Les suites d'un drapeau brûlé à Toulouse. Rien...

Publié le 25 Juin 2011

Je ne voudrais pas passer pour un raciste ce qui est loin d'en être le cas.

Je ne voudrais pas passer pour un révolutionnaire, ce n'est plus de mon âge.

Je ne voudrais pas dire combien cette partie de la jeunesse française binationale me fait honte car l'on dira que je suis Front National tant les réponses imbéciles sont devenues courantes.

Je ne voudrais pas avoir l'air de m'étonner qu'il n' y ait toujours pas eu de plaintes déposées pour l'honneur du drapeau, de ce qu'il représente.

Plainte envers cette "jeunesse française" et plainte administrative envers les autorités qui ont laissé faire. Depuis quelques mois, j'attends que ces plaintes soient déposées mais il faut croire que le justice est lente à Toulouse comme ailleurs.

Dans n'importe quel pays que le nôtre, cet outrage aurait été sévèrement sanctionné. Mais en France, terre de libertés, des droits de l'homme, des révolutions libératrices, des grands hommes qui firent de cette terre, un lieu de civilisation et de progrès, brûler un drapeau n'a aucune importance. C'est sûrement moderne et de bon ton, voire amusant. Ce n'est qu'un tissu composé de trois couleurs. Rien de plus. Quelle importance si les morts aux combats sont recouvert de ce tissu! Sans importance non plus finalement, parade indécente pour ces morts. Que valent ces cérémonies devenues politiques lors des hommages aux morts, à nos "Morts pour la France"? Pourquoi se déplacer et leur rendre hommage puisque par ailleurs, ce drapeau qui se lève dans les casernes le matin en France et à l'étranger et que nos soldats respectent, n'est qu'à peine considéré par ceux qui ont la responsabilité de notre état. Il fût un temps, sous l'Empire et sous les Républiques, ce fait aurait été sévèrement puni. Mais aujourd'hui, qu'est-ce que cela vaut par rapport aux menaces d'émeutes dans les cités, aux chiens de gardes droits-de-l'hommistes prêt à bondir armés de crocs que ce même état lui a si volontier fourni.

La France va mal, la France est malade, la France a la courante, elle a mal au ventre de ces virus qui l'ont contaminée.

J'avais déjà mis ce poème mais Marie Claire Muller souhaite que je le remette en souvenir de ce drapeau lâchement abandonné à l'ennemi. Car qu'est-ce que c'est d'autre qu'un ennemi que celui qui brûle un drapeau qu'il considère comme étranger. Il y avait autrefois des hommes qui avait la garde du drapeau... jusqu'à la mort ou...  une négociation honorable pour les deux armées en présence. Aujourd'hui, cette jeunesse binationale à fait le choix de sa nationalité. Il seait bon que cela se concrétise dans les faits.

Gérard Brazon

************************************ 

      

La Grande Muette commence à en avoir ras-le-kasoar  de la protection préfectorale accordée les yeux fermés à la liberté d'haïr le pays abritant des hordes de "sauvageons" -le mot est croquant, on dirait une fraise des bois-, sans foi, sans loi, au point de brûler son premier symbole, celui pour lequel tant sont tombés sur tous les théâtres de guerre. 

Le Champ du déshonneur, c'est lorsque les ordres viennent de très haut, et qu'on y préfère jouer l'apaisement et dire à la police de ne pas intervenir, de ne pas faire de vagues, si ce drapeau est devenu un objet de dérision, et finalement la proie des flammes entre les mains des lobotomisés. 

Nous avions relaté cette sur-boom organisée par la préfecture 31 lors de ce "dérapage bien compréhensible", le 18 novembre 2009, souvenez-vous, en plein débat sur "l'identité nationale" :

http://lessakele.over-blog.fr/article-le-sort-du-drapeau-fran-ais-brule-a-toulouse-avec-le-consentement-des-autorites-40284167.html


L'officier supérieur, pilote chevronné, qui s'exprime est toujours d'active : Directeur des études et de la prospective de l’aviation légère de l’armée de terre à compter du 2 août 2004:

 (http://fncv-drome.over-blog.com/pages/QUI_SUISJE_Biographie_du_LCLer_Michel_BRAULT-1722325.html )

LES LARMES DU DRAPEAU

 

 

J’ai longuement flotté sur les champs de bataille,  

 

Résistant bravement aux coups de la mitraille ; 

 

Maintes fois ma voilure épongea dans le vent 

 

Le sang des soldats morts, les pleurs des survivants. 

 

 

 

Au sommet du pays je dressais mes couleurs, 

 

Témoignage vibrant de la Foi, de l’Honneur.   

 

Les anciens devant moi soulevaient leur chapeau,  

 

Qu’y a-t-il de plus beau que l’amour d’un drapeau ? 

 

 

 

Mais la honte survint par un soir gris d’hiver : 

 

Ma hampe fut brisée par des mains étrangères.  

