Comment les "journaleux biens pensants" nous manipulent!

Publié le 17 Octobre 2010

 

Dans le POINT de cette semaine, un article sur Geert Wilders. Je ne résiste pas à vous faire constater comment la presse française dite sérieuse peut parfaitement s'ingénier à démolir un homme politique en utilisant les bonnes vieilles techniques de l'ironie, de l'apitoiement moqueuse bref la manipulation habituelle des esprits par l'écrit et une prétendue démonstration.

Le titre pour commencer! Non remarquera que l'expression "populiste" n'ajoute rien à l'information sinon la connotation défavorable nécessaire à la démonstration qui suit. Populiste, par définition pour la presse française, c'est un politique qui racle les bas fonds de vos instincts primaires! Il ne dit pas la vérité raisonnée, il exprime vos sentiments nauséabonds! Le cadre est posé dès le titre! Tenez-le vous pour dit! Sinon, vous êtes fasciste!

Vient par la suite le témoignage de "sentiments "nauséabonds"! Pour bien souligner l'horrible personnage!

 

 

Geert Wilders, le populiste indispensable au gouvernement

"Super, je trouve ça super que Geert Wilders ait son mot à dire. Il y a trop d'immigrés ici. Ils arrivent, on leur donne une indemnité, un logement, un vélo, que sais-je encore... C'est vraiment dingue." Frans découpe le traditionnel hareng cru sur le grand marché Albert Cuyp à Amsterdam. (Lire, un brave ouvrier du poisson, pas un intellectuel) Quelques adroits coups de couteau pour trancher des filets bien gras du poisson de la mer du Nord, des oignons crus par dessus : on fait la queue devant son stand. À côté, Jos vend des cosmétiques : "Wilders a raison sur des tas de plans. Il faut arrêter cet énorme flot d'immigrants criminels qui entre dans notre pays." (On notera l'expression immigrants criminels qu'il faut croire sur parole de la part du journaliste) À entendre les forains de ce quartier populaire, qui change rapidement sous les coups de boutoir de la spéculation immobilière, le leader populiste et antimusulman est l'homme providentiel des Pays-Bas. (Là aussi on notera l'expression "A entendre" qui suggère un doute aux lecteurs)!

 

L'immigration, son cheval de bataille (cheval de bataille ce qui suggère là aussi que ce n'est pas sincère)

Depuis le 14 octobre, c'est officiel : Wilders va soutenir - sans y participer- la coalition minoritaire des libéraux et des chrétiens-démocrates qui va diriger les Pays-Bas sous la houlette de Mark Rutte, quadragénaire libéral et sans complexes, qui veut "rendre le pays aux Néerlandais qui travaillent". Mais Wilders a vendu très cher (ce n’est pas bien de vendre n'est-ce pas) le soutien de ses 24 députés : le programme de la législature durcit fortement les lois sur l'immigration. Il prévoit de priver les immigrés délinquants de la nationalité néerlandaise, de durcir les conditions de regroupement familial, une interdiction de la burqa, ainsi qu'une forte réduction des demandes d'asile. "Wilders a marqué de son empreinte le programme du gouvernement," analyse Paul Scheffer, politologue à l'université d'Amsterdam. (Très sincèrement, si c'est cela être populiste, ça va bien! Après tout, nous sommes une majorité de populiste en France alors) Mais pas seulement dans le domaine de l'immigration, son cheval de bataille. (Au cas où vous n'auriez pas compris la première fois). Sur le social, il a bloqué des envies de réforme de Rutte car, sur ce plan, Wilders défend des idées d'extrême gauche." (?) Là il y a un mystère insondable! Comment un populiste donc d'extrême droite peut-il défendre des idées d'extrême gauche?)

 

         Les discours islamophobes (donc raciste même si la LICRA a dénoncé à l'ONU la dérive sémantique du propos et demandé que l'on ne considère pas la critique d'une religion comme un acte raciste comme le souhaite l'O.C.Islamique) du leader peroxydé (En quoi le fait de ce teindre ou se décoloré les cheveux est important? Une moquerie indigne à mon sens car il existe aussi des femmes qui se peroxydent les cheveux. N'est pas une atteinte au citoyen?), qui compare le Coran à Mein Kampf (Les appels aux meurtres que contient le Coran sur les chrétiens et les juifs interrogent tout de même surtout quand ils s'appliquent de nos jours à travers les fatwas -Salman Rushdie, Redeker et tous ceux qui sont condamnés à mort parce qu'ils ont changé de religion) et qualifie l'islam de "religion fasciste", (Si on lit la définition du fascisme de Mussolini son créateur, l'individu s'efface devant le collectif, le dirigeant est suprême et ne se trompe pas. Il s'appuie sur un système policier et une dictature militaire! On peut dire que le système politique et juridique de l'islam est fasciste! C'est une évidence) se sont disséminés dans la société néerlandaise en perte de repères, déboussolée par les assassinats d'un autre populiste, Pim Fortuyn, et du polémiste Theo Van Gogh (On notera que l'on ne dit pas que les assassins sont des fanatiques musulmans. Curieux tout de mêmeÀ écouter (Idem que pour "à entendre" afin de minorer l'effet) ses électeurs et sympathisants, le musulman est au mieux un profiteur, au pire un ennemi.

