Les "Morts pour la France" d'Afghanistan ont moins d'importance que le "suicidé de Tunisie" pour la ville de Paris.

Publié le 15 Juin 2011

Voici une information importante puisqu'elle met en avant un fait de bravoure.Mais est-ce un fait de bravoure? Ou le résultat d'une désespérance?

Le suicide spectaculaire mais surtout horrible d'un homme qui s'immole reste et restera toujours une désespérance avant tout. Un acte de courage est d'abord et avant tout, un acte de combat, de lutte.

Le résulat involontaire de cet acte de désspérance fût la révolution tunisienne qui a abouti à l'immigration sauvage de tunisiens sur les côtes de l'Europe et dans les squats parisiens et toulousains entres autres. Le conseil de Paris a décidé que c'était un acte de courage. En conséquence, il vota en février pour qu'un lieu parisien porte le nom de ce désespéré. Cela lui fera une belle jambe lui qui n'en demandait pas tant. 

Le Conseil de Paris a voté, mardi 8 février 2011, à l'unanimité, l'attribution à un lieu parisien du nom de "Mohamed Bouazizi", en hommage au jeune Tunisien dont l'immolation a déclenché la vague de manifestations qui a abouti à la chute du régime Ben Ali."

 
Un vote unanime qui stupéfie beaucoup d'anciens combattants et singulièrement ceux qui se battent encore aujourd'hui. Que Bertrand Delanoé qui se déclare volontier Tunisien ait eu ce projet fou ne m'étonne pas. Cet homme est dans la surenchère, dans la petite folie qui détonne, la provocation qui choque le bourgeois, le franchouillard, le français qu'il n'aime pas! Celui de la terre et des usines, celui du bistrot et des drapeaux, celui du métro-dodo-boulot, les "pue la sueur", les attardés qui ne comprennent pas SA sensibilité.

Des hommes, des soldats  qui constatent que leur supérieurs hiérarchiques leur demandent de jouer les dhimmis pour ne pas fâcher l'indigène et les soumettent aux diktats des religieux afghans. Des soldats qui perdent des hommes, des camarades, des amis aux combats et sont consternés de voir la municipalité la plus prestigieuse de France, la Capital de notre pays, rendre hommage à l'unanimité des élus à un homme qui s'est suicidé. Qui en fait, a lâché la rampe, a rompu la ligne, a cessé le combat de la vie en abandonnant les siens. Que son acte ait produit la révolution et les conséquences que l'on connaît est une chose, que son acte soit un acte de bravoure en est une autre. Ce lieu parisien aurait pu être celui de la revolution tunisienne mais en aucun cas celui d'un homme qui a rompu le combat de la vie. 

Des soldats français combattant en afghanistan peuvent constater que leurs amis, des soldats morts au combat, n'ont rien d'autre comme honneur que celui d'être tombé pour la France. Les familles n'ont plus que des photos et aujourd'hui l'insulte faite par des élus parisiens.

Il faut croire que dans le Paris de Bertrand Delanoé, cet honneur est nul et sans objet. Il préfère flatter son pays d'origine, le pays de son enfance avec la complicité d'une Assemblée qui a perdu non pas le bon sens mais le sens de l'honneur. 

J'édite les noms de ceux qui sont eux, "Morts pour la France", envoyés au combat par les autorités françaises? ils ont servi notre pays jusqu'au dernier souffle sans se demander pourquoi? Sans se dire que c'est pour des pipe lines, du gaz, du pétrole, un pouvoir et que sais-je encore? Souvent, il n'avaient même pas trente ans. Eux ne se sont pas suicidés, ils ont combattu pour la France, celle que Bertrand Delanoé ne doit pas aimer beaucoup j'imagine puisqu'il ne lui vient même pas à l'esprit qu'il pourrait offrir à ces "Morts pour la France" un lieu de souvenir dans Paris.

Fermer le ban.

