Dans Z comme Zemmour. - Par Gérard Brazon

Publié le 19 Juillet 2011

par Gérard Brazon - Riposte Laïque

Eric Zemmour revient sur l’apéro saucisson-pinard

Je viens de dévorer si je puis dire « Mélancolie Française » d’ Éric Zemmour et comme le destin est parfois facétieux , il m’a mis au hasard de mes courses, sur son dernier livre   »Z comme Zemmour »que je n’ai pas pu résister d’acheter.

L’un décrit la France orpheline ou qui poursuit pendant plusieurs siècles un rêve : être l’héritière de la grandeur de Rome. La poursuite de cette reconstitution de l’Empire de Rome par tous les Rois de France. Rêve repris par les révolutionnaires de la première république et conclu tragiquement par la défaite de Waterloo.  Il décrit cette nostalgie française lancinante sur la perte de ses frontières naturelles, cette blessure permanente infligée par la perfide Albion, cette perte douloureuse comme un amputé qui ressent la douleur dans un bras absent. Tout au long de ce livre captivant, il décrit cette opposition entre l’Angleterre, empire de la mer, adepte du libre échange et de la concurrence à condition qu’elle domine, et la France empire du continent, adepte de la protection de ses frontières. Il nous explique et met en parallèle les situations d’autrefois et la réalité d’aujourd’hui, les constantes permanentes : un continent français et protecteur et une Angleterre mondialiste et libre échangiste pour peu qu’elle soit la première des économies. Hier l’Angleterre, aujourd’hui les États-Unis ! La France, sans son empire européen devant faire face à une colonisation de l’intérieur en ayant des élites complètement décalés avec le peuple de France. Un peuple qui a justement au plus profond de lui, cette nostalgie, cette mélancolie française. Beau livre à mettre entres toutes les mains pour comprendre pourquoi la France profonde se révolte et, je l’espère, se lèvera.

Le deuxième est une succession des chroniques qu’ Éric Zemmour  a faites sur RTL et qu’il a réunies comme l’a fait Yvan Rioufol, en un livre au nom du principe que « les écrits restent, la parole s’envole ». Les propos, en restant dans les bibliothèques, assurent un devenir à la pensée d’un moment.

Toutes sortes de sujets qui vont de: les personnalités préférées des français à Silvio Berlusconi en passant par le néocolonialismenos bons esprits, à Rome fais comme les Romains ou, l’épisode de la rue Myhra et du fameux « saucisson-pinard ».

Que nous dit-il à ce sujet page 173 : Lancer un apéro « saucisson-Pinard » dans un quartier dans un quartier essentiellement composé de populations arabes et africaines, le jour de la prière du vendredi, à la veille du match Algérie-Angleterre, était en effet une provocation. La provocation a marché, tous les médias se sont jetés dessus. Les réactions outragées se sont multipliés contre un apéro dit « de la haine ». On a fustigé, l’extrême droite. Or si l’un des organisateurs, le Bloc Identitaire est bien de droite, Riposte-Laïque, est un de ces mouvements de  la gauche républicaine qui en ont assez qu’on ne traite pas l’islam avec la même rigueur qu’on imposa jadis au christianisme. Les deux groupes ont appris de leurs ainées trotskistes, de SOS-Racisme au DAL (Droit Au Logement- Ndr GB) l’utilisation de la provocation médiatique comme arme de guerre idéologique, et se servent d’Internet pour contourner le mépris des médias traditionnels. Tout le monde a ainsi découvert une réalité que personne ne voulait montrer. (A savoir le blocage de la rue Myhra et d’autres rues adjacentes le vendredi, par des musulmans pour la prière. Rue bloquées en contradiction avec la loi sur la libre circulation des citoyens dans l’espace public. Ndr GB). Rupture inouïe de la laïcité ! (…)

Tout le reste est à l’avenant, une plume incisive, juste qui souligne les manquements de notre république vis de ses lois. Un État qui n’assume plus ses propres lois n’est plus un état libre. Une république laïque qui ne respecte plus l’un de ses dogmes n’est plus une république libre. Tout juste un semblant d’état.

Pourquoi cet extrait d’un livre qui fait 314 pages. Tout simplement parce le sujet traité  fait partie de la lutte que je mène depuis plus de quatre ans. Dans l’entreprise en tant que syndicaliste m’accrochant déjà avec les syndicats ouvriers de type C.G.Tistes, pro défenseurs de la veuve et de l’orphelin, pour peu surtout qu’ils soient issus de l’immigration. Dans ma ville où l’opposition socialiste et le Modem m’ont trainé dans la boue en mettant en doute mes engagements citoyens. Mon parti politique où finalement, je fus sorti discrètement à l’occasion d’élections internes avec un couteau dans le dos. Qu’importe, je continue et je  mènerai encore ce combat pour la liberté d’expression et la lutte contre l’islamisation armé d’un blog « Puteaux-Libre » et de la confiance dePierre Cassen directeur de publication de Riposte-Laïque

