

    Du 16 mars 1998 au 28 juin 2002 : membre du Conseil régional d’Île-de-France

    Du 30 mars 1998 au 5 mai 2002 : ministre délégué à la ville du gouvernement de Lionel Jospin.

    Du 25 octobre 2001 au 9 mars 2008 : adjoint au maire du Pré-Saint-Gervais, Seine-Saint-Denis.

    Du 19 juin 2002 au 18 juin 2007 : député de Seine-Saint-Denis.

Depuis, député il est Président de l'Assemblée national et habite au frais de l'état dans un magnifique palais entouré de luxe et de serviteurs.

Mais des echos nous parviennent au loin... Qu'en est-il ?

Par décret, le Président de la République, François Hollande, l'a réintégré dans le corps préfectoral où il ne figurait plus depuis 25 ans. 

Un mois plus tard, il pouvait en conséquence prendre sa retraite de préfet honoraire hors cadre et hors classe !

C'est beau le socialisme.... 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

DURADUPIF 30/11/2013 21:45


C'est le pouvoir qui corrompt l'homme ou bien c'est l'homme qui corrompt le pouvoir ? Cette République des camarades est infernale. Il faudra changer de République et en supprimer les abus des
élus nationaux. Mais pour cela il nous faudra faire une Révolution...c'est peu dire.

marie-plume 30/11/2013 20:25


...Et sa secrétaire, devenue son épouse!, est "attachée parlementaire" et "travaille maintenant" auprès de lui parce que, a-t-il dit:" il n'y avait pas de raison que..." Ce cher homme, parangon
de toutes les vertus conjugales, sociales et républicaines : il n'y a pas mieux,  vous dis-je !

mika 30/11/2013 18:09


Bartolone, l'homme qui dérange - 18/04


 


https://www.youtube.com/watch?v=H_6yTgosLak

mika 30/11/2013 18:06


Visite de la maison de Claude Bartolone



http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Visitez-la-maison-de-Claude-Bartolone-602549