Gérard Brazon de Puteaux-libre

Ce texte est libre de droits veuillez simplement citer l'auteur et faire un lien "Puteaux-Libre".


Liste des "Morts pour la France" en Afghanistan

Caporal Murat YA GCI 20 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Kaboul

Maréchal des logis Simah KINGUE EITHEL A BRAHAM 22 ans - 3ème R. H. -  Mort à Kaboul

1ère classe Thierry JEAN BAPTISTE 24 ans -3ème R. H. - Mort à Kaboul      

Caporal Alan KARSANOV - 2ème REI - Mort à Kaboul

Caporal Chef Cédric CRUPEL - 28 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Spin Bolak     

Premier Maître Loïc LEPAGE - 30 ans C.O.S./Commando TREPEL - Mort Vallée de Maruf. 

1ère Classe Kamel ELWARD - 22 ans - 17ème R.G.P. - Mort à Kaboul. 

Adjudant Joël GAZEAU - 35 ans - COS/1er R.P.I.Ma. - Mort à Kandahar

Caporal Chef David POUL A IN - 36 ans C.O.S./1erR.P.I.Ma. - Mort à Kandahar.      

Caporal Chef Sébastien PLANELLES - 28 ans C.O.S./C.P. A . 10 - Mort à Laghman

Premier Maître (Infirmier) Frédéric PARE - 34 ans - FORFUSCO - Mort à Laghman     

Adjudant Chef Pascal CORREI A - 40 ans - 1er R.C.P./O.M.L.T. - Mort à Wardak

Brigadier Chef Stéphane RIEUX - 30 ans - 1er R.H.P. - Mort à Kaboul      

Adjudant Chef Laurent PIC A N - 34 ans - 13ème B.C. A . - Mort à Kaboul    

Adjudant Sébastien DEVEZ - 29 ans - 8èmeR.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen

Sergent Damien BUIL - 31 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen

Sergent Rodolphe PENON - 40 ans - 2ème R.E.P. - Mort à Uzbeen

Caporal Chef Nicolas GRÉGOIRE - 25 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbek

Caporal Melam BAOUMA - 22 ans R.M.T. - Mort à Uzbeen

Caporal Kévin CHA SSA ING - 19 ans - - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen

Caporal Damien GAILLET - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen

Caporal Julien LE PAHUN - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen 

Caporal Anthony RIVIERE - 21 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen

Caporal Alexis TAANI - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen

Adjudant Chef Nicolas REY - 32 ans - 3ème R.G. - Mort à Darulaman

Capitaine Patrice SONZOGNI - 45 ans - 35ème R. A .P. - Mort à Deh-a-Manakah          Caporal Chef Nicolas BELD A - 23 ans - 27ème B.C. A . - Mort le à A lasay

Caporal Chef Guillaume B A R A TE A U - 31 ans - 9èmeC.C.T / 9ème B.L.B.Ma - Mort Camp Dubs

Caporal A nthony BODIN - 22 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort à Ghayne Pain      

Sergent Chef Johann HIVIN-GÉR A RD - 29 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram

Sergent Thomas ROUSSELLE - 30 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram

Caporal Chef Johan N A GUIN - 24 ans - 3èmeR.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram      

Adjudant Chef Yann HERT A CH - 38 ans -  C.O.S./13ème R.D.P. - Mort vallée d Afghanya

Brigadier Chef Gabriel POIRIER - 23 ans C.O.S./13ème R.D.P. - Mort vallée d Afghanya Caporal Chef Ihor CHECHULIN - 34 ans - - 2ème R.E.I. - Mort le route Kaboul-Tora

Caporal Kévin LEMOINE - 20 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort vallée d Afghanya

Capitaine Fabrice ROULLIER - 39 ans - 1er B.M. - Mort vallée d Alasay

Sergent Chef Mathieu TOINETTE - 27 ans - 402ème R. A . - Mort vallée d'Alasay

Sergent Harouna DIOP - 40 ans - 517ème R.T. - Mort route Nijrab-Bagram

 Soldat 1ère Classe Enguerrand LIBAERT - 20 ans - 13èmeB.C. A . - Mort à Tatarkhel

