Eurabia: Une explication sur l'islamisation, les oeuvres de Bat Ye'or

Publié le 30 Janvier 2011

Source : Observatoire du monde juif Bulletin N° 4/5 décembre 2002

URL    : http://www.dhimmitude.org/archive/by_eurabia.doc

Auteur            : Bat Ye'or

Date    : décembre 2002        

            En 2001 une vague judéophobe déferla brutalement sur l'Europe; elle coïncidait avec une intensification, dès le 30 septembre 2000, de l'Intifada al-Aksa. Cette simultanéité n'était pas fortuite. En Europe, les gouvernements, certaines Églises, les médias dans leur ensemble, approuvaient en fait, avec le discours moral adéquat, ce qui était, dans la politique des dirigeants palestiniens, une stratégie de la terreur. La compréhension et la négligence qu'ils lui manifestèrent équivalaient à un encouragement. L'élimination des chefs du terrorisme fut qualifiée " d'assassinat " et les terroristes du Hamas de " combattants ", d'"activistes ", le Hamas, lui même, de "Résistance ", Israël fut accusé de " terrorisme d'Etat ".. En France surtout, les actes criminels commis par des activistes issus de l'émigration arabo-musulmane, contre des individus et des biens communautaires juifs ont pu s'autoriser de cette condamnation. Aujourd'hui encore le gouvernement français refuse de placer le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes.

             Cette convergence de politiques propres à l'Union Européenne (UE) et à la partie palestinienne qu'elle finance, ainsi qu'à celles des pays arabes, apparaît comme l'aboutissement d'un processus de longue date. A quelques nuances près, le discours contre Israël, entendu simultanément des deux côtés de la Méditerranée, présente des caractères identiques. Cette judéophobie du XXI siècle s'enracine dans une structure européenne transnationale, issue d'un contexte historique et de la politique euro-arabe des 30 dernières années. Les populations européennes lui restent grosso modo extérieures, même si elles furent, des décennies durant, soumises à une idéologie médiatisée démonisant Israël.

               Il s'ensuit que les Européens risquent fort d'être le jouet et les victimes de haines religieuses, d'intérêts politiques et économiques masqués par le conflit israélo-arabe et un discours pseudo-humanitaire. Car la structure idéologique de cette nouvelle judéophobie est importée du monde arabo-musulman, même si elle s'exprime dans les cadres d'un discours européen que répercutent trois secteurs : les partis politiques, les médias et le secteur religieux.

            L'antisionisme/antisémitisme qui caractérise une grande partie de l'islam aujourd'hui, s'accompagne d'une haine de l'Occident et, comme on le verra plus bas avec l'évolution du dialogue euro-arabe, d'une ambition irrépressible d'islamisation de l'Europe, de son histoire et de sa culture, qu'expriment par exemple jusqu'au coeur de Londres certains leaders islamistes. Cette politique glorifie la palestinité, elle instille dans l'opinion occidentale une version imaginaire de la religion, de l'histoire et de la civilisation islamiques. Elle oblige l'Europe à réviser sa propre interprétation de son identité et de son histoire pour la rendre conforme à la vision islamique de l'Europe.

Œuvre de Bat Ye'or

 

Les Chrétientés d'Orient entre jihâd et dhimmitude (VIIe - XXe siècle)

Une perspective du passé qui explique les conflits actuels et indique les évolutions du futur. Les deux vagues d'expansion islamique, la vague arabe dès le VIIe siècle et la vague turque dès le XIe siècle, couvrirent trois continents: l'Asie, l'Afrique et l'Europe. Ces vagues soumirent par le jihâd des peuples méditerranéens chrétiens et juifs, qui avaient élaboré les civilisations les plus prestigieuses de leur époque. Régis par une juridiction particulière, ils constituèrent la catégorie des dhimmî: indigènes chrétiens ou juifs vivant dans leurs pays gouvernés désormais par la loi islamique. Sur d'immenses espaces, des millions d'individus, Espagnols, Egyptiens, Syriens, Grecs, Arméniens, juifs, peuples latins et slaves du sud et du centre de l'Europe, devinrent des dhimmî durant quelques siècles, ou selon les lieux, plus d'un millénaire.

Cet ouvrage tente d'examiner les fondements idéologiques de la condition des dhimmî. Il fournit une analyse du dogme et des stratégies du jihâd, ainsi que de la législation qui détermina l'histoire des divers peuple dhimmî. Au travers des questions soulevées par celle-ci, transparaît leur épopée dont les multiples dimensions jusqu'à l'époque moderne éclairent les domaines de fusion, d'interdépendance et d'affrontements entre islam, chrétienté et judaïsme. Les documents, dont plusiers son inédits, éclairent les divers aspects historiques, politiques, juridiques et humains de la condition dhimmî.

Paris: Le Cerf, 1991.        ISBN 2 - 204 - 04347 - 8,  544 pages

 

Juifs et Chrétiens sous l'Islam : les dhimmis face au défi integriste 

L'auteur examine, à travers l'analyse de documents anciens et récents, les diverses facettes de l'histoire des Dhimmis, c'est-a-dire des non-musulmans, dont les pays furent conquis par le jihâd, la "guerre sainte", et qui refusèrent la conversion. La connaissance de cette histoire, occultée en Occident et interdite dans le monde musulman, permet de mieux comprendre ce que serait l'application de la chari'a réclamée par les intégristes islamiques, loi impliquant notamment un statut d'infériorité pour les non-musulmans.

Son étude éclaire les types de relations que l'islam a développés au cours des siècles avec les Juifs et les Chrétiens. La connaissance de ces relations complexes, inscrites dans l'histoire, constitue la base d'un travail de mémoire indispensable pour anticiper les éventuels conflits futurs et les désamorcer, en ménageant des possibilités de coexistence pacifique.
Ce livre introduit l'analyse de la période moderne et fournit des clés pour comprendre les problèmes de notre siècle, le génocide arménien, les guerres au Liban, au Soudan, en Bosnie, le conflit israélo-arabe, la montée du fondamentalisme islamique et la persécution des Coptes en Égypte.

Paris: Berg International, 1994                  ISBN 2-900269-91-1,  420 pages

 

Réédition en 2005 sous le Titre : FACE AU DANGER INTEGRISTE :

Juifs et Chrétiens sous l’Islam.

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Jean Valette dit "Johanny" 30/01/2011 18:33



Bonjour Gérard.


 


Tout ceci est très juste. Il y a aussi cette "volonté" affirmée d'un "axe nord-sud", je ne voudrais pas faire ici du mauvais esprit mais il me semble que le mot "axe" rappelle de sombres
souvenirs .....