 

Lacérés, mes beaux plis sanglotaient en silence  

 

En voyant que ces doigts s’attaquaient à la France. 

 

 

 

Devant la foule haineuse, on me jeta à terre.   

 

Un instant je pensais : « nous sommes donc en guerre ! » 

 

Mais en guerre un étendard a ses défenseurs,   

 

Ici nul n’accourut pour calmer ma douleur ! 

 

 

 

 

 

Les uniformes bleus trépignaient de colère, 

 

Mais leur chef, tout là-haut, préservant sa carrière,   

 

Me laissa sans mot dire aux mains de mes bourreaux :  

 

Je mourus sans qu’une arme quitte son fourreau. 

 

 

 

Ce soir je regrettais de porter ces couleurs, 

 

Car une part de la France est morte dans mes pleurs.   

 

Quand mon pays me laisse ainsi succomber, seul, 

 

Je ne suis plus drapeau, mais je deviens linceul.

   

 

 

 

Lieutenant-colonel Michel BRAULT

   

 

 

 

Place du Capitole à Toulouse, le 18 novembre 2009, des hordes 

 

d’Algériens (pardon, de Français d’origine algérienne) prennent 

 

prétexte d’un match de football de leur pays (pardon, de leur pays 

 

d’origine) pour arracher le drapeau tricolore, le brûler et le 

 

remplacer par leur torchon croissanté. Les autorités interdisent à la 

 

police d’intervenir pour ne pas « créer de désordre »… Si je parlais 

 

ici en tant que Joyeux Rebelle, ce n’est pas ma plume que je saisirais 

 

mais une arme de guerre. Pour ne pas « créer de désordre », je 

 

laisserai le drapeau exprimer lui-même son amertume de n’être plus 

 

défendu sur son propre sol. 

 

 click to zoom

 

(Le Lieutenant-colonel Michel BRAULT est ancien élève de l’École 

 

spéciale militaire de Saint-Cyr,  Chevalier de la légion d’honneur, 

 

Officier de l’ordre national du mérite, Citation à l’ordre de la 

 

division avec attribution de la croix de guerre des théâtres 

 

d’opérations extérieurs avec étoile d’argent, Médaille outre-mer agrafe 

 

Tchad, Médaille outre-mer agrafe vermeil Moyen-Orient, Médaille 

 

d’argent de la défense nationale, Médaille saoudienne de libération du 

 

Koweït) 

 

 

 


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 27/06/2011 06:07



Et si nous affichions à nos boutonnières une cocarde ou trois petits ruban tricolores ? Hommage tranquille à notre drapeau et signe d'appartenance irrévocable à notre nation.



richa83 26/06/2011 16:46



Au sujet du DRAPEAU, se souvenir aussi de la photo retenue par la Fnac de nice :


----------------------------------------------------------------------------------------------------


""Le cliché primé par le jury montre un homme s’essuyant les fesses avec le drapeau français.


 


http://www.fdesouche.com/?s=photo+FNAC+de+Nice&searchsubmit=Ok """


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


 


 


 


quelle suite  a été donnée à cette offense ????


il est trise de voir ce qu'est devenu notre pays !!


il y a quelques décenies les auteurs de ces actes risquaient gros, maintenant c'est l'indifférence de nos zélites, et aussi, il faut le dire de beaucoup de nos concitoyens !


A leur décharge, un FDS aurait réagit violemment et la situation aurait dégénérée; qui pensez vous aurait eu des problèmes ??



LA GAULOISE 26/06/2011 08:47



Beaucoup de Français ( et je parle de ceux qui aiment et honorent la France) souffrent enormement et sont en colere de voir ce que l'on est en train de faire de leur drapeau. Que faire ? Cela me
rappelle le titre d'un trés bon livre : Pleure o mon pays bien aimé.



francis CLAUDE 25/06/2011 20:27



oui il semble que nos militaires ,gerdarmes,policiers en aient plein le...dos de la situation qu'ils vivent et memé a passer pour des laches...oui ils en ont marre de ce faire tirer comme des
lapins cracher dessus recevoir des sacs plastique emplis d'escréments et d'urine ils en ont marre d'apprendre que ce jour un des leur est encore tombé en afghanistant pour un combat ou nous
n'avons rien affaire et ou par ailleurs nos soldats sont traités comme des chiens d'infidéles par des gen pour lequels ils meurrent afin que ces gens trouvennt la paix qu'ils ne veulent pas mais
veulent un état islamique avec la charria comme loi bien entendu. Oui tous nos soldats Français retiennent lrur amertume mais jusqu'a quand car une grande partie de la population Française sera a
ses cotés si jammais le pire ce produit!!!



Claude Germain V 25/06/2011 19:08



A la fois pas grand chose à voir et tout à voir ."ILS" brulent notre drapeaux à Toulouse ,pisent dessus ,et nous assassinent un 63 ieme jeune Afghanistan .