Légionnaire 1ère Classe Robert HUTNIK - 23 ans - 2ème R.E.P. - Mort sud de la Kapissa

Capitaine Christophe BAREK-DELIGNY - 38 ans - 3ème R.G. - Mort à Tatarkhel

Sergent Konrad RYGIEL - 28 ans -  2ème R.E.P. - Mort à Payendakhel

Brigadier Steeve COCOL - 29 ans - 1er R.H.P. - Mort à Kaboul

Sergent Chef Laurent MOSIC - 38 ans - 13ème R.G. - Mort à Cherkhel

Soldat 1ère Classe Antoine M A URY - 21 ans - 1er Régiment Médical - Mort le à Kaboul

Lieutenant Lorenzo MEZZASALM A - 43 ans - 21ème R.I.Ma. - Mort vallée de Bedraou

Caporal Jean-Nicolas PANEZYCK - 25 ans - 21ème R.I.Ma. - Mort vallée de Bedraou

Adjudant Hervé ENAUX - 35 ans - 35ème R.I.- Mort vallée dUzbeen

Adjudant Chef (infirmier Cl Sup) Thibault MILOCHE - 39 ans -  126ème R.I.. - Mort à Kaboul

Capitaine Benoît DUPIN - 34 ans - 2ème R.E.G. - Mort vallée d Alassai

Second-Maître Jonathan LEFORT - 28 ans - Commando Trepel - Mort vallée de Bedraou

Caporal Chef Hervé GUINAUD - 42 ans - R.I.C.M. - Mort sud de la Kapisa (zone de Tagab)

Chasseur 1ère Cl. Clément CH A M A RIER - 19 ans - 7ème B.C. A  - Mort route Tagab à Nijrab20.04.2011

Caporal A Alexandre RIVIERE 23 ans 2èmeR.I.Ma - Mort en Kapiza 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Jean-Pierre Laborde 24/06/2011 22:26



Bravo à Claude Germain, Gérard Brazon..et ceux qui, moi en premier, soutiennent les valeurs qu'ils exaltent. Et honte au maire de Paris qui semble avoir perdu le discernement et le bon sens le
plus élémentaire. Ce personnage, ses acolytes  et tout ce qu'ils représentent m'écoeurent...



Claude Germain V 23/06/2011 07:42






REPONSE FADE IMPERSONELLE TRISTE ET PITOYABLE DE LA MAIRIE DE PARIS .JE SUIS DEPITE ET ECOEURE. »ILS » PERSISTENT AVEC LEUR PANNEAU INSULTANT ET LE COMBLE C'EST QU'APPARAMENT
D'APRES CE QUI EST DIT MEME L'OPPOSITION COLABORATIONNISTE AURAIT VOTE POUR, ENVIE DE VOMIR .


VIVEMENT 2012


 


 


 


 


Madame, Monsieur,


 


 


Votre message électronique est bien parvenu à
Bertrand DELANOË.


 


Le Maire de Paris m’a chargé de vous en remercier, et de vous confirmer qu'il a invité les conseillers de Paris, lors de la séance de février, à rendre hommage à Mohamed BOUAZIZI
en donnant son nom à un lieu parisien. Le vœu a été voté à l’unanimité des groupes politiques.


 


Au nom d’une ville marquée par son attachement indéfectible aux valeurs de la liberté et de la démocratie, son maire et ses élus
souhaitent saluer ainsi la mémoire du jeune homme qui s’est immolé le 17 décembre 2010 en signe de protestation contre la situation désespérée dans laquelle lui, sa famille et ses
compatriotes se trouvaient face à la corruption et la répression des autorités tunisiennes. Décédé de ses blessures le 4 janvier dernier, Mohamed BOUAZIZI est une figure emblématique qui,
par son acte de résistance, symbolise le combat des Tunisiens pour la démocratie, la justice et la liberté.


