Enfin la droite réalise! Nicolas Sarkozy bouge! Jusqu'où et pourquoi ?

Publié le 17 Février 2011


Nicolas Sarkozy n'entend pas laisser le champ libre au FN sur ces thématiques, et souhaite surtout amener la gauche à se prononcer. (Crédits photo: Jean-Christophe/Le Figaro)
                 Nicolas Sarkozy n'entend pas laisser le champ libre au FN sur ces thématiques, et souhaite surtout amener la gauche à se prononcer. (Crédits photo: Jean-Christophe/Le Figaro)

L'UMP prépare des conventions sur la justice et la place des religions en France, en vue de la présidentielle de 2012.

Les prochains débats que lancera l'UMP sont prêts: après les 35 heures et la TVA sociale, place aux questions de société, avec l'application des décisions de justice et celle, ultrasensible, du multiculturalisme et de la place des religions -de l'islam, surtout- en France. Ces deux thèmes ont été validés ce lundi par Nicolas Sarkozy, lors d'une réunion de l'équipe dirigeante de l'UMP à l'Élysée, en présence du premier ministre, François Fillon, du patron du parti, Jean-François Copé, et du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux. «Le rôle du parti, c'est d'en parler, de faire réagir les Français», a lancé le président devant ses troupes. François Fillon qui, ces dernières semaines, mettait en garde le parti contre une multiplication de débats «qui n'aboutissent pas», a estimé cette fois que ces débats étaient nécessaires.

Le Figaro.fr

        

 

Je suis tout simplement étonné que ces questions viennent enfin à l'esprit de nos élites de droite. Nicolas Sarkozy n'entend pas laisser le champ libre au FN sur ces thématiques

         Ce qui me gêne profondément c'est que ce soit par rapport à un parti politique et non en fonction d'une demande des français qui expriment depuis plusieurs années un malaise profond face à l'immigration et à sa conséquence immédiate : la place de l’islam.

Il ne suffit pas de dire que l’islam de France est plus nécessaire que l’Islam en France. Encore aurait-il fallu négocier le CFCM et son contenu. La place d’un islam de France c’est l’abandon de l’apostasie, l'égalité et la place de la femme, la condamnation de la charia en tant que textes juridiques supérieurs aux lois de la République. Cela n’a pas été fait ! Napoléon 1er avait su le faire pour la communauté juive. Les juifs de France ont su saisir cette opportunité de devenir des citoyens français avec le consistoire.

Il ne suffit pas de condamner les prières dans les rues. En tant que Président de la République, de simples coups de téléphone à l’ami Brice ou aux Préfets suffiraient pour que cessent ces atteintes aux libertés citoyennes.

Alors donc, c’est le Front National qui fait peur ? C’est Marine Le Pen qui fait craindre à mes amis de droite un possible échec électoral. Ou une difficile remontée dans les sondages ? Est-ce uniquement cela ou est-ce, une prise de conscience véritable que la France court un danger mortel en laissant s’installer sur son territoire et proliférer un islam radical.

Ce n’est pas le musulman qui est visé ! Combien de fois faudra-t-il le dire ?  Les premières victimes sont des victimes musulmanes. Mais au-delà, c’est bien notre société républicaine, ses valeurs, ses lois, ses fondamentaux qui sont bafoués. N’est-ce pas en Autriche, pays européen, qu’une citoyenne a été condamnée pour avoir dit que Mahomet était un pédophile car il avait épousé une enfant de six ans et consommé son mariage lorsqu’elle avait 9 ans. Au regard de nos lois, qu'est-ce donc d'autres? C’est dans les textes de l’islam, les hadiths. Certes, ce n’est pas à la pendaison, ni la lapidation. C’est une amende de 450€ ! Mais même cela, c’est trop. Comment un tribunal européen peut-il condamner pour blasphème un écrivain qui ne faisait que dire des faits historiques reconnus si ce n'est revendiqués par les musulmans eux-mêmes sous prétexte que ce serait "stigmatisant" pour la communauté islamique. Le délit de blasphème est donc reconnu en Autriche et de ce fait, l'Autriche fait un bond de plusieurs siècles en arrière.

Oui l’islam est un danger ! L’islam politico-juridique qui utilise le religieux pour investir et manipuler tous les rouages démocratiques des sociétés occidentales.