La boucle est bouclée .Sarkozy tu peux etre fier .Tu nous avais juré-craché l'inverse de ce qu'il se passe en france et en Afghanistan .


Si Dieu existe .....tu lui rendra compte.


 


 



Claude Germain V 25/06/2011 17:55



Que l’on arrête de nous EMMERDER et de nous CULPABILISER avec le mot RACE, les bienpensants ,faux-culs et compagnie ras le bol .Nous devenons à force de répétitions insensible à ces attaques


La race HUMAINE c’est vous, c’est moi, c’est mon voisin, c’est l’autre , le noir le blanc ,le jaune le marron. Donc STOP ?


Maintenant le monde est composé d’ETHNIES DIVERSES avec leurs meurs et leurs coutumes.


Si je n’ai pas envie que mes impôts servent à payer des mosquées, c’est mon droit le plus strict.


Si je n’ai pas envie que quelqu’un d’une ethnie différente de la mienne vienne m’imposer des bâtiments qui ne sont pas dans l’ordre des choses de MON ETHNIE ancestrale, bâtiment que celui d’une
ethnie différente m’empêcherait de construire chez lui, et bien qu’il reparte chez lui construire le type de bâtiment qui lui convient.


Comme le disent depuis des siècles les gens de MON ETHNIE et de mon pays millénaire : « chacun chez soi ,les vaches seront bien gardées  »


Si je n’ai pas envie que des gens d'une ethnie differente , étrangers à mon pays viennent CHEZ MOI piocher dans mes caisses sécu et alloc, c’est mon droit le plus strict..


Si je n’ai pas envie que ce soit MA SECU qui paye la circoncision de Ali ou de Samuel, c’est mon droit le plus strict car cet événement en plus n’a rien d’obligatoire et est encore moins une
maladie.


Si je n’ai pas envie de payer les allocs avec MON ARGENT pour les 4 femmes de M…. et ses 18 enfants, c’est mon droit le plus strict .M…. en choisi une avec ses 2,3 ou 4 enfants et les 3 autres
femmes et leurs enfants retournent dans leur pays rapidement .Car je ne suis pas responsable NI MON PAYS des 15 autres enfants qu’a fait M…. avec ces 3 autres femmes .Et je n’ai strictement pas a
payer 1 centime d’impôt pour un problème qui ne me concerne pas ,mais qui concerne uniquement le pays et donc l'ethnie d’origine de ces femmes avec LEURS MOEURS et leurs COUTUMES.Si ils aiment
les enfants  ,c'est leurs droits ....à eux ,chez eux .


M….. fait parti d’une ethnie complètement différente de MON ETHNIE avec ses mœurs, ses coutumes et sa religion .Donc il est de mon droit le plus strict et le plus simpliste de dire que les mœurs
de M……sont IMCOMPATIBLES avec les mœurs de MON ETHNIE .


M…..fait parti de mes frères de RACE HUMAINE ,mais nos ethnies ont des coutumes et une façon de vivre complètement opposée ,donc si M…..qui vient chez moi ,si le mode de vie de MON ETHNIE ne lui
convient pas ,il n’a surtout rien à faire chez moi ,car comme dans les tribus papou  ,si il arrive un jour que deux ethnies voisines ne se supportent plus ,et bien pas compliqué
,c’est la guerre .


Maintenant si M …..SE PLIE EN GRANDE MAJORITE  AUX COUTUMES DE MON ETHNIE sans vouloir m’imposer ou simplement tenter de m’influencer avec les mœurs et coutumes de son ethnie
,il peut rester chez moi. ,dans ce cas là MON ETHNIE l’accueille avec cordialité .


Sans haine et sans rancune .


Bonne soirée a mes freres humains .



henri 25/06/2011 17:42



Triste époque...


originaire de la région toulousaine , cela me touche particulièrement.


D'autant plus que lorsque j'etais encore jeune  (14ans) on était en pleine guerre d' Algérie : à cette époque le 17ème GAP était basé dans la ville où je suis né.


Ma mère et moi travaillons dans un café entre les deux casernes  des jeunes soldats et des plus vieux (rappelés) pleuraient souvent leurs amis morts là bas...pour rien !



Topaze06 25/06/2011 16:51



J'avais déjà lu le blog du Lieutenant-colonel Michel Brault, et je suis toujours aussi émue de le relire...!


Nous laissons la violence s'installer dans la Françarabia, et nous en payons le prix dans nos écolesactuellement...!
L'on va me dire que j'exagère,...?


Je crois que la violence (à la télé et celle des banlieues), pour nos jeunes est la plus grave des contagions....!



Gérard Brazon 25/06/2011 17:11



J'approuve. Il faut en urgence revenir à des règles de respect par l'autorité s'il le faut. de même l'abandon du service militaire par le radical socialiste Jacques Chirac fût une énorme bourde.
Il fallait probablement en changer la destination mais pas le supprimer.