Il y a bientôt deux ans, Pierre Cassen me contacte et me propose d’écrire pour Riposte Laïque. Je lisais déjà ce site et il me convenait fort bien. Son ton et son analyse correspondaient à mes préoccupations. J’étais en phase la plupart du temps. Certes, il y avait des articles dont je devinais l’essence plutôt de gauche. Mais je me suis dit et j’ai pu m’en assurer par la suite, que ce n’était pas nos origines politiques qui importaient mais bien l’idée que l’on se faisait de l’avenir de la France.  Je suis de droite, clairement à droite ce qui signifie pour moi que la liberté rime avec la responsabilité. Que tendre la main ne signifie pas l’assistanat permanent, que le social rime avec la justice, que si je crois à la libre entreprise, au droit à la propriété, au juste retour du risque, je crois aussi que les entreprises sont au service des hommes et non uniquement au service des profits et des actionnaires.  Bref, cela ne me dérange pas de discuter et d’échanger avec des femmes et des hommes qui viennent de la gauche ou sont encore à gauche. Ce qui nous lie aujourd’hui, est bien plus important que ce qui nous divise politiquement et socialement. Pour moi, c’est la France qui compte, sa glorieuse histoire, celle des Rois à la République, en passant par les Empires, sa culture, sa langue. Pour d’autres, l’accent est mis surtout sur les acquis des révolutions, sur la république sociale. Mais la France est notre dénominateur commun pour tous. Nous aimons notre pays, notre drapeau, notre hymne national, notre langue, nos écrivains, nos philosophes, etc.  Il sera bien temps de se chamailler lorsque notre pays retrouvera sa fierté, son indépendance politique, économique et monétaire et aura mis fin à son islamisation de moins en moins rampante et de plus en plus arrogante.

Alors, lire dans ce livre d’ Éric Zemmour, sous sa plume, l’analyse  d’un épisode que je trouve extraordinaire, m’enchante du fait que cette action a atteint sa cible qui était de faire découvrir aux Français ce qu’on leur cache depuis une dizaine d’années si ce n’est plus. Le mensonge, le non dit, le déni, le refus d’assumer face aux Français, face au peuple de France une évidence : l’installation d’un autre peuple, arabo-musulman et des immigrés issus de l’Afrique subsaharienne en très grand nombre. Ces migrants anciens ou nouveaux n’ont aucun respect pour les lois de la république. Ils ne respectent que l’islam et ses lois. Un état dans l’état dans certains quartiers. Une guerre civile possible dans les années qui viennent lorsqu’ils auront dépassé le seuil critique comme au Liban. Ceux qui nous gouvernent depuis plus de trente ans sont responsables et ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.

Qu’ Éric Zemmour dise que ce sont des méthodes issues des trotskistes ne me chagrine pas plus que ça moi qui suis pourtant, un anticommuniste primaire. Cette méthode, s’est révélée finalement efficace comme elle le fût  pour des associations marquées à l’extrême gauche ayant pour religion les « droits de l’homme ».  Un instrument de destruction de la Nation française qui exerce sur l’administration et l’état une véritable dictature de la pensée, un abêtissement généralisé et l’apprentissage de la culpabilité permanente au nom du multiculturalisme et du métissage qui se résume en fait par une phrase : Tu es blanc, français de souche, tu es donc riche, tu as tort !

Si notre journal en ligne Riposte-Laïque et notre association Résistance Républicaine devaient avoir cette même puissance de feu sur les esprits dans les mois qui viennent, c’est la France de notre cœur qui sera la grande gagnante, celle de la raison contre la soumission religieuse. C’est la France d’une seule communauté : la Française.  Celle qui accueille, qui intègre et assimile et qui veut que ses lois s’appliquent. Alors au fond, qu’importe la méthode.

Je souhaite qu’il y ait d’autres « Saucisson-Pinard » possibles puisque même des Députés se sont permis sans honte, de nous imiter en surfant sur ce type d’apéro. Est-ce pour faire peuple ? Manger du pain plutôt que de la brioche, pour singer la plèbe ? Ou parce qu’au fond, ils ont compris que les Français se réveillent doucement mais sûrement et qu’il faudra bien un jour qu’ils expliquent leur absence des débats nationaux, leurs abandons multiples et surtout la trahison du traité de Lisbonne alors que le peuple avait voté contre. Il est vrai également que pour nous, ce jour là, sur les Champs Elysées, puisque l’on nous avait interdit la rue Myrha, c’était plus souvent du beaujolais que du Rothschild. Du saucisson de supermarchés que celui venant de chez Fauchon !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 19/07/2011 18:18



oui e.Zemour est un grand un bon et honéte journaliste, si la France redeviens ce quelle devrait etre il sera au 1er rang des personalités journalistiques, mais cela vat il changer?



Johanny 19/07/2011 16:56



" Mélancolie française", une oeuvre d'une grande qualité du point de vue analyse historique.



Loly 19/07/2011 16:43



J'ai aussi beaucoup aimé son livre "Mélancolie Française", Eric Zemmour est quelqu'un que j'estime beaucoup, que j'aime entendre et voir  avec  sa passion de notre  France, qui
déborde dans chacun de ses propos. Je ne suivrais plus l'émission de Ruquier, je ne la regardais que pour lui. 



Johanny 19/07/2011 13:10



Mon cher gérard, je souscris totalement !