Cela fait plus de deux ans qu’ici même, sur ce blog, sur Puteaux-Libre, je tiens le discours que Nicolas Sarkozy tient aujourd’hui ! J’en suis heureux.

J’attends simplement que ce ne soit pas qu’une simple posture médiatique.

J’attends simplement que l’UMP cesse de tourner autour du pôt. Ce n’est pas le Front National qui est le parti à abattre parce qu'il vient sur le terrain des valeurs républicaines et bouscule les repères mais le radicalisme musulman qui occupe les supermarchés (Montpellier-Polygone) ou les rues de Paris et d’ailleurs quand ce n'est pas son enseignement pervers dans les écoles de la république.

J’ai envie de dire à certains de mes amis politiques (pas tous heureusement) qui, si pleins de leur condescendance à mon égard, à l'abri des puissants du moment, critiquaient mes prises de positions sur  l'islam qui n'était pour eux, qu'une religion comme les autres, qu’il est enfin temps d'ouvrir les yeux.

J’ai envie de leur dire à ces courtisans qu’ils avaient le devoir de réagir avant.  D'être réactifs vis à vis de ceux qui nous gouvernent ou gèrent nos cités plutôt que de faire le beau pour mieux plaire. Ils avaient le devoir d'alerter, de prévenir et de dire, comme le fait le Président aujourd’hui. (Sous réserve que ce ne soit pas une posture de plus...

Qu'ont-ils fait à part lui brosser les pompes, entretenir la bulle. Désormais, ce sera dans le sens contraire qu'ils brosseront cette fois. Ils diront que le Président a raison aujourd’huimaintenant, alors que vous me disiez chers amis politiques, combien j'avais tort hier, lorsque je disais la même chose ! 

Le caractère, c’est de négliger d’être abandonné par les siens disait le général Charles de Gaulle. Le dernier grand patriote et visionnaire politique que la Nation est connue.

Gérard Brazon               


 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

island girl 17/02/2011 23:51



Trop tard ! Paroles,paroles,paroles....les français ont réalisé que le karcher n'a pas fonctionné ....la méfiance est de mise !



Nancy VERDIER 17/02/2011 16:09


Il faudrait que nos gouvernants aient le courage d'imposer à la religion "la LIGHTITUDE". De nos jours, les religions doivent être " LIGHT" (à l'image de notre mode de vie, de nos régimes
alimentaires, de notre façon d'être dans nos sociétés occidentales). Elles doivent être discrètes, non envahissantes (non invasives de la sphère publique), non contaminantes, non contraignantes. Si
nos gouvernants ne sont pas capables d'imposer cette "Lightitude" à la religion musulmane qui commence à nous étouffer tous...alors qu'ils DEGAGENT. En tous cas, le modèle "AUBRY" qui offre un
tapis rouge à la Ligue Musulmane du Nord est intolérable et inédit dans notre République Laïque. Il est plus que temps de réagir et de lancer des SLOGANS forts qui marquent les esprits et les
débats.


François le Français 17/02/2011 11:24



Ah, enfin, je vais pouvoir faire comme mes amis du Front National, de façon décomplexée...vite !


déjà que le débat sur l'identité nationale m'avait laisser sur la fin...


Vivement qu'on fasse sauter la loi Gayssot, comme ça on ne sera plus obligés d'utliser des métaphores comme "chance pour al france " et on pourra directement dire qui on veut ... de France !



Gérard Brazon 17/02/2011 16:03



Vous avez toujours été libre de dire et de penser. La bien pensance perd de sa force liberticide. C'est vous qui, dans votre vie, votre entourage, en parlant, en affirmant vos pensées, vos
croyances qui allait faire bouger les lignes. 



Jacques 17/02/2011 10:31



Le pouvoir isole. Le pouvoir désole finalement. Le pouvoir sans l'écoute des peuples n'est que de la tyrannie. C'est bien toute la difficulté. Gérer les peuples, les villes et se méfier de ceux
qui vous félicitent. La Fontaine et sa fable du Corbeau et du Renard reste d'actualité. Les Rois d'autrefois avaient des fous. Ils leur permettaient de rester sur terre. Ils ne faut pas tuer les
fous du Roi. Eux ne sont pas lècheurs, ils disent tout simplement leur vérité. Alors rester fou surtout. Un roi, une Reine finira bien par se rendre compte que ce que vous dites n'est pas
l'expression de la folie.