 


Je tiens à ajouter que la Ville a bien entendu toujours manifesté son attachement aux anciens combattants français et notamment aux
acteurs de la Résistance. Par leur courage, leur engagement, et bien souvent par leur sacrifice, ils ont contribué à construire une société ouverte, tolérante, solidaire et démocratique où
prédomine la justice sociale. Ils ont fait que Paris représente pour le monde entier la capitale de la Liberté et des Droits de l’Homme.


 


Nous devons donc à Paris une mémoire vivante. C’est pourquoi, à la demande de Bertrand DELANOË, la Ville a décidé de créer en 2001 une
délégation « à la Mémoire et au Monde Combattant ». Elle permet aux Parisiens de mieux connaître leur ville. Tant le Paris quotidien bâti par son Peuple au fil des siècles, que l’histoire
mouvementée de la Ville Capitale, dont les Parisiens et « la rue », avec ses assemblées élues, furent des acteurs clés de la scène mondiale.


 


« Qui néglige son passé se condamne à bégayer », déclarait le Maire lors de ses vœux pour l’année 2010. Ce passé est à expliquer et à
montrer dans l’espace et dans le temps. Apposées sur les façades, les plaques au nom de celles et ceux qui ont marqué Paris accompagnent colloques, expositions et publications. Ces plaques
donnent à voir des traces du passé et inscrivent définitivement les acteurs de l’histoire dans la pierre pour rappeler aux passants le souvenir des hommes et des femmes - artistes,
intellectuels, résistants ou victimes de persécutions - qui ont fait l’histoire de la Ville. Ce geste public leur rend un juste hommage.


  


Durant le mandat 2001/2008, des manifestations ont évoqué des temps forts de notre ville, comme « Le sauvetage des juifs à Paris
(1940-1944) ». « La Commune de Paris. » « Les 11400 enfants juifs déportés de France. » « Au Stand de tir, le massacre des Résistants. Les Fusillés de la
Cascade du Bois de Boulogne. »  « L’Affiche Rouge ». « Paris, Compagnon de la Libération ». « Les juifs ont résisté. » Depuis 2008 avec la nouvelle
équipe municipale, le Maire de Paris a demandé à Catherine Vieu-Charier, son adjointe chargée de la Mémoire et du Monde combattant, de poursuivre et d’amplifier ce travail.


 


Enfin, Paris soutient le monde combattant dans ses revendications auprès des pouvoirs publics afin qu’il obtienne
toute la reconnaissance à laquelle il a droit. Les commémorations sont nombreuses, Paris y tient toute sa place, aide les associations par des financements et une aide logistique à
l’organisation de manifestations. C’est ainsi que les salons de l’Hôtel de Ville sont souvent mis à disposition de ces associations.






Dufour 15/06/2011 15:58



Mr Brozon,je suis d accord avec vous et ceux qui sont tomber au liban des cmarades,mais que voulez vous notre dame de paris ce prend pour la reine de france avec sa cour de tafioles



Marie-Claire Muller 15/06/2011 15:04



Merci pour cet article Gérard et merci à Claude pour sa lettre il est évident que je n'aurais pas pondu une lettre aussi correcte ce monsieur continue dans sa lancée(nuire à la France mais qu'est
ce qu'il f....comme maire de Paris il n'en est pas digne!!!!il doit rejoindre ses amis bienaimés ceux qui complote l'invasion de la France et de tout l'Occident avec ses mosquées que le
contribuable finance sans le  savoir!!QUELLE ENGEANCE! ET LES AUTRES qui le couvrent?



Claude Germain VMonsieur le Maire bonjour . 15/06/2011 12:04



J'attend la réponse .Je pense avoir été trés correct ,mais je suis en colére en pensant à ce que mon fils à subit en Bosnie.Lui était parti là bas en 95 ,comme tous ces jeunes qui sont en
Afghanistan parce qu'il avait la foi .Et à la grace du destin il nous est revenu vivant .Mais que de souçis pour nous pauvres parents .


