Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, se rapproche des Frères Musulmans de l’UOIF

Publié le 5 Août 2012

Il n'y a pas d'islam modéré, il n'y a que l'islam (et comme on dit, par dérogation, une pratique "modérée" de l'islam). Tout le reste n'est que faribole.

Gérard-FranceA-t-on déjà entendu un dignitaire musulman français dénoncer les décapitations au nom de la charia? A-t-on déjà entendu ces mêmes dignitaires condamner les meurtres dits "d'honneur" sur les femmes et les filles? Les lapidations, Les attentats, Les enfants bombes?

Les dignitaires musulmans sont dans la taqqya (dissimulation dans l'intérêt de l'islam). Ils appliquent ce que le Coran enseigne: domination de l'islam, mort des mécréants, dhimmisation des juifs et des chrétiens (Religions du livre). (Le statut de Dhimmi est le fait pour un non-musulman, d'être mis en situation d'infériorité civile, de subir des vexations et des contraintes physiques et de payer un impôt - jusqu'à ce - de guerre lasse -  cet individu humilié rejoigne le chemin d'Allah dit le Coran. 

Dalil Boubakeur n'est pas différent et son image bonhomme, son costume occidental n'est que l'expression de la taqqya. Demandez lui seulement si il est français avant de faire partie de la Oumma? (Communauté régie par la charia dans laquelle la notion de nation n'existe pas). Demandez lui de dénoncer les actes de rebellions des militaires musulmans dans l'armée comme sur le Charles de Gaulle lors du conflit au Kosovo?

Je crois encore à la sincérité de beaucoup de musulmans qui ne connaissent pas le message de l'islam. Ils pratiquent plus par tradition, pour la cohésion de leur famille, que par croyance en un dieu et son prophète dont ils ignorent la plupart du temps la "profondeur" du message et l'imposition d'une dictature inégalitaire, violente et liberticide. Le message de l'islam n'est pas un message de paix, dans le respect des autres religions, des animistes, des non-croyants et des laïcs. L'islam quand il est en situation de domination domine tout simplement et impose sa juridiction (Charia). L'histoire de l'islam nous enseigne cette fatalité qui eut lieu dans tous les pays autrefois chrétiens (L'Egypte, la Syrie, la Libye, l'Afrique du Nord, la Turquie, etc.) Ou Mazdéistes comme en Iran et Bouddhistes ailleurs. C'est par la révolte, par la guerre civile que deux peuples ont pu se libérer: L'Espagne et la Grèce. La République Française doit le savoir avant qu'il ne soit trop tard.

Gérard Brazon

****

Dalil BoubakeurDalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris (photo ci-dessus) – parangon de l’islam modéré –, allié aux islamistes ? Il refuse de “jetter la pierre” contre l’invitation par l’UOIF de cheikhs voulant tuer les Juifs,  les homosexuels, les apostats  et conquérir Rome.

Lu dans un entretiend’oumma.com du 19 juillet :

“Oumma.com: Faut-il comprendre que vous allez vous rapprocher de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) ?

D. Boubakeur: Je me rapproche de ceux qui travaillent. Le fait que l’UOIF a été la première composante à quitter le CFCM, à exprimer son désaccord, pour d’autres raisons que les nôtres, nous rapproche indéniablement. L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n’ai rien vu d’illégal à cela.(…) L’UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité, notamment pour El Hadj Brez Touhami qui est un homme que j’estime beaucoup. Je suis profondément musulman et désireux de me rapprocher de mes frères qui pratiquent leur religion  avec rigueur. (…) Nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l’UOIF.”

« notre vieille amitié, c’est une amitié d’une décennie[…] nous voulons taire nos différences ou nos divergences de points de vue pour voir l’essentiel, l’essentiel. L’essentiel nous l’avons dit c’est la réussite de la communauté musulmane dans son insertion harmonieuse, sereine, dans la société française »

- Un journaliste pose la question : « mais il en reste des divergences ? »

- Boubakeur : « heu écoutez, des divergences non, nous avons été très francs, vous savez on n'a jamais caché nos divergences quand il y en a eu nous l’avons dit à un moment donné pour la constitution du CFCM, nous n’avons pas été tout à fait d’accord, et pendant le parcours de la consultation forcément il y a eu des moments mais là récemment avec la fondation nous avons vu que nos convergences sont vraiment trop fortes , sont vraiment importantes, donc nous allons inch’Allah aujourd’hui poser la pierre à partir de laquelle nous allons construire la confiance et le dialogue qui nous manquaient vraiment […]  Nos différences de visions ne doivent pas nous diviser, car nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer. »

Crédit photo Une : Mbzt/Wikipédia sous licence CC

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Faivre Gaby 05/08/2012 19:09


Puisiez-vous dire vrai ! Mais nous n'avons plus beaucoup de temps pour réagir ! Et que pouvons-nous faire ! Tant que les petro-dollars arroseront nos hommes politiques l'invasion va continuer...

la 05/08/2012 12:25


tout les Français ,ne sont pas tous des cons ,ils sont là pour conquérir  d'abord la France et les reste de l' Europe,tout les traîtres payeront ,comme pour les autre guerre dans le
passé,ils ont toujours été rattrapés.