Assassinat de Chrétiens: Le Pape se rebiffe! Quelle inconscience.

Publié le 29 Décembre 2010

Le pape deviendrait-il « islamophobe » ou inconscient des graves préjudices qu’il commet envers la religion d’amour et de paix qu’est l’islam comme chacun le sait. Serait-il devenu inconscient des risques de heurter toutes les associations droits-de-l’hommistes de France et de Navarre. Nul doute que le MRAP, SOS-Racisme, la LdH (ligue des droits de l’homme-sans rire) et autres organismes et virus policiers de la pensée vont se lancer à la chasse au Pape.

Haro donc sur le religieux qui dénonce, s’inquiète, affirme ! Forcément des mensonges puisque nous le savons tous, l’islam est incapable intrinsèquement de faire du mal à ses voisines religieuses. Qu’elles soient juive, chrétienne, zorastriste, hindouiste, bouddhiste, et j’en passe y compris des sectes issues d’elle même. Non, nous disent-elles ces associations,  l’islam est une religion d’amour et de paix sachez-le une bonne fois pour toute. Toutes critiques ne peut-être que de l’islamophobie. D’ailleurs, les Mollahs et autres oulémas ont les moyens de vous faire parler dans certains paradis musulmans.

           Alors certes, le Pape en profite parce qu’il est encore en terre encore étrangère. Il fait le beau le bougre. Il défie les bonnes âmes. Mais bientôt, il y aura des manifestations contre le pape ! « Le pape s..., l’islam aura ta peau !

           Mais le pape s’en moque. Il constate enfin que quelque chose ne tourne pas rond. Reste plus qu’à convaincre les Evêques de France, les Curés, les Prêtres, tout son personnel religieux qui ne trouvaient rien à redire jusque là. Allons donc, tout va bien... Pardon, comment, plaît-il ? On assassine au Pakistan, en Afghanistan, en Somalie, etc. Impossible puisque l'islam est une religion de paix et d'amour! nous disent les bonnes âmes.

           Ces religieux dorment sur la bible. Pire que cela, ils ronflent et le bruit de leurs ronflements les empêche d’entendre les cris de détresse des pendus, les pierres qui explose les têtes des lapidés, le claquement du fouet sur la chair des enfants et des femmes, les bombes qui sautent et tuent d’autres chrétiens, d’autres juifs, d’autres hindouistes, etc.

           Debout les Cardinaux, debout les Evêques, debout les Curés, debout les Prêtres, Moines et Religieuses. C’est vous que l’on assassine. Jésus ne vous a pas enseigner son sacrifice pour que vous laissiez assassiner les chrétiens en 2010!

Gérard Brazon

 

Benoît XVI dénonce la persécution des chrétiens

 Par Jean-Marie Guénois 
 

 

Lors de son traditionnel message de Noël, samedi au Vatican, Benoit XVIa mis la paix dans le monde et la sécurité des chrétiens au centre de son allocution.

 

Lors de son traditionnel message de Noël, samedi au Vatican, Benoit XVIa mis la paix dans le monde et la sécurité des chrétiens au centre de son allocution. Crédits photo : OSSERVATORE ROMANO/REUTERS

  

              Le Pape a réagi, dimanche, après le Noël sanglant qui a frappé le Nigeria et les Philippines. 

La méditation de Benoît XVI, à Rome, pendant la messe de minuit, sur «la lumière de bonté» de Noël, opposée au «bâton de tortionnaire» , au bruit des «chaussures des soldats» et à la vision des «manteaux couverts de sang» , a trouvé un écho dramatique dans l'actualité du week-end.

Si aucune victime n'a été à déplorer en Irak, où les mesures de sécurité avaient été renforcées devant les églises chrétiennes, le bilan a été très lourd au Nigeria et aux Philippines.

