Pendaisons et Coran: la modernité possible?

Publié le 1 Février 2011

 

Lu sur le site canadien Point de veille, puisqu'il est difficile sinon impossible d'entendre et de voir sur nos chaînes de télévisions et de radios, une réalité dès lors que l'on parle de l'islam.

              Il faut savoir qu'en France, l'islam n'est responsable  de rien!  Ce n'est que les traductions d'Imams ou de Mollahs qui sont condamnables.

              Il faut savoir qu'en France, une bonne fois pour toute chères lectrices et chers lecteurs que l'islam n'est en rien responsable même si effectivement, dans ce grand livre saint d'amour et de paix qu'est le Coran, on "chahute" quelque peu le chrétien et le juif. Rien de bien grave au fond !

              Rien de bien grave au regard de cette grande ambition du "vivre ensemble" français que nous rebat les oreilles la bien pensance, armée de ses associations "droits-de-l’hommistes".

               Rien de bien grave et d'important même si vous lisez des appels aux meurtres dans plusieurs dizaines de sourates. Ni même, si l'on vous explique comment l'on doit tuer concrètement  l'homosexuel. Braves gens, dormez tranquille, ce n'est qu'une traduction un peu forte des "malades de Dieu" à laquelle il ne faut pas prêter une attention trop forte. D'ailleurs, on remarquera sur la photo, que les musulmans au pouvoir en Iran, ne reculent en rien devant la modernité puisqu'ils utilisent des grues tout à fait modernes. C'est une preuve s'il en fallait une qu'ils ne sont absolument pas fermés à la modernité. Bien sûr qu'ils savent faire preuve d'adaptation et nous le confirment de ce fait.  En conséquence, que les choses soient claires, ils ne sont pas imperméables au modernisme.

                On peut donc, si je poursuis ce raisonnement basique qui devrait faire plaisir à nos biens pensants que ceux qui peuvent faire le moins, (Utilisation de la grue comme potence), peuvent faire le plus (Réformer un bouquin vieux de 14 siècles)! Vous y croyez? Moi pas.

On remarquera au delà des pendaisons de femmes et d'hommes et autres lapidations que nous ne voyons pas de protestations des "droits-de-l'hommistes si promptes à hurler dès lors que l'on exécute un condamné à mort aux Etats-Unis. Ou sont-elles ces organisations de gauche et d'extrême gauche qui protestent et manifestent dés que c'est l'oncle Sam qui "piquouse" ou "grille"? Est-ce différent que de pendre au bout d'une corde en Iran, ou être décapité en Arabie Saoudite ou lapidé dans la plupart des pays musulmans? Déjà qu'on ne les entend pas non plus lorsque la Chine tue d'une balle dans la tête et fait payer la cartouche. Décidément, ils sont à vomir ces gens là.             

 

Gérard Brazon

 

Allah est un "dieu" génocidaire. Allahu Akbar !

Iran_persecution
Lire aussi :

Une Irano-Néerlandaise pendue en Iran

Iran : "nous sommes prêts à exécuter 100­.000 personnes"

 

                   L'Iran, qui a provoqué une levée de boucliers avec la récente pendaison d'une femme néerlando-iranienne, devrait «au rythme actuel» exécuter plus de mille personnes en 2011, ce qui serait un record, selon Human Rights Watch (HRW).

L'exécution de Sahra Bahrami est le dernier exemple en date «d'un grave manque de transparence» en Iran concernant le recours croissant à la peine capitale, a indiqué dimanche l'organisation de défense des droits de l'homme.

Le chef de la diplomatie néerlandaise, Uri Rosenthal, s'est dit «profondément choqué» par l'exécution de Sahra Bahrami et a dénoncé un «acte commis par un régime barbare». Les Pays-Bas ont gelé leurs contacts avec l'Iran.

Selon de nombreuses ONG, l'Iran a le plus haut taux d'exécutions par habitant dans le monde. En 2009, l'Iran a exécuté au moins 388 personnes et était au 2e rang, après la Chine, pour le total des exécutions, selon Amnesty International. Les ONG considèrent que l'année 2010 a marqué une forte augmentation des exécutions en Iran.

En comptant la pendaison de Zahra Bahrami, HRW estime qu'au moins 74 prisonniers ont été exécutés depuis le 1er janvier. Selon une compilation de l'AFP, basée sur les chiffres des médias iraniens, au moins 66 personnes ont été exécutées dans la même période. «Au rythme actuel, les autorités auront facilement exécuté plus de 1000 prisonniers avant la fin de 2011», a déclaré Sarah Leah Whitson, directeur de HRW pour le Moyen-Orient.

Selon cette organisation, les exécutions démontrent «l'aggravation de la crise des droits de l'homme dans le pays depuis l'élection présidentielle controversée de 2009» qui a assuré un deuxième mandat au président Mahmoud Ahmadinejad.

Sahra Bahrami, 46 ans, avait été arrêtée en décembre 2009 à Téhéran alors qu'elle participait à une manifestation contre la réélection contestée du président iranien, et condamnée à mort pour possession et vente de cocaïne. Née en Iran, Sahra Bahrami avait été naturalisée aux Pays-Bas où elle avait vécu plusieurs années. Mais l'Iran n'avait pas reconnu sa double nationalité.

Source : canoe.ca, 31 janvier 2011

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

henri 01/02/2011 13:36



Bien sûr mon com est tout acquis...


Mais qu'en pensent les dé...puté...s que l'on a vu  il y a peu ; auxquels il était posé ;si il m'en souviens bien :


PENSEZ VOUS QUE L'ISLAM FASSE PARTIE DE LA FRANCE ???


bon...je suis sur une autre planète...


excuse-me.