Fadéla Amara en pointe contre le "fascisme vert". Peux faire mieux...

Publié le 29 Décembre 2010

            Une prise de position de Fadéla Amara que j'approuve totalement même si elle affirme que dans l'islam il y a "un message d'amour et de paix" que nous ne voyons pas bien. Sans doute est-ce de la myopie à moins que ce ne soit du réalisme. Je serai le premier à le mettre en valeur si ce message existait quelque part dans le monde islamique. Or, je ne vois que contrainte, exécutions, dénies de droits et singulièrement ceux des femmes. Ou serai donc Fadéla Amara dans n'importe quel des 57 pays sous l'égide de la charia? Probablement en prison, sur un poteau d'exécution ou enfermée avec d'autres femmes du maître de maison la peur au ventre entre deux grossesses. Que fais donc Ni pute ni soumise" pour laquelle j'ai du respect lorsque cette association dénonce nos Assisses contre l'islamisation de l'Europe! Il faudra bien qu'un jour elle comprenne et ne se trompe pas d'ennemis. C'est nous les démocrates, les amis des femmes, les défenseurs des libertés et des droits. Ce n'est pas un islam imaginaire de musulmans modérés qui n'a encore jamais manifesté dans les rues son refus du totalitarisme islamique. Ce fascisme vert que nous appelons nazislamisme!

Gérard Brazon 

Fadela Amara dénonce "le fascisme vert" au Figaro

           Fadela Amara, ex-secrétaire d'Etat à la Ville, dénonce "le fascisme vert" de "l'intégrisme musulman" dans une interview au magazine Gala daté du 29 décembre.

           "Il existe actuellement des extrémismes de tous bords qui testent nos institutions. C’est particulièrement flagrant avec l’intégrisme musulman. En tant que laïque, mais aussi que croyante, je me dois de dénoncer ce que j’appelle le fascisme vert. Il dévoie le message d’amour et de paix que, à l’égal des autres religions, l’Islam porte en lui", affirme-t-elle.

           La fondatrice de l'assocation "Ni Putes Ni Soumises" réaffirme au passage son opposition au voile intégral qui "représente le néant social d’une femme, la négation totale de son entité. C’est un cercueil vivant".
           "Celles qui portent le niqab ou la burqa ne seront jamais pilote d’avion, médecin, institutrice. En réalité, elles sont vouées à rester cloîtrées chez elles. Plus qu’un simple bout de tissu, le voile intégral est une arme politique qui, étape par étape, remet en cause la démocratie", poursuit-elle.
Selon Mme Amara, "dans l’application de la loi (à partir d'avril 2011, ndlr), il faudra se montrer très ferme. Les ennemis de la République sont mes ennemis". "Oui", elle a été menacée de mort en raison de ses positions, ajoute Fadela Amara, soulignant que "les extrémistes se sont toujours attaqués à ceux et celles qui prenaient position en faveur de la liberté. Ce sont des risques qu’il faut savoir assumer".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Duchnock 29/12/2010 14:16



Tout à fait d'accord avec G. Brazon. l'islam n'est qu'une politico-religion de haine, de guerre et d'intolérance. On se demande où se trouve ces qualificatifs de paix de d'amour ? Sans doutre
pour faire passer, par la bien pensance de dhimmis idiots utiles de tous bords, cette doctrine mortifère qui ne mène qu'aux conflits et à la misère.Le seul et unique rempart contre ce
totalitarisme n'est QUE LA FORCE. Le reste n'est que bavardages retardateurs.  



Gérard Brazon 29/12/2010 14:24



La force et la raison?