(Petite touche incluse pour faire apitoyer la chaumière) Rayaa, une jeune Marocaine qui sert dans un restaurant branché du quartier, s'en émeut : "On donne une image de la majorité des musulmans qui ne correspond qu'à une minorité. C'est dur d'être Marocain en Hollande aujourd'hui." (On pourra noter qu'il est encore plus dur d'être chrétien ou juif en terre d'islam ce que ne dit pas le pseudo journaliste en mission)

 

OPA sur la lutte contre l'homophobie et l'antisémitisme. (Comment! Un populiste ne peut pas  défendre les homosexuels et les juifs! Reste à y mettre des doutes) 

       Plus d'un Néerlandais sur six a voté Wilders en juin dernier. Populiste atypique, (Amusant) Wilders accuse l'islam d'intolérance vis-à-vis des homosexuels (On les pend en Iran et ailleurs en terre d'islam! Mais ce n'est pas de l'intolérance pour ce journaliste) et des juifs. Et il ratisse (Ratisser? Quel vilain mot! Que font les autres partis politique?) aussi dans ces communautés, (Il serait qu'ils ouvrent les yeux s'ils ne veulent pas se retrouver un jour accrochés à des lampadaires ou des grues de chantiers comme en Iran) explique Laurent Chambon, chercheur sur la diversité, ancien élu local travailliste (de gauche donc et parfaitement neutre surement)  de l'arrondissement d'Albert Cuyp et homosexuel engagé : "Les chiffres des violences physiques ou verbales montrent que les trois quarts sont de l'antisémitisme ou de l'homophobie, dont à peu près les deux tiers sont le fait de jeunes d'origine marocaine, (Normal, c'est interdit par les religieux musulmans! Pourquoi s'étonner?) et le tiers restant de l'extrême droite blanche. Donc Wilders a un point quand il attaque là-dessus. Il a fait une OPA sur la lutte contre l'homophobie et l'antisémitisme."

 

           Pour Paul Scheffer, Wilders profite du vide laissé par les partis traditionnels en panne d'idées face à la mondialisation et à la chute des frontières. Mais son ascension est aussi le signe d'une normalisation, d'un bas-les-masques des Pays-Bas : "On se croyait très tolérants, cosmopolites, une exception en Europe. Les problèmes d'identité nationale étaient réservés aux autres. On voit maintenant que les Pays-Bas ne sont pas différents de l'Autriche ou de la France. Et je me demande si dans dix ans, on verra cette époque comme une période de transition, ou comme le début du déclin des normes de civilisation et de démocratie. Je ne peux pas exclure qu'on vive une érosion démocratique beaucoup plus profonde qu'on ne le croit" (Très certainement si on laisse la place au système politique et juridique de l'Islam qui n'est pas seulement une religion loin de là!)

 

Donc, en lisant ce genre d'article dans vos journaux habituels ou autres, sachez et connaissez les méthodes de la bien pensance! Le mépris, le non dit, le mensonge et un profond silence sur tout ce qui pourrait déranger le bon ordre bien établi par le politiquement correct!

Gérard Brazon

 

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

zebuloneuf 18/10/2010 10:11



Bravo Gérard pour cet article. Nous devons tous l'imprimer et l'envoyer à ce journaleux indigne du POINT. Peut-on avoir son nom et l'adresse du point?


Si oui la galaxie SITA publiera l'article sous forme d'une action SITA-minute avec un seul destinataire pour le courrier


L'avez-vous publié sur LePost.fr?



Gérard Brazon 18/10/2010 14:43



Voici le lien:


http://www.lepoint.fr/monde/wilders-un-populiste-indispensable-au-gouvernement-neerlandais-15-10-2010-1249901_24.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20101015


Je vais mettre cet article sur le Post! Bonne idée.



Johanny 18/10/2010 08:41



Bonjour Gérard, La presse n'est plus chargée d'informer mais de "faire" l'opinion, c'est à dire de formater les lecteurs, auditeurs, téléspectateurs pour les rendre plus dociles voire soumis.


 


Un simple petit calcul permettrait tout de même de se poser une bonne question: si l'on considère le nombre de personnes qualifiée d'extrême droite, de fascistes, d'islamophobes, j'en passe,
comment se fait il en France que Mr Le Pen n'ait pas été élu à la présidence de la république haut la main depuis des lustres ?...



henri 17/10/2010 14:55


Bien Monsieur Brazon! Vous écrivez ce que pense beaucoup de français. Marre de la presse collaborationniste !