À Jos, dans le centre du Nigeria, 32  personnes ont été tuées et 74 blessées dans une série de sept explosions visant des églises et deux quartiers où la foule faisait ses achats avant la fête de la Nativité. Dimanche encore, dans la même ville, de nouveaux incidents ont fait un mort. Plusieurs maisons ont été incendiées. Jos est située à la limite du nord, majoritairement musulman, et du sud, principalement chrétien. La veille de Noël, cinq personnes, dont un pasteur baptiste, avaient également été tuées, dans une église à Maiduguri, dans le nord du Nigeria. Cette attaque a été attribuée à une secte islamiste, Boko Haram.

Les extrémistes islamistes de l'île de Jolo 

Aux Philippines, six personnes ont été légèrement blessées dans l'explosion d'une bombe, lors de la messe de minuit, célébrée dans l'église d'une base de la police philippine, sur l'île de Jolo (Sud), à majorité musulmane. La police n'exclut pas un règlement de comptes contre elle mais cette île est réputée abriter des extrémistes islamistes, dont le groupe Abou Sayyaf. L'évêque local, Mgr Jose Colin Bagaforo, a affirmé que les croyants sont effectivement menacés «en tant que communautés chrétiennes par des groupes musulmans».

Pour montrer qu'il se soucie des violences qui frappent toutes les communautés, le Pape a aussi évoqué le Pakistan, où plus de 40 personnes ont été tuées le jour de Noël lors d'un attentat-suicide dans un centre de distribution du Programme alimentaire mondiale (PAM) de l'ONU.

Dimanche, à Rome, lors de la prière de l'Angélus, et avant de présider un repas avec un groupe de 250 pauvres reçus au Vatican, Benoît XVI a exprimé sa «grande tristesse» devant ces «violences absurdes» et ses «sincères condoléances aux victimes». Il a évoqué directement «l'attentat dans une église catholique des Philippines pendant la célébration de Noël» et des «attaques contre des églises chrétiennes au Nigeria», sans oublier le Pakistan. Il a conclu, depuis son balcon de la place Saint-Pierre, par cette remarque : «Notre monde continue d'être marqué par la violence et spécialement contre les disciples du Christ.» Tout en lançant un nouvel «appel à abandonner la voie de la haine pour trouver des solutions pacifiques aux conflits et donner aux chères populations la sécurité et la sérénité».

Un appel à une «solidarité active» 

La veille, le 25 décembre, au même endroit, place Saint-Pierre, le Pape avait délivré son fameux message annuel de Noël, «urbi et orbi» (à la ville et au monde), en espérant qu'«Israéliens et Palestiniens» puissent avancer «dans leur recherche d'une cohabitation juste et pacifique». Il avait également évoqué «la douleur et les épreuves» des «communautés chrétiennes en Irak et dans tout le Moyen-Orient», appelant «les responsables des nations» à une «solidarité active» envers ces chrétiens persécutés.

En conclusion de ce message 2010, il avait aussi exhorté à «la patience les fidèles de l'Église en Chine continentale, afin qu'ils ne se découragent pas à cause des limitations de leur liberté de religion et de conscience». Il a aussi demandé, sur un plan mondial, aux «responsables politiques et religieux de s'engager pour le plein respect de la liberté religieuse de tous» en faveur des «communautés chrétiennes qui souffrent la discrimination et la persécution».

Le Figaro.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 29/12/2010 19:23



je suis trés content que le Pape ai réagis en condannant les exactons faites aux Chrétiens dans le monde ce n'est que juste réaction surtout que les exactions viennent exlusivement des la
religion de paix et d'amous qu'est l'islam merci saint Pére( au passage je crois en Dieu mais pas aux églises des hommes)... mais ce qui m'inquiéte c'est la réaction des bobo, intellos de gauche
et droite qui vontréagir et j'en prends le pari en argant que le Pape est un ancien nazi et ci et la je vois déja l'intellectuel de mes bottes le BHL nous sortir un article de derrire les fgots
qui sera encore pro mululmans ces grands amis chez qui il vit pour ne pas payer les impots a la France!!!