Bonne journée . 



Gérard Brazon 15/06/2011 12:15



J'éditerai la réponse si elle vient...



Claude Germain VMonsieur le Maire bonjour . 15/06/2011 11:47



Expédié au Maire de Paris le 15.06.2011 à 11H30 .Bonne journée


Monsieur le Maire bonjour .


Je viens de lire sur le site de Monsieur Gérard Brazon ( http://puteaux-libre.over-blog.com/article-d-76706447.html ) un article concernant une plaque commémorative que vous voulez installer sur
une place de Paris.


"Le Conseil de Paris a voté, mardi 8 février 2011, à l'unanimité, l'attribution à un lieu parisien du nom de "Mohamed Bouazizi", en hommage au jeune Tunisien dont l'immolation a déclenché la
vague de manifestations qui a abouti à la chute du régime Ben Ali."


D'abord Monsieur le Maire cette affaire ne concerne strictement pas la république Française ni le peuple de France .Je ne sais Monsieur qui vous a demandé ou donné l'idée d'une telle ineptie
,mais cela est une insulte à nos morts inutiles d’Afghanistan et un acte TOTALEMENT anti Français et anti républicain .


Un de mes fils a fait en 1995 la campagne de Sarajevo et la aussi c’était la guerre une guerre atroce, lui a eu la chance de revenir vivant et plusieurs de ses amis sont morts ,conflit inutile
aussi ,on en connais les résultats.


C'est une véritable catastrophe et je vous demande respectueusement de revenir sur votre décision purement triste et scandaleuse qui insulte nos jeunes militaires assassinés en pays étranger.


En espérant l’abandon de cette idée inique et insultante envers nos soldats et le peuple de France ,je vous demande respectueusement Monsieur le Maire de faire plutôt une plaque commémorative à
la gloire de nos soldats dont je vous joins la liste ,les problèmes Tunisiens sont les leurs malgré la tristesse que certains peuvent éprouver pour cet inconnu ,la France a suffisamment de
problèmes actuellement pour se mêler d’histoires qui ne nous concernent strictement pas et aucune réaction sentimentale personnelle ou autre ne doit être l’instigatrice et la cause de cette idée
.


Veuillez recevoir Monsieur le Maire mes respectueuses salutations .J.C V


 


Liste des "Morts pour la France" en Afghanistan


Caporal Murat YA GCI 20 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Kaboul


Maréchal des logis Simah KINGUE EITHEL A BRAHAM 22 ans - 3ème R. H. -  Mort à Kaboul


1ère classe Thierry JEAN BAPTISTE 24 ans -3ème R. H. - Mort à Kaboul  


 


Caporal Alan KARSANOV - 2ème REI - Mort à Kaboul


 


Caporal Chef Cédric CRUPEL - 28 ans C.O.S./1er R.P.I.Ma. - Mort à Spin Bolak    


 


Premier Maître Loïc LEPAGE - 30 ans C.O.S./Commando TREPEL - Mort Vallée de Maruf.


 


1ère Classe Kamel ELWARD - 22 ans - 17ème R.G.P. - Mort à Kaboul.


 


Adjudant Joël GAZEAU - 35 ans - COS/1er R.P.I.Ma. - Mort à Kandahar


 


Caporal Chef David POUL A IN - 36 ans C.O.S./1erR.P.I.Ma. - Mort à Kandahar.     


 


Caporal Chef Sébastien PLANELLES - 28 ans C.O.S./C.P. A . 10 - Mort à Laghman


 


Premier Maître (Infirmier) Frédéric PARE - 34 ans - FORFUSCO - Mort à Laghman    


 


Adjudant Chef Pascal CORREI A - 40 ans - 1er R.C.P./O.M.L.T. - Mort à Wardak


 


Brigadier Chef Stéphane RIEUX - 30 ans - 1er R.H.P. - Mort à Kaboul     


 


Adjudant Chef Laurent PIC A N - 34 ans - 13ème B.C. A . - Mort à Kaboul   


 


Adjudant Sébastien DEVEZ - 29 ans - 8èmeR.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Sergent Damien BUIL - 31 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Sergent Rodolphe PENON - 40 ans - 2ème R.E.P. - Mort à Uzbeen


 


Caporal Chef Nicolas GRÉGOIRE - 25 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbek


 


Caporal Melam BAOUMA - 22 ans R.M.T. - Mort à Uzbeen


 


Caporal Kévin CHA SSA ING - 19 ans - - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Caporal Damien GAILLET - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Caporal Julien LE PAHUN - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Caporal Anthony RIVIERE - 21 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Caporal Alexis TAANI - 20 ans - 8ème R.P.I.Ma. - Mort à Uzbeen


 


Adjudant Chef Nicolas REY - 32 ans - 3ème R.G. - Mort à Darulaman


 


Capitaine Patrice SONZOGNI - 45 ans - 35ème R. A .P. - Mort à Deh-a-Manakah          Caporal Chef Nicolas BELD A - 23 ans - 27ème B.C. A
. - Mort le à A lasay


 


Caporal Chef Guillaume B A R A TE A U - 31 ans - 9èmeC.C.T / 9ème B.L.B.Ma - Mort Camp Dubs


 


Caporal A nthony BODIN - 22 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort à Ghayne Pain     


 


Sergent Chef Johann HIVIN-GÉR A RD - 29 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram


 


Sergent Thomas ROUSSELLE - 30 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram


 


Caporal Chef Johan N A GUIN - 24 ans - 3èmeR.I.Ma. - Mort route Nijrab-Bagram     


 


Adjudant Chef Yann HERT A CH - 38 ans -  C.O.S./13ème R.D.P. - Mort vallée d Afghanya


 


Brigadier Chef Gabriel POIRIER - 23 ans C.O.S./13ème R.D.P. - Mort vallée d Afghanya Caporal Chef Ihor CHECHULIN - 34 ans - - 2ème R.E.I. - Mort le route Kaboul-Tora


 


Caporal Kévin LEMOINE - 20 ans - 3ème R.I.Ma. - Mort vallée d Afghanya


 


Capitaine Fabrice ROULLIER - 39 ans - 1er B.M. - Mort vallée d Alasay


 


Sergent Chef Mathieu TOINETTE - 27 ans - 402ème R. A . - Mort vallée d'Alasay


 


Sergent Harouna DIOP - 40 ans - 517ème R.T. - Mort route Nijrab-Bagram


 


 Soldat 1ère Classe Enguerrand LIBAERT - 20 ans - 13èmeB.C. A . - Mort à Tatarkhel


 


Légionnaire 1ère Classe Robert HUTNIK - 23 ans - 2ème R.E.P. - Mort sud de la Kapissa




Claude Germain V 15/06/2011 10:48



Bonjour .Il est 10h39 ,Je viens gentiment de téléphoner au secretariat du Maire de Paris ( Service des anciens combattants) pour dire ma désaprobation sur cette nomination inique ,d'un nom
totalement inconnu ,d'une révolution qui ne nous concernne strictement pas , et d'on vient cette idée saugrenue ? .


Nous devons glorifier et honorer nos morts qui dans la situation actuelle ont sacrifié leur vie pour une cause pratiquement perdue que eux croyaient juste .


Ce qui est proprement scandaleux .


Honorons les ,ainsi que leurs familles .


Donc suite au coup de téléphone ,courrier au Maire de Paris.


Bonne journée.



Gérard Brazon 15/06/2011 11:56



Que vous ont-ils répondu? Pouvez-vous me communiquer cette lettre afin que je l'édite